Film timide mais charmant, cherche à passer quelques heures passionnées avec un(e) cinéphile

Avatar Venceslas F. Liste de

36 films

par Venceslas F.

Cette liste non exhaustive a pour but de vous faire découvrir des films assez méconnus et pourtant très bons, du moins selon moi. J'estime qu'un film est méconnu lorsqu'il a moins de 1000 notes sur le site. Cependant, cette liste comporte quelques exceptions pour diverses raisons.

Photo de couverture : David Sullivan et Shane Carruth, Primer, de Shane Carruth (2005)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Synecdoche, New York (2008)

    2 h 04 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Charlie Kaufman avec Philip Seymour Hoffman, Catherine Keener, Michelle Williams

  • Bande-annonce

    Primer (2004)

    1 h 17 min. Sortie : . Drame, science-fiction et thriller.

    Film de Shane Carruth avec Shane Carruth, David Sullivan, Casey Gooden

    Pour tous les fans de SF qui aiment se prendre la tête sur un film des heures après le visionnage.
  • Bande-annonce

    Upstream Color (2013)

    1 h 36 min. Sortie : . Drame et science-fiction.

    Film de Shane Carruth avec Amy Seimetz, Shane Carruth, Andrew Sensenig

    Film extrêmement austère qui s’avérera néanmoins magnifique si vous arrivez à rentrer dans l'histoire, et puis c'est le même réalisateur que Primer donc vous pouvez être sûr que la qualité sera au rendez-vous.
  • Bande-annonce

    Coherence (2014)

    1 h 29 min. Sortie : . Science-fiction et thriller.

    Film de James Ward Byrkit avec Hugo Armstrong, Emily Foxler, Nicholas Brendon

    Dans le même style que Primer, plus connu mais tout aussi prise de tête.
  • Bande-annonce

    Butcher : La Légende de Victor Crowley (2007)

    Hatchet

    1 h 33 min. Sortie : . Comédie et Épouvante-horreur.

    Film de Adam Green (I) avec Joel David Moore, Tamara Feldman, Deon Richmond

    Pour tous les fans de slasher, cette quadrilogie ne pourra que vous ravir.
  • Bande-annonce

    Black Dynamite (2009)

    1 h 24 min. Sortie : . Action et comédie.

    Film de Scott Sanders avec Michael Jai White, Tommy Davidson, Salli Richardson-Whitfield

    Je ne redirige jamais vers les bandes annonces parce qu’elles gâchent trop souvent le film mais, dans le cas de Black Dynamite, la bande annonce capte parfaitement l’atmosphère générale du film et sans trop en révéler.

    https://www.youtube.com/watch?v=QA2JIu3-qo0

    Black Dynamite est à la fois un hommage et une parodie des films de la blaxploitation des années 70. Il est bourré de défauts qui sont néanmoins volontairement intégrés : des faux-raccords, une mauvaise écriture, un jeu d’acteur par moment plus que douteux, des erreurs de débutant en terme de réalisation, etc. Sauf que ça colle parfaitement à l’univers que développe le film. Il y a au moins une idée par scène et, aussi ridicule soit-elle, elle est à chaque fois inventive et hilarante. Black Dynamite n’est pas du tout un film de faignant ou même un mauvais film, en tout cas pas mauvais comme on l’entend la plupart du temps ; ce serait plus un bon mauvais film, si cela a du sens. Et ce n’est pas chose aisée que de réussir à faire un bon mauvais film, pourtant Black Dynamite y arrive haut la main.
  • La Honte (1968)

    Skammen

    1 h 42 min. Sortie : . Drame.

    Film de Ingmar Bergman avec Gunnar Björnstrand, Birgitta Valberg, Max von Sydow

    Et aussi :
    - La Source
    - Les Communiants
    - L'Heure du loup
    - Une Passion
    - Scènes de la vie conjugale
    - Sonate d'automne
  • Bande-annonce

    L'Intruse (1930)

    City Girl

    1 h 30 min. Sortie : . Drame, romance et muet.

    Film de Friedrich Wilhelm Murnau avec Charles Farrell, Mary Duncan, David Torrence

    Un très bon muet, d'un très bon réalisateur. Si vous aimez ce cinéma c'est à voir.
  • Bande-annonce

    Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray (1932)

    Vampyr

    1 h 23 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Carl Theodor Dreyer avec Julian West, Maurice Schutz, Sybille Schmitz

    La quintessence du cinéma expressionniste, rien que ça.
  • Bande-annonce

    La Belle et la meute (2017)

    Aala Kaf Ifrit

    1 h 39 min. Sortie : . Drame.

    Film de Kaouther Ben Hania avec Mariem Ferjani, Ghanem Zrelli, Chedly Arfaoui

    Pour tous les fans des plans-séquences.
  • Bande-annonce

    L'Heure suprême (1927)

    Seventh Heaven

    1 h 59 min. Sortie : . Muet, drame et romance.

    Film de Frank Borzage avec Janet Gaynor, Charles Farrell, Albert Gran

    À l’instar de L’Aurore, L’Heure Suprême fait parti de ces muets qui nous émerveillent de bout en bout. On pourra le dire fleur bleue, même utopiste, mais L’Heure Suprême est tout simplement un film d’une beauté bouleversante. Janet Gaynor et Charles Farrell ont une alchimie incroyable qui rend leur relation totalement crédible en quelques scènes. L’Heure Suprême est une tragédie simple mais incroyablement efficace qui nous emporte complètement et nous fait passer des rires aux larmes en un instant. La seule chose que je peux lui reprocher c’est une intro qui m’a paru un peu longue et vide. Donc un (gros) neuf pour l’instant mais qui a de grandes chances de passer à un 10 lors du prochain visionnage.
  • Bande-annonce

    Seule sur la plage la nuit (2018)

    Bamui Haebyunaeseo Honja

    1 h 41 min. Sortie : . Drame.

    Film de Hong Sang-soo avec Kim Min-hee, Jung Jae-young, Moon Sung-geun

    Et ça vaut pour toute la filmographie de Hong Sang-soo.
  • Bande-annonce

    Le Cheval de Turin (2011)

    A Torinói Ló

    2 h 26 min. Sortie : . Drame.

    Film de Béla Tarr avec Janos Derzsi, Erika Bok, Mihály Kormos

    Si vous êtes un néophyte en ce qui concerne les films contemplatifs et que vous cherchez par où commencer et bien Le Cheval de Turin n'est pas du tout fait pour vous. Qualifier le film d'austère serait un euphémisme. Béla Tarr livre des véritables tableaux de désolation, apocalyptiques, complètement épurés où chaque seconde est magnifique, d'une beauté sidérante, le film est esthétiquement le plus beau qui existe. On ressent tout le poids de l'existence, du temps, à travers les splendides plan-séquences filmés avec une caméra libre de tout mouvement, une idée renforcée par toutes les récurrences et les retours dans les plans, la musique et les situations. Le film est très exigeant envers le spectateur mais j'ai personnellement été tellement subjugué par les images devant moi que je ne me suis pas ennuyé pendant une seule seconde. La seule chose qui m'empêche de mettre un 10, c'est le monologue vers la première heure du film qui casse totalement l'atmosphère du métrage. Bref, c'est mutique, c'est beau. La parole est laissée à l'image pour un rendu hypnotisant et unique. Le Cheval du Turin est une lettre d'amour au cinéma, le film ultime d'un cinéaste qui termine son œuvre par un magnifique acte de noblesse suicidaire.
  • L'Ange de la rue (1928)

    Street Angel

    1 h 42 min. Sortie : . Drame et muet.

    Film de Frank Borzage avec Janet Gaynor, Charles Farrell, Natalie Kingston

    Un très beau film à la technique impressionnante, notamment sur tous les travellings, les plans séquence, les lumières et les décors. Le couple Charles Farrell et Janet Gaynor est de nouveau magnifique, et je pense qu’elle n’a jamais été plus sublime qu’ici, ou alors au moins autant que dans L’Aurore. Enfin bref, elle est superbe, à chaque instant et fait passer plus d’émotions en un regard qu’avec mille mots. Encore une fois, Frank Borzage a réussi à me charmer avec cette romance simpliste et mélodramatique mais aussi terriblement belle et tragique, presque au même niveau que celle de l’Heure Suprême. Et puis, quel final. Selon moi, l’un des plus beaux de l’histoire du cinéma sans hésitation. Film à voir pour tous les fans des muets de la fin des années 20.
  • Bande-annonce

    Ginger & Rosa (2012)

    1 h 30 min. Sortie : . Drame.

    Film de Sally Potter avec Elle Fanning, Alessandro Nivola, Christina Hendricks

    Elle Fanning rousse, que demande le peuple ?

    Plus sérieusement, Ginger & Rosa raconte l’histoire de deux meilleures amies d’enfance, dans l’Angleterre des années 60, Rosa, rebelle éveillée à la sexualité et Ginger, aspirante poète et militante terrifiée par une possible annihilation du monde par l’arme nucléaire. Déjà presque adultes, leurs chemins divergent peu à peu, à cause de leurs personnalités maintenant trop éloignées, amenant alors à diverses manipulations et trahisons. L’arme nucléaire est ici le symbole de la cocotte-minute émotionnelle à l’intérieur de Ginger, prête à exploser à tout moment. Entre amitié féminine et bombe atomique, les yeux rieurs des deux amies seront vite emplis de larme.

    Ce qui marque en premier lieu dans Ginger et Rosa c’est sa photographie, à l’image de son personnage principal. Avec des couleurs hautement saturées et contrastées, virant souvent vers le orange, et une lumière aussi douce qu’éblouissante, le film possède une photographie magnifique et unique. L’utilisation courante de la caméra à l’épaule n’empêche pas au métrage d’avoir des cadres travaillés et contraste avec les moments plus contemplatifs amenés par les plans fixes. La musique aide aussi à cette ambiance unique, mélancolique et poétique. Le casting est superbe avec en premier lieu, bien sûr, Elle Fanning, exceptionnelle de justesse dans son rôle, qui livre une des meilleures performances de sa carrière.

    Ginger & Rosa possède de nombreuses subtilités, dans sa mise en scène, ses dialogues et mêmes ses décors mais c’est surtout un film qui arrive à capter une vérité sur adolescence en quelques regards. Un film trop méconnu, encore meilleur que dans mes souvenirs et qui ravira les fans de cinéma indépendant et des histoires de passage à l’âge adulte.
  • Bande-annonce

    Corps et Âme (2017)

    A Teströl és Lélekröl

    1 h 56 min. Sortie : . Drame, fantastique et romance.

    Film de Ildikó Enyedi avec Alexandra Borbély, Géza Morcsányi, Zoltán Schneider

    Derrière une première apparence froide et rigide, se cache un film d'une délicatesse et d'une tendresse inouïe. Je n'avais aucune idée du sujet de Corps et âme et c'est pour cela que je ne développerais pas mon annotation, c'est un film qui mérite d'être découvert sans ne rien connaître à son propos pour qu'il soit apprécié à sa juste valeur.
  • Bande-annonce

    Héros (2007)

    1 h 56 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Bruno Merle avec Elodie Bouchez, Jackie Berroyer, Roland Chappé

    Tout simplement époustouflant. C’est assez difficile de présenter un film aussi jusqu'au-boutiste, intelligent, honnête et sensible sans trop en révéler à son sujet. Héros est un huis clos dramatique, à tendance expérimentale, à l’ambiance austère et avec Michaël Youn dans le rôle principal. Contre toute attente, il livre une performance impressionnante de sincérité, probablement car son rôle n’est pas si loin de la réalité. La réalisation, à l’image du personnage, est folle mais cohérente avec elle-même. Il y a presque une idée de mise en scène par plan et c’est souvent du jamais vu, au moins dans la manière dont l’idée est amenée. Je pourrais donner plusieurs exemples mais ça serait gâcher les surprises que réserve Héros. Je n’ai pas forcément compris toutes les symboliques et métaphores que présente le film – il y en a tellement que c’est difficile de tout absorber en un visionnage - mais, pour celles que j’ai compris, j’ai trouvé impressionnante la manière qu’a le réalisateur de poser des effets aussi intelligents qu'extrêmes.

    Plus qu’être en accord avec le film et sa thématique, la réalisation a un sens au niveau purement cinématographique. Ce n’est pas différent juste pour être différent, tout a un sens si on réfléchit un peu au choix de réalisation par rapport à ce qu’ils disent sur la psychologie du personnage principal. On ne sait jamais où on va avec ce film, ce qui est très plaisant, surtout quand c’est si bien géré. Héros mérite d’être plus connu, au moins dans le cercle des fans de film de genre français. Alors, certes, c’est peut-être un peu fourre-tout par moment, probablement parce que c’est un premier film, mais on ne peut pas reprocher à Héros d’être sincère et d’aller au bout de ses idées. Si vous aimez les premières minutes, vous serez difficilement déçu de la suite.
  • Bande-annonce

    Element of Crime (1985)

    Forbrydelsens element

    1 h 44 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Lars von Trier avec Michael Elphick, Esmond Knight, Me Me Lai

    Et ça vaut pour toute la trilogie Europa.
  • Bande-annonce

    Code inconnu (2000)

    1 h 57 min. Sortie : . Drame.

    Film de Michael Haneke avec Juliette Binoche, Thierry Neuvic, Josef Bierbichler

    Ainsi que Le Septième Continent, et tous les films de Haneke en fait.
  • Bande-annonce

    La Disparition de Sidney Hall (2018)

    The Vanishing of Sidney Hall

    1 h 59 min. Sortie : . Drame.

    Film de Shawn Christensen avec Logan Lerman, Michelle Monaghan, Elle Fanning

    Ce qui m’a intéressé en premier lieu avec Sidney Hall c’est, comme vous l’imaginez, Elle Fanning. Je pense que, à part celui de Ginger & Rosa, je ne me suis jamais autant attaché à un de ses personnages. Et cela va de soit qu’Elle livre une performance sublime. Donc si, comme moi, vous êtes fans de l’actrice, Sidney Hall est un film sur lequel vous devriez vous pencher.

    Pour les autres, Sidney Hall est un film puzzle, une recherche. Ce n’est en rien novateur mais ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas vu un film de ce type que ça a été une expérience vraiment rafraîchissante. Le film n’est pas parfait, il y a quelques confusions et clichés mais sans que ce soit trop lourd. Si vous détestiez Logan Lerman dans Le Monde de Charlie, il y a peu de chance que vous l’appréciez ici parce que son personnage est peu ou prou celui qu’il campait dans le film de Stephen Chbosky. Mais, même moi qui avait détesté le personnage de Charlie, j’ai trouvé celui de Sidney Hall un peu plus supportable.

    Je me suis pris dans le film, dans l’histoire, ses personnages et ses révélations. Si vous êtes fans de cinéma indépendant américain, je pense que Sidney Hall a tout pour vous plaire. Il est distribué par les studios A24 donc c’est certes très mal distribué mais, comme souvent avec le studio, la qualité est là. Sidney Hall est film qui va sûrement passer très inaperçu à cause de sa distribution foireuse mais jetez y un coup d’œil à l’occasion, ça vaut le coup.
  • Bande-annonce

    Please Stand By (2018)

    1 h 33 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Ben Lewin avec Dakota Fanning, Toni Collette, Alice Eve

    Alors que je pourrais aisément citer l'entièreté de la filmographie de sa sœur, je connais finalement assez peu Dakota Fanning. À vrai dire, je ne l'ai vu qu'une seule fois à l'écran et c'était un court-métrage où elle ne disait pas un mot (Zygote de Neill Blomkamp, pour ne pas le nommer). Maintenant, c’est chose réglée.

    Pour faire les présentations, Please Stand By raconte l’histoire d’une jeune autiste, jouée par Dakota Fanning, qui décide d’aller elle-même à Hollywood afin de pouvoir soumettre sa candidature à un concours d’écriture de fan fiction de Star Trek – la série n’étant, évidemment, pas choisie au hasard quand on connaît la particularité de l’un des personnages principaux. Le scénario est donc très classique et s’intéresse plus à l’aspect road trip qu’à parler de l’autisme en détail. L’autisme est là mais est traité comme apprenant au quotidien du personnage et non comme quelque chose avec laquelle il doit apprendre à vivre. Au mieux, c’est quelque chose à dépasser dans ce film.

    On rentre très facilement dans l'histoire et les péripéties qu'affronte le personnage au fur et à mesure qu’il avance dans sa quête sont passionnantes, que ce soient les plus petites comme les plus grandes, même si elles restent très classiques dans l’ensemble. Le personnage principal est très attachant, ce qui est surtout dû à l’interprétation de Dakota Fanning. La réalisation est assez académique pour un film indépendant. Elle est très propre et fait le boulot mais il n’y a pas grand chose d’exceptionnel à signaler sur ce point.

    Ce qui n’est finalement pas trop grave car le charme de Please Stand By vient avant tout de son histoire et de ses personnages. Et à ce niveau c’est fortement réussi. Ce n’est pas le film de l’année – mais il ne cherche pas à l’être – néanmoins Please Stand by est le genre de film frais, léger mais avec juste ce qu’il faut de gravité et qui, tout simplement, fait du bien. Malgré un certain manque d’originalité et d’ambition, qui m’empêche de mettre une note au-dessus six malgré la forte tentation d’un sept, Please Stand By réussit ce qu’il entreprend et plaira très certainement aux fans de films indépendants américains.
  • Bande-annonce

    Pur-sang (2018)

    Thoroughbreds

    1 h 33 min. Sortie : . Thriller et drame.

    Film de Cory Finley avec Olivia Cooke, Anya Taylor-Joy, Anton Yelchin

    Pour celles et ceux qui aiment le cinéma de Yorgos Lanthimos.
  • Bande-annonce

    Utøya, 22 Juillet (2018)

    Utøya 22. juli

    1 h 33 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Erik Poppe avec Andrea Berntzen, Aleksander Holmen, Brede Fristad

  • Bande-annonce

    Mandy (2018)

    2 h 01 min. Sortie : . Action, fantastique, Épouvante-horreur et thriller.

    Film de Panos Cosmatos avec Nicolas Cage, Andrea Riseborough, Linus Roache

  • Bande-annonce

    Valérie au pays des merveilles (1970)

    Valerie a týden divu

    1 h 13 min. Sortie : . Fantastique et Épouvante-horreur.

    Film de Jaromil Jireš avec Petr Kopriva, Jiri Prymek, Jan Klusak

  • Bande-annonce

    Les Hauts de Hurlevent (2011)

    Wuthering Heights

    2 h 09 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Andrea Arnold avec Kaya Scodelario, James Howson, Oliver Milburn

    L'une des meilleures adaptations de littérature de tous les temps.
  • Bande-annonce

    Jeanne Dielman 23, quai du commerce, 1080 Bruxelles (1976)

    3 h 22 min. Sortie : . Drame.

    Film de Chantal Akerman avec Delphine Seyrig, Jan Decorte, Henri Storck

    Probablement un futur membre de mon top 10.
  • Bande-annonce

    L'Homme de Londres (2008)

    A londoni férfi

    2 h 12 min. Sortie : . Drame.

    Film de Béla Tarr et Agnes Hranitzky avec Janos Derzsi, Ági Szirtes, István Lénárt

    De même pour tous les autres films de Béla Tarr.
  • Bande-annonce

    La Femme défendue (1997)

    1 h 40 min. Sortie : . Romance et comédie dramatique.

    Film de Philippe Harel avec Sophie Niedergang, Julien Niedergang, Zinedine Soualem

    Un adultère filmé uniquement en caméra subjective (point de vue de l'homme).
  • Bande-annonce

    Je suis FEMEN (2014)

    I am FEMEN

    1 h 34 min. Sortie : .

    Documentaire de Alain Margot

    « [Je suis Femen] est aussi un matériau inestimable pour prendre conscience des graves problèmes dans d'autres pays d'Europe ; et de réveiller, dans le spectateur, une conscience politique malheureusement bien trop souvent endormie de nos jours. » — Extrait de mon annotation.
  • 1
  • 2