Flops 2018

Avatar Nio_Lynes Liste de

9 films

par Nio_Lynes

Une liste que personne n'aimera <3

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Fireworks (2017)

    Uchiage Hanabi, Shita kara Miru ka ? Yoko kara Miru ka ?

    1 h 30 min. (France). Animation, drame et romance.

    Long-métrage d'animation de Akiyuki Shinbo et Nobuyuki Takeuchi avec Suzu Hirose, Masaki Suda et Mamoru Miyano

    Catastrophe.
    Je renvoie à cette chronique que je partage en tous points : https://www.senscritique.com/film/Fireworks/critique/152756603
  • Bande-annonce

    Mary et la Fleur de la sorcière (2017)

    Meari to majo no hana

    1 h 42 min. (France). Animation et aventure.

    Long-métrage d'animation de Hiromasa Yonebayashi avec Hana Sugisaki, Ryūnosuke Kamiki, Yûki Amami

    Bon là c'est pas spécialement un flop, encore que.
    Le problème de ce film c'est que c'est du déjà-vu à fond.
    Gentil, beau (très), sympa avec un goût de Miyazaki trop ressenti dans le fond pour adhérer plus pour ma part. Dommage parce qu'on aurait pu aller encore plus loin. Bref du trop peu ou pas assez, allez savoir. Je développe en chronique...
  • Bande-annonce

    Un raccourci dans le temps (2018)

    A Wrinkle in Time

    1 h 49 min. (France). Aventure, fantastique et science-fiction.

    Film de Ava DuVernay avec Oprah Winfrey, Reese Witherspoon, Mindy Kaling

    On avait pourtant dit à Disney qu'il fallait arrêter de refourguer de la drogue aux gamins. Mais non, ils écoutent pas.
  • Bande-annonce

    Lady Bird (2017)

    1 h 33 min. (France). Comédie dramatique.

    Film de Greta Gerwig avec Saoirse Ronan, Laurie Metcalf, Beanie Feldstein

    Oh la jolie petite chose insignifiante et consensuelle.
    Ouf une oeuvre véritablement acide, mélancolique, crûe et subtile sur l'adolescence comme Ghost World (comics et film) peut dormir sur ses deux oreilles.
  • Bande-annonce

    The Guilty (2018)

    Den skyldige

    1 h 25 min. (France). Thriller.

    Film de Gustav Möller avec Jakob Cedergren, Jessica Dinnage, Omar Shargawi

    Quand tu devines où le film veut t'emmener avec tout plein de sérieux au bout de 30 minutes et que justement ça se réalise, voilà quoi.... Gros pétard mouillé. C'est con j'y croyais au début et la mise en scène cache assez bien le budget qu'on devine limité. Mais bon à un moment faut arrêter de prendre les gens et les cinéphiles pour des abrutis hein.
  • Bande-annonce

    Happiness Road (2018)

    Hsing fu lu shang

    1 h 51 min. (France). Comédie dramatique.

    Long-métrage d'animation de Hsin Yin Sung avec Gwei Lun-mei, Wei Te-Sheng, Bor Jeng Chen

    De la guimauve et plein de bons sentiments (parfois trop) avec un graphisme oscillant entre le sympa et le "bâclé passe partout" (un peu moche) suivant les plans et les personnages. Côté nostalgie/parcours dans les souvenirs on est très loin du "Souvenirs gouttes à gouttes" d'Isao Takahata... Dommage parce qu'il y a de l'idée.
  • Bande-annonce

    Les Amants mouillés (1973)

    Koibitotachi wa nureta

    1 h 16 min. (Japon). Comédie dramatique et Érotique.

    Film de Tatsumi Kumashiro avec Rie Nakagawa, Toru Ohe, Moeko Ezawa

    C'est une ressortie, m'en fous, je suis en colère.

    Déjà le film est censé être interdit aux moins de 16 ans et l'on nous survend un érotisme et un propos entre du Antonioni pour l'incommunicabilité entre les sexes et Oshima façon L'empire des Sens pour le côté cru. OK mais alors quel intérêt d'interdire si c'est pour proposer la version de base avec grattage sur l'image des parties génitales quand la pellicule est pas brûlée ou qu'il y a un gros cache noir qui prend un tiers de l'image ????

    Sérieux ?
    En 2018 on en est encore là ?

    Alors que l'an dernier je n'avais eu aucun problème en redécouvrant la version 4K de L'empire des sens en salles. Visiblement quelques poils pubiens, c'est plus choquant qu'un oeuf tiède qu'on va s'enfoncer dans le vagin, ahun. Même un cinéaste actuel comme Gaspard Noé, ça passe crème.

    Ensuite les scènes charnelles quand on arrive à les voir n'ont rien d'excitant, d'esthétique voire de beau. Tout transpire une certaine misère sexuelle crasse masquée sous un pseudo discours qu'on est adulte, libération sexuelle....

    Et hop on te fourre deux scènes de viol sans aucun intérêt. Surtout que la nana la seconde fois, ça fait limite, "elle en a pas eu assez, elle en veut encore cette chienne". Ah putain.... Assez con dans son inconséquence. Et puis comme on sait pas finir le film, vite une scène façon tragique pour marquer le bourgeois. Sérieux ???? Bref....
  • Bande-annonce

    Venom (2018)

    1 h 52 min. (France). Action et science-fiction.

    Film de Ruben Fleischer avec Tom Hardy, Michelle Williams, Riz Ahmed

    J'y allais en m'attendant justement à un bon gros nanar ou un trèèèèès mauvais film. Et sans etre la catastrophe lamentable annoncée, le niveau est quand même bien plat. L'encéphalogramme est une ligne blanche sur tous les fronts : le scénar', les scènes d'actions illisibles, les effets spéciaux d'une sacré laideur.... Reste des acteurs cabotinants en roue libre pour un plaisir un peu à part.
  • Bande-annonce

    Punk Samurai Slash Down (2018)

    Panku-zamurai, kirarete sôrô

    2 h 10 min. (Japon). Action et drame.

    Film de Sogo Ishii avec Gō Ayano, Keiko Kitagawa, Shôta Sometani

    L'exemple même de la bonne idée fun sur le papier qui devient lourde, mais lourde.... Montage parfois à la truelle lors des scènes d'action, acteurs un peu à la ramasse ou pas concernés, propos d'une débilité affolante (qu'on ne vienne pas me dire "oui mais c'est punk". Nan désolé mais si Johnny Rotten mettait un doigt d'honneur au public ou que Paul Simonon cassait sa basse chez les Clash, c'était aussi avant tout en restant généreux avec son public et dans une déconnade assumée car dans le fond respectueuse. Ici on aura juste un film qui ne s'assume pas. Les répliques finales qu'on peut résumer --en essayant de pas spoiler-- à "ah mais si ce monde n'existe pas en fait pourquoi fais-tu ça ? _ Parce que. Lol" .... Euh, sérieux ?), persos inexistants (le héros en fait c'est juste un crétin qui est bon au sabre. Mais c'est tout. Au bout de la lame, un crétin reste un crétin) et film trop long doté de CGI parfois beaux, parfois très moches....

    Pffff. Marre de ces baudruches que je commence à voir arriver à 3km avec l'expérience. :/