Films vus en 2017

Avatar Patrick Braganti Liste de

165 films

par Patrick Braganti
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Neruda (2016)

    1 h 47 min. Sortie : . Biopic.

    Film de Pablo Larraín avec Luis Gnecco, Gael García Bernal, Mercedes Morán

    Loin des codes hagiographiques du biopic, le chilien Pablo Larrain propose une relecture brillante et littéraire d'un épisode de la vie du poète et sénateur Neruda. Mise en scène sophistiquée qui multiplie les strates de lecture et joue constamment avec la dualité fiction versus réalité, qui fait aussi du film un pendant cinématographique et ludique des œuvres de Borges ou, mieux encore, de Bolaño. On s'y perd avec délectation, l'esprit sans cesse en alerte et aiguisé par tant d'intelligence et d'imagination. L'année 2017 démarre fort dans les salles obscures.
  • Bande-annonce

    Chanda, une mère indienne (2016)

    Nil Battey Sannata

    1 h 40 min. Sortie : . Drame.

    Film de Ashwiny Iyer Tiwari avec Swara Bhaskar, Riya Shukla, Ratna Pathak

    Pour prôner les mérites de l'enseignement, principalement des maths, et le courage d'une mère, un film qui dégouline de bons sentiments, de jolis et gentils personnages qui ne sont jamais loin de la caricature ou du pire folklore. La scène finale sur fond de Taj Mahal achève définitivement le spectateur.
  • Bande-annonce

    Nocturnal Animals (2016)

    1 h 56 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Tom Ford avec Amy Adams, Jake Gyllenhaal, Michael Shannon

    Sophistiqué mais un peu vain, alambiqué mais ne tenant pas toutes ses promesses de complexité et de perversité, le film pêche par sa longueur et un triple niveau de narration qui ne semble guère utile, sinon à embrouiller et à faire montre d'une virtuosité clinquante.
  • Bande-annonce

    Fais de beaux rêves (2016)

    Fai bei sogni

    2 h 11 min. Sortie : . Drame.

    Film de Marco Bellocchio avec Valerio Mastandrea, Guido Caprino, Barbara Ronchi

    À demi convaincu par un film long à la narration inutilement éclatée qui réserve tour à tour de belles séquences – notamment quand Massimo est encore enfant – et des scènes plus laborieuses et chargées lourdement de sens – construites autour des deux actrices françaises. La compassion se teinte hélas vite d'un certain agacement, sans doute provoqué par le peu de sympathie éprouvée face à un adulte campé par un comédien qui a des faux airs de Yann Moix. Ceci explique peut-être cela.
  • Bande-annonce

    The Fits (2016)

    1 h 12 min. Sortie : . Drame.

    Film de Anna Rose Holmer avec Royalty Hightower, Alexis Neblett, Da'Sean Minor

    Une approche conceptuelle et inaboutie de l'éveil corporel d'une adolescente qui passe de la boxe à la danse. Déjà court, le film s'appesantit hélas d'une étrange histoire de convulsions épileptiques qui dissout le propos liminaire. La danse finit comme la grande perdante de l'ensemble.
  • Bande-annonce

    Born to Be Blue (2015)

    1 h 37 min. Sortie : . Biopic, drame, musique et romance.

    Film de Robert Budreau avec Ethan Hawke, Carmen Ejogo, Callum Keith Rennie

    Un biopic terne et qui fait dans le sentimental sans rendre réellement justice au trompettiste blanc face à ses pairs noirs - cet aspect est à peine évoqué, dommage. Ethan Hawke en fait parfois beaucoup et est dans l'incapacité d'incarner une différence entre les jeunes années et le présent. Mieux vaut sans douté écouter les disques de Chet Baker.
  • Bande-annonce

    Ouvert la nuit (2017)

    1 h 37 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Édouard Baer avec Édouard Baer, Sabrina Ouazani, Audrey Tautou

    On aime plutôt bien Edouard Baer mais à dose homéopathique. Ici on frôle l'overdose. Le garçon sympathique s'aime beaucoup, voire un peu trop et se réserve le beau rôle dans cette composition peu inédite d'un clone fauché et acculé, mais pareillement beau parleur et humaniste de gauche (cf l'incursion dans le squat de Montreuil), d'un Jean-Michel Ribes (le Rond-Point devenant l'Etoile). L'ensemble bien photographié manque de rythme, souffre de longueurs et surtout d'une désolante faiblesse d'écriture. Il est grand temps que l'humoriste pense à renouveler son inspiration et son jeu.
  • Bande-annonce

    Fleur de tonnerre (2016)

    1 h 40 min. Sortie : . Drame.

    Film de Stéphanie Pillonca avec Déborah François, Benjamin Biolay, Jonathan Zaccaï

    Une adaptation assez sage, appliquée et apprêtée qui manque de folie et d'ampleur. Une mise en scène soignée avec de beaux plans de coupe sur des ciels bas et tourmentés ne suffit cependant pas à créer l'épouvante que devrait produire une telle histoire où se percute la double influence d'un clergé alors omnipotent et des vieilles légendes païennes. La comédienne Déborah François donne souvent l'impression d'en faire beaucoup, mais voir le chanteur Miossec en curé, c'est plutôt inattendu. Pas de quoi en tout cas révolutionner le cinéma.
  • Bande-annonce

    La Communauté (2016)

    Kollektivet

    1 h 51 min. Sortie : . Drame.

    Film de Thomas Vinterberg avec Trine Dyrholm, Ulrich Thomsen, Helene Reingaard Neumann

    Comme son héroïne Anna, le réalisateur danois jadis sulfureux et en tout cas plus stimulant s'est assagi et embourgeoisé, a tout bonnement vieilli. De plus, il ne s'intéresse guère à cette communauté qui sert juste de décor à un vaudeville chic et bobo avant l'heure. Une communauté oisive et hédoniste, passant son temps à manger et à surtout picoler. Sympa un moment, mais inconsistant sur la durée.
  • Bande-annonce

    La La Land (2016)

    2 h 08 min. Sortie : . Comédie musicale, comédie dramatique, romance et musique.

    Film de Damien Chazelle avec Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend

    Une relecture poussive, vulgaire, survitaminée et dévitalisée de la comédie musicale, un peu américaine et beaucoup française. Vite épuisant et monotone par la minceur du scénario et l'absence presque complète d'arrière-plan social ou politique, le film en dépit de quelques belles séquences – le dernier quart d'heure décuple les défauts du film en réussissant toutefois à distiller une réelle émotion – manque de grâce et de folie et ne donne que très rarement l'envie de chanter et de danser comme savait si bien le faire l'insurpassable Demy.
  • Bande-annonce

    Compte tes blessures (2017)

    1 h 20 min. Sortie : . Drame.

    Film de Morgan Simon avec Kevin Azaïs, Monia Chokri, Nathan Willcocks

    Physique et âpre, un film resserré sur la difficile relation entre un père et son fils sur fond de hard-rock et de reconquête d'un territoire sentimental à travers un troisième personnage. Les scènes de confrontation entre les protagonistes distillent une belle énergie et une intensité croissante qui saisissent aux tripes..
  • Bande-annonce

    Un jour dans la vie de Billy Lynn (2016)

    Billy Lynn's Long Halftime Walk

    1 h 50 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Ang Lee avec Joe Alwyn, Kristen Stewart, Garrett Hedlund

    Film inconfortable, construit sur la dualité et l'opposition, entre glorification du soldat héroïque et pamphlet cinglant et ironique qui dézingue plus généralement la politique et les mœurs américaines. La charge n'est pas toujours subtile, le malaise jamais loin mais l'ensemble guère aimable s'avère par instants revigorant, sinon salutaire.
  • Bande-annonce

    Moonlight (2016)

    1 h 50 min. Sortie : . Drame.

    Film de Barry Jenkins avec Alex R. Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhodes

    Film doux et sensible, ne sombrant jamais dans le pathos, mais instillant au final une impression de tristesse, voire de gâchis, un des prochains favoris des Oscars montre en creux que l'appartenance à une communauté, fût-elle défavorisée et dés lors supposée solidaire et unie, ne garantit pas le rejet et l'ostracisme. La tranquillité passe ici par s'approprier les codes présumés de la communauté et la négation farouche et douloureuse de la personnalité. Little, devenu Chiron puis Black, cache mal sous sa montagne de muscles sa tristesse et sa solitude.
  • Bande-annonce

    Tempête de Sable (2016)

    Sufat chol

    1 h 28 min. Sortie : . Drame.

    Film de Elite Zexer avec Lamis Ammar, Ruba Blal, Hitham Omari

    Il n'est jamais inutile de rappeler la condition faite aux femmes dans la culture arabe, mais le film tendu a le mérite de multiplier les points de vue, d'éviter ainsi tout manichéisme en montrant le poids des traditions et des usages, perpétués sans espoir de liberté et d'émancipation. Le personnage de la mère Jalila ressort comme le plus riche et complexe et permet à l'ensemble d'avoir une certaine épaisseur dramaturgique.
  • Bande-annonce

    Jackie (2016)

    1 h 40 min. Sortie : . Biopic, drame et historique.

    Film de Pablo Larraín avec Natalie Portman, Peter Sarsgaard, Greta Gerwig

    Non pas que le film n'ait pas des qualités de mise en scène et d'écriture, mais en étant d'abord cérébral, conceptuel et donc froid, il tue dans l'œuf toute possibilité d'émotion et installe ainsi une distance rédhibitoire entre une femme qui se révèle plus intuitive et opiniâtre que prévu et un spectateur qui finit par s'ennuyer un peu et s'égarer dans les méandres de ce qui tient davantage d'une sorte d'essai politico-philosophique, quelquefois creux et même abscons, sinon prétentieux.
  • Bande-annonce

    Le Concours (2017)

    1 h 59 min. Sortie : .

    Documentaire de Claire Simon avec Alain Bergala, Xanaë Bove, Emmanuel Chaumet

    Le cinéma et tous ses métiers vécus comme une passion qui déborde à l'écran, se communique au spectateur par sa fraîcheur, son énergie et son optimisme dans un documentaire au dispositif simple qui se révèle aussi un espace de la pluralité, une ode à l'intelligence et à la subjectivité. Deux heures de bonheur.
  • Bande-annonce

    Loving (2016)

    2 h 03 min. Sortie : . Biopic et drame.

    Film de Jeff Nichols avec Joel Edgerton, Ruth Negga, Marton Csokas

    Film surprenant qui prend à contre-pied le spectateur s'attendant à l'expression d'une violence raciste avec son lot d'ostracisme et d'humiliations dans l'Amérique des années 50, Loving fait ainsi le pari du romanesque et de la modestie, en regardant sans s'apitoyer des personnages saisis à hauteur d'homme que le réalisateur refuse d'écraser sous le poids de l'histoire en train de s'écrire. En revenant sur le démon du racisme, et on ne peut bien sûr pas s’empêcher de penser à l'époque actuelle, Jeff Nichols continue par ailleurs à explorer la thématique de la cellule familiale dans l'épreuve. Qu'il faut sauvegarder et protéger vaille que vaille.
  • Bande-annonce

    David Lynch : The Art Life (2017)

    1 h 30 min. Sortie : .

    Documentaire de Olivia Neergaard-Holm, Jon Nguyen et Rick Barnes avec David Lynch

    Un documentaire conceptuel qui épaissit plus qu'il n'éclaircit le mystère Lynch, revenant sur ses jeunes années de peintre, saisi chez lui en pleine création. Le plus curieux dans cette affaire, c'est le contraste entre une enfance heureuse sans conflits et ce goût venu pour le bizarre, le glauque, sinon le morbide. Une introspection qui reste aussi hermétique et donc séduisante que les films de l'artiste, peintre, cinéaste et musicien.
  • Bande-annonce

    Chez nous (2017)

    1 h 54 min. Sortie : . Drame.

    Film de Lucas Belvaux avec Émilie Dequenne, André Dussollier, Guillaume Gouix

    En dépit d'une lecteur sociologique plutôt juste, le film souffre d'un éparpillement des personnages et des situations et manque pour le coup de distance et de hauteur. L'observation scrupuleuse et documentée des agissements d'un parti d'extrême-droite apparaît au final inoffensive et sans surprise, comme si Lucas Belvaux ne parvenait pas à se décoller d'une réalité – qui dépasse hélas souvent la fiction -, à se l'approprier pour la malaxer et en faire un film avec un regard et une personnalité, suscitant davantage de réactions chez son spectateur.
  • Bande-annonce

    Les Derniers Parisiens (2017)

    1 h 45 min. Sortie : . Drame.

    Film de Hamé Bourokba et Ekoué Labitey avec Reda Kateb, Slimane Dazi, Mélanie Laurent

    Bourrée d'énergie, une immersion qui sonne juste dans le Pigalle cosmopolite et nocturne qui s'articule avec frénésie et tension entre deux frères magistralement interprétés par les excellents Reda Kateb et Slimane Dazi. Ne cherchant pas à enjoliver la réalité des trafics, le film est cependant porté par un optimisme rageur qui ne veut pas s'émousser face aux difficultés. Une pêche communicative.
  • Bande-annonce

    De sas en sas (2017)

    1 h 22 min. Sortie : . Drame.

    Film de Rachida Brakni avec Zita Hanrot, Samira Brahmia, Judith Caen

    C'est un premier film tout à fait honnête où se révèle un regard humaniste et empathique empreint d'une véritable solidarité féminine. Mais c'est aussi un film de cinéma qui sait mettre à profit les espaces clos et surchauffés comme autant de scènes de thêatre où s'exacerbent passions et tensions. La dramaturgie de plus en plus appuyée qui prend une dimension farcesque handicape plus qu'elle ne le soutient ce projet singulier, soutenu de bout en bout par des comédiennes professionnelles ou non épatantes.
  • Bande-annonce

    Noces (2017)

    1 h 38 min. Sortie : . Drame.

    Film de Stephan Streker avec Lina El Arabi, Sébastien Houbani, Babak Karimi

    Plus abouti et complexe que les films vus récemment sur le sujet, on sait gré à celui-ci de son absence de manichéisme et sa capacité à montrer l'étendue des points de vue contradictoires et irréconciliables. La faiblesse réside cependant dans l'enfermement des personnages dans un déterminisme inextricable qui amène logiquement à un développement et une conclusion inévitables.
  • Bande-annonce

    Personal Affairs (2016)

    Omor Shakhsiya

    1 h 30 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Maha Haj avec Maïssa Abed El Hadi, Zidane Awad, Ziyad Bakri

    Une comédie gentiment burlesque et un peu dévitaminée où il est question de solitudes et de frontières entre Nazareth et Stockholm, Ramallah et Haïfa. L'ensemble qui procède par touches pointillistes manque cependant de liant et demeure superficiel au sujet de personnages qu'on aurait souhaité voir davantage développer.
  • Bande-annonce

    20th Century Women (2016)

    1 h 58 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Mike Mills avec Annette Bening, Elle Fanning, Greta Gerwig

    Une chronique nostalgique et mélancolique d'une époque qui marque la fin des utopies avec, en toile de fond, une réflexion subtile sur le temps qui passe, sur la relation entre une mère divorcée et son jeune fils qu'elle considère comme une personne à part entière. Personnages attachants dans une histoire où il se passe peu de choses et qui néanmoins touche beaucoup.
  • Bande-annonce

    Les Oubliés (2015)

    Under sandet

    1 h 41 min. Sortie : . Drame, historique et guerre.

    Film de Martin Zandvliet avec Roland Møller, Mikkel Boe Følsgaard, Joel Basman

    Pas loin d'être abject et putassier dans l'installation d'un dispositif itératif et manipulateur qui place sous tension le spectateur qui a l'impression d'être aux jeux du cirque. Caricatural et roublard (les jumeaux), le film propose sans recul ni subtilité l'inversion des oppressions en n'évitant aucun manichéisme.
  • Bande-annonce

    Tramontane (2016)

    Rabih

    1 h 45 min. Sortie : . Drame.

    Film de Vatche Boulghourjian avec Barakat Jabbour, Julia Kassar, Michel Adabachi

    Âpre et douloureux, tout en retenue, un film bouleversant sur la quête d'identité d'un jeune musicien et chanteur aveugle au Liban. Métaphorique et symbolique, dans une double obscurité qui enferme le garçon orphelin, privé de sa vue et de ses racines. La sobriété de l'ensemble lui donne une force ravageuse.
  • Bande-annonce

    Citoyen d'honneur (2016)

    El Ciudadano Ilustre

    1 h 58 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Gastón Duprat et Mariano Cohn avec Oscar Martínez, Dady Brieva, Andrea Frigerio

    Toujours le cynisme et la roublardise à l’œuvre dans un film qui ne tient pas toutes ses promesses d'un début pourtant alléchant. Très vite cela vire au procédé dans un assemblage hétéroclite et décousu qui tient du jeu de massacre, renvoyant dos à dos les péquenauds et l'écrivain pontifiant et arrogant. La structure en chapitres fait penser aux sketches des Nouveaux sauvages et on y retrouve la même détestation du genre humain.
  • Bande-annonce

    Paris pieds nus (2017)

    1 h 23 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Dominique Abel et Fiona Gordon avec Fiona Gordon, Dominique Abel, Emmanuelle Riva

    Un sentiment général de faiblesse d'écriture et d'un éparpillement qui enchaîne et répète les gags dans un processus itératif et lassant. De bonnes idées mal exploitées, des clins d’œil aux maîtres du burlesque (Keaton et Tati) et une séquence enfin magique et poétique à la Tour Eiffel ne suffisent pas à insuffler de la grâce et de l'élégance à cet ensemble bancal.
  • Bande-annonce

    Madame B., histoire d'une Nord-Coréenne (2017)

    Madam B

    1 h 11 min. Sortie : .

    Documentaire de Jero Yun

    Le personnage intéressant au parcours complexe est desservi par un documentaire brouillon et paresseux qui ne lui rend guère justice, comme si son auteur ne savait ni quoi ni comment filmer, empilant séquences dilatoires entre Chine et Corée du Sud. Une nette impression d'inabouti et d'être passé à côté du sujet.
  • Bande-annonce

    Tombé du ciel (2017)

    1 h 10 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Wissam Charaf avec Rodrigue Sleiman, Raed Yassin, Said Serhan

    Un film de fantôme à l'humour décalé et pince-sans-rire qui se présente comme une succession de saynètes qui manquent de liant et de ciment narratif. Par le biais du format carré, le réalisateur file la métaphore de l'enfermement à l'opposé des rêves d'exil de la plupart des jeunes Libanais prisonniers d'un héritage lourd à porter et refoulé.