Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Les meilleures citations de Kaamelott, Livre V

Avatar Tonto Liste de

19 personnalités

par Tonto

Liste non exhaustive et ouverte à toute proposition, mais dans la mesure du possible, des citations qui soient drôles et compréhensibles, même sorties de leur contexte...

Liste du Livre I : http://www.senscritique.com/liste/Les_meilleures_citations_de_Kaamelott_Livre_I/1433123
Liste du Livre II : http://www.senscritique.com/liste/Les_meilleures_citations_de_Kaamelott_Livre_II/1451467
Liste du Livre III : http://www.senscritique.com/liste/Les_meilleures_citations_de_Kaamelott_Livre_I/1457978
Liste du Livre IV : http://www.senscritique.com/liste/Les_meilleures_citations_de_Kaamelott_Livre_IV/1463804
Liste du Livre VI : http://www.senscritique.com/liste/Les_meilleures_citations_de_Kaamelott_Livre_VI/1485744

NB : La numérotation des épisodes renvoit aux 8 épisodes de 50 minutes de la "director's cut".

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Ordre alphabétique
  • Derniers ajouts
  • Photo Alexandre Astier

    Alexandre Astier

    scénariste, réalisateur, auteur, producteur, créateur, acteur et distributeur

    Le Roi Arthur

    "(Guenièvre aimerait se réconcilier avec Mevanwi.)
    Guenièvre : Il y a une sorte de tension entre elle et moi. Il faudrait… que je trouve quelque chose à lui offrir, par exemple ! Qu’est-ce qui pourrait lui faire plaisir ?
    Arthur : Votre place…"
    (Episode 4 : Le Dernier Jour)

    "(Etant donné que le roi a abandonné sa fonction, Guenièvre se demande ce qu’elle devra faire si on décide de donner la régence à la reine en attendant de trouver un nouveau roi.)
    Guenièvre : Et si ils viennent me demander, à moi, qu’est-ce que je réponds ?
    Arthur : Si ils viennent vous demander… quoi ? De diriger le royaume ?
    Guenièvre : Oui.
    Arthur : A vous ?
    Guenièvre : Ben oui, heu… Je leur dis quoi ?
    Arthur : Ah bah vous leur dites d’arrêter de picoler, déjà !"
    (Episode 5 : Le Royaume sans tête)

    "(Arthur et Guenièvre rendent visite à Guethenoc et sa femme Vouga, pour savoir si Arthur a eu un enfant de leur fille, qui a été sa maîtresse. Au bout d’un moment, la discussion tourne un peu en rond.)
    Vouga : Non, mais moi, j’ai rien compris. Vous voudriez qu’elle en ait un de vous, ou vous voudriez pas ?
    Arthur : Oui ! Oui, je voudrais bien. Ce que je voudrais pas, c’est que ça devienne un prétexte pour que vous et moi, on se voie plus souvent."
    (Episode 6 : Jizô)

    "(Yvain, qui vient de fonder son clan autonome avec Gauvain, apprend au roi qu’il a une nouvelle femme et qu’il s’agit d’une de ses anciennes maîtresses.)
    Guenièvre : Laquelle de vos maîtresses aurait pu être intéressée par un jeune chef de clan ?
    Arthur : Laquelle de mes maîtresses aurait pu être intéressée par le pognon et le rang social, vous voulez dire ? Ça risque de pas nous aider beaucoup..."
    (Episode 7 : Le Phare)
  • Photo Anne Girouard

    Anne Girouard

    actrice

    Guenièvre

    "(Arthur essaye de faire comprendre à Guenièvre que c’est le solstice d’hiver qui détermine le début de la saison, et non la présence de neige.)
    Arthur : En plus de ça, vous vous souvenez pas qu’on a fêté les Saturnales ?
    Guenièvre : Si, mais quel rapport avec l’hiver ?
    Arthur : Les Saturnales, ça se fête au même moment que le solstice, parce qu’en plus de Saturne, ça célèbre aussi le début de l’hiver !
    Guenièvre : J’avais jamais fait le rapprochement, moi…
    Arthur : Quoi ? Entre les Saturnales et l’hiver ?
    Guenièvre : Non, mais même entre les Saturnales et Saturne, heu… J’avais pas fait le rapprochement."
    (Episode 1 : Corvus Corone)

    "(Pendant une dispute de famille à un repas, Guenièvre constate :)
    Guenièvre : Non, mais on dirait un phénomène magique, hein ! Il suffit qu’on s’asseoie devant quelque chose de comestible… BOUM !!! Ça crie ! Et pour n’importe quoi, en plus !"
    (Episode 4 : Le Dernier Jour)
  • Photo Lionnel Astier

    Lionnel Astier

    acteur, préfacier et auteur

    Léodagan, roi de Carmélide

    "(Les parents d’Yvain et Guenièvre reprochent lourdement à Yvain sa négligence et la saleté de sa chambre.)
    Yvain : Peut-être que moi, je range pas ma chambre, mais je suis pas parti habité en forêt avec un certain chevalier Lancelot, si vous voyez ce que je veux dire… (avec un lourd regard accusateur en direction de Guenièvre) Hein, je vise personne, là !
    Guenièvre : Oh, la petite pédale !
    Séli : Sujet interdit, bon sang ! C’est quand même pas faute de l’avoir dit !
    Léodagan : Ben… Pourtant, faut admettre que c’est le sujet en or si on veut se sortir d’un autre sujet qui nous arrange moins, hein..."

    "(Arthur et Léodagan attendent Yvain et Gauvain, qui tardent à arriver.)
    Arthur : Ils ont dû partir tard… Vous savez bien qu’ils ont pas la notion des distances…
    Léodagan : Mais ils ont la notion de rien ! Même la notion de la menace que représente mon pied au cul, ils l’ont pas."

    "(Arthur et Léodagan demandent à Elias pourquoi Merlin est absent.)
    Elias : Mais arrêtez de me demander ce qu’il fait toutes les cinq minutes, je suis pas cartomancienne ! Je vous ai déjà dit que je m’en contrefoutais.
    Léodagan : Hé, vous pourriez changer de ton quand vous parlez au roi !!!
    Elias : Bah excusez-moi…
    Arthur : Merci.
    Léodagan : Non, mais je parlais pour moi, là… Roi de Carmélide, je voulais dire, heu… (désigne Arthur en s’adressant à Elias :) ça marche aussi pour lui, je vous ferai remarquer…"
    (Episode 2 : La Roche et le fer)

    "Séli : Je vous préviens : la matinée a eu sa bonne dose de pignoufs, je suis plus que crevée. Alors je préconise un déjeuner dans le calme.
    Léodagan (aux invités) : Souvenez-vous de cette phrase, parce que dans un moment, quand vous essayerez d’éviter les tirs d’assiettes, vous me direz ce que vous en pensez…"

    "(Léodagan disserte sur la faiblesse du roi Arthur.)
    Léodagan : Alors on peut se foutre de lui pendant 10 ans, il continue à vous inviter à bouffer. Ah, je peux vous dire, j’en sais quelque chose, hein !
    Père Blaise : Remarquez… Ca peut être une qualité comme ça peut être un défaut.
    Léodagan : Ce qu’il y a de bien avec les opinions tranchées, c’est que ça relance le débat. En somme, vous êtes une sorte de provocateur, quoi."
    (Episode 3 : Vae Soli !)
  • Photo (inconnu)

    (inconnu)

    réalisateur

    Léodagan (SUITE)

    "(Elias constate qu’on lui a volé certaines herbes magiques, et que cela l’empêche de faire certaines choses.)
    Léodagan : Et du coup, il y a des choses que vous pouvez plus faire, ici ?
    Elias : Ben… Empoisonner les flèches des archers. Ça, avec ce qui me reste, je peux plus.
    Léodagan : Vous inquiétez pas, les archers, ils touchent jamais les cibles. Et entre nous, il vaut mieux qu’il y ait pas de poison, parce qu’ils arrêtent pas de se piquer les doigts en allant chercher des flèches dans leur carquois."

    "Arthur : Quand est-ce que vous avez essayé de retirer Excalibur du rocher ? Le premier jour, à tous les coups ?
    Léodagan (innocent) : Mais heu… qui vous dit que j’ai essayé ?
    Arthur (dubitatif) : Vous avez pas essayé ?
    Léodagan : Si. Par acquis de conscience. N’empêche que j’aime pas bien vos insinuations…"
    (Episode 4 : Le Dernier Jour)

    "(Les textes de lois stipulent qu’en l’absence d’un roi, c’est l’ex-reine qui doit désigner celui qui occupera la régence en attendant qu’un nouveau roi légitime se présente. Léodagan compte profiter d’être le père de la reine pour qu’elle le désigne régent.)
    Léodagan : Si on vous demandait de désigner quelqu’un pour un poste prestigieux et gratifiant, vous penseriez bien à votre vieux père...
    Le jurisconsulte : Ah non, n’influencez pas !
    Léodagan : Ah non, mais j’influence juste là. Après, c’est fini, je menace… "
    (Episode 5 : Le Royaume sans tête)

    "(Ygerne parle de la jeunesse d’Arthur, lorsqu’il a retiré Excalibur pour la première fois, dans le dos de son père Uther Pendragon.)
    Ygerne : Pendragon n’était même pas au courant qu’il existait une épée magique. Il était pas non plus au courant que la moitié du royaume avait déjà tenté sa chance… Il était pas au courant qu’il avait un enfant caché.
    Karadoc : Il était au courant de quoi, alors ?
    Léodagan : Non, mais pour comprendre le gars, il faut se remettre un peu dans le contexte. Il était toujours en rogne. Il gueulait du soir au matin. Alors, pour le mettre au courant de quelque chose, fallait déjà s’approcher de lui sans prendre un coup de masse."

    "(Arthur vient de revenir au château, et Karadoc l’a convoqué à une réunion de la Table Ronde, mais en tant que simple seigneur.)
    Léodagan : Les choses ont pas mal changé depuis votre départ. La situation est, disons, heu…
    Lionel de Gaunes : …est tendue ?
    Le maître d’armes : Préoccupante ?
    Léodagan : Ouais, j’aurais dit merdique..."
    (Episode 8 : Le Garçon qui criait au loup)
  • Photo Joëlle Sevilla

    Joëlle Sevilla

    acteur

    Séli

    "(Dans la chambre du duc d’Aquitaine, un souffleur de trompe émet une note tenue, stridente et discordante au possible, à la demande de Séli, pour réveiller le duc.)
    Le duc d’Aquitaine : Qu’est-ce qui se passe ?
    Séli : L’hymne d’Aquitaine… Ici, aux hôtes de marques, tous les matins, on leur envoie leur hymne !
    Le duc : Ah ! Ben dis donc, c’est… c’est flatteur. Mais, en fait, l’hymne d’Aquitaine…
    Séli : Non, mais là, c’est une réduction pour trompette seule. On est obligé de réduire, vous comprenez.
    Le duc : Ah bah, écoutez, encore une fois, c’est très sympa, et j’ai envie de dire que c’est ça qui compte, mais en fait, en Aquitaine, il y a pas d’hymne.
    Séli : Oui, bah comme ça, ça vous en fera un !"
    (Episode 3 : Vae Soli !)

    "(Dédaigné par Séli, le jurisconsulte aimerait être un peu mieux traité. En effet, Séli lui refuse même une couverture pour la nuit.)
    Le jurisconsulte : Là, vous m’obligez à considérer la situation du point de vue du législateur… Il se trouve que ce matin, je suis tombé sur la loi qui stipule les modalités d’accueil des invités du château.
    Séli : Si vous parlez du protocole, je vous rappelle que vous n’êtes ni roi ni prince.
    Le jurisconsulte : Alors selon vos lois, le traitement protocolaire est également réservé aux magistrats…
    Séli : Bon, si je comprends bien, vous voulez jouer au con, quoi.
    Le jurisconsulte : J’applique à la lettre les décrets qui sont consignés dans vos propres archives !
    Séli : Oui, ben c’est ça. J’appelle jouer au con…"
    (Episode 5 : Le Royaume sans tête)
  • Photo Franck Pitiot

    Franck Pitiot

    acteur et créateur

    Perceval

    "(Karadoc et Perceval, obligés de travailler à l’auberge pour rembourser leurs dettes, se plaignent.)
    Perceval: Ça ira mieux quand on aura remboursé notre dette !
    Karadoc: On va mettre 10 ans à rembourser notre dette, faites pas celui qui a pas compris, non plus !
    Perceval: On va pas mettre 10 ans !
    Karadoc: Mais si !
    Perceval: Non. S’il nous augmente d’un quart de solde pour le ménage, et qu’on enlève ce qu’on doit de la dette, plus ce qu’il nous prend pour la chambre et la bouffe, on va mettre 116 ans, 2 mois et 26 jours !"

    "(Perceval et Karadoc parlent de l'idée qu'a e a eu de fonder un clan autonome. Soudain, Karadoc a une idée…)
    Karadoc (d’un air entendu): Vous pensez la même chose que moi…
    Perceval: Non, je pense à rien, mais vous faites les gros yeux, alors je fais pareil !"

    "Perceval: Il y a une règle très importante qu’on doit restaurer dès maintenant dans notre clan : On doit toujours se dire les choses ! Par exemple, moi, je trouve que vous vous lavez pas assez et que votre femme est grosse et con. Voilà, ça, c’est dit, on passe à autre chose, c’est plus simple !"
    (Episode 1: Corvus Corone)

    "(Perceval et Karadoc sont en train de mettre au point leur stratégie de recrutement de membres de leur nouveau clan.)
    Karadoc: Donc, on sort les mecs de la taverne. On les fout à la queue leu leu ou en file indienne, dans le petit chemin de corde.
    Perceval: Holà, holà ! Commençons pas avec les machins ni faits, ni à faire, hein ! C’est à la file indienne ou à la queue leu leu…
    Karadoc: Ah ouais, vous pensez que si on donne le choix, heu…
    Perceval: On passe pour des types qui savent pas se décider !"

    "(Perceval et Karadoc expliquent aux hommes le déroulement du recrutement.)
    Perceval: Et on reste dans le chemin de corde prévu à cet effet !
    Karadoc: Le seigneur Perceval et moi-même nous trouverons dans le fond de la tente.
    Perceval: La tente prévue à cet effet.
    […]
    Karadoc: Allez, c’est à l’extérieur que ça se passe !
    Perceval: L’extérieur prévu à cet effet !"
    (Episode 2: La Roche et le Fer)

    "(Karadoc vient encore une fois de vexer Perceval.)
    Perceval: Si on avait bu un coup dans des trucs qui se cassent, j’en aurais pété un par terre avant de monter dans ma chambre, pour bien montrer comment je suis en colère…"
    (Episode 4: Le Dernier Jour)
  • Photo Inconnu

    Inconnu

    artiste musical, auteur, dessinateur et réalisateur

    Perceval (SUITE)

    "(Perceval et Karadoc veulent rentrer aux châteaux, mais ils n’ont plus leur clés.)
    Karadoc: Vous savez crocheter les serrures, vous ?
    Perceval: Bien sûr, que je sais. Le seul ennui, c’est qu’on n’a pas les outils. A la limite, j’ai bien ma chemise, mais c’est trop mou.
    Karadoc: Qu’est-ce qu’il faut comme outil ? Une tige ?
    Perceval: Le mieux, c’est une clé, c’est sûr.
    Karadoc: Une clé, heu… N’importe laquelle ?
    Perceval: Ah bah non ! Une clé qui correspond à la serrure. Les clés, de toute façon, il faut que ce soit pile-poil, sinon ça marche pas. Sécurité…"

    "Perceval: Vous, vous avez un truc derrière la main… J’en mettrais ma tête au feu."
    (Episode 3 : Vae Soli !)
  • Photo Jean-Christophe Hembert

    Jean-Christophe Hembert

    acteur, producteur et réalisateur

    Karadoc

    "(Karadoc vient de prendre la régence, écartant Léodagan du pouvoir. A la première réunion de la Table Ronde, sire Karadoc fait faire aux chevaliers un tour de présentation. C’est au tour de Léodagan.)
    Karadoc : Seigneur Léodagan. Un petit mot ?
    Léodagan : Merde.
    Karadoc : Voilà… Et d’où venez-vous ?
    Léodagan : Merde.
    […] (Karadoc en vient ensuite à la présentation de son frère, un peu limité…)
    Karadoc : Pour ceux qui ne le connaissent pas, mon frère, le seigneur Kadoc. Un petit mot ?
    Kadoc : Caca.
    Karadoc : On retrouve une idée commune avec Léodagan… Je pense qu’on va vous mettre ensemble en mission."
    (Episode 7 : Le Phare)

    "(Karadoc disserte sur Arthur, qui a fait le tour de la Bretagne à la recherche de ses enfants cachés. Mais ce que Karadoc lui reproche, c’est de n’en avoir même pas profité pour faire avancer la quête du Graal, et ramener quelque chose de son voyage…)
    Karadoc : Il part en voyage, il fait trois fois le tour de la Bretagne. Alors bon, il rentre sans graal, OK. Mais ça lui coûte quoi, de ramener une petit tomme de pays ou un saucisson, hein ?"
    (Episode 8 : Le Garçon qui criait au loup)
  • Photo Jean-Robert Lombard

    Jean-Robert Lombard

    acteur

    Père Blaise

    "(Suite à une dispute avec Karadoc, Perceval s’est mis dans un tonneau pour bouder.)
    Bohort : Il s’est enfermé dans un tonneau…
    Arthur : Quoi ???
    Bohort : Et il refuse d’en sortir…
    Père Blaise : Je trouve pas que ce soit un problème..."
    (Episode 3 : Vae Soli !)
  • Photo Simon Astier

    Simon Astier

    acteur, réalisateur, créateur, scénariste et auteur

    Yvain

    "(Yvain ne voit pas qui est la mère d’Arthur, et Guenièvre essaye de la décrire.)
    Guenièvre : Une femme sèche et sévère, toujours en train de rabrouer son fils…
    Yvain : Mais non, c’est la mienne, de mère, ça !"
    (Episode 1 : Corvus Corone)

    "(Yvain et Gauvain sont enfin arrivés, après de longues heures d’attentes.)
    Gauvain : Mon oncle, saurons-nous vous narrer notre palpitante épopée, avec le brio qu’elle mérite ?
    Arthur : Ben, heu… C’est-à-dire vous avez fait le voyage de Kaamelott jusqu’ici, qoui. C’est pas ça ?
    Yvain : Si, si, si, si. C’est carrément ça, si."

    "(Yvain et Gauvain ont obtenu la permission royale de fonder un clan autonome. Mais ils viennent de se rendre compte que cela impliquait de quitter Kaamelott.)
    Gauvain : Tout de même, une chose me turlupine : où allons-nous vivre ?
    Léodagan : Ah bah on censés vous céder un petit bout de terre, normalement, comme pour tous les clans…
    Arthur : On va essayer de vous trouver quelque chose de pas trop toc…
    Yvain : Je vais peut-être dire une grosse connerie, hein. Mais si vous devez nous céder un bout de terre, heu, pourquoi vous nous cédez pas nos chambres à Kaamelott ?"

    (Episode 2 : La Roche et le fer)
  • Photo Aurélien Portehaut

    Aurélien Portehaut

    acteur

    Gauvain

    "(Yvain et Gauvain se croient poursuivis par un loup.)
    Gauvain : Dépêchons-nous de rentrer à Kaamelott !
    Yvain : Ben non, c’est au moins quatre heures de marche…
    Gauvain : Mais justement ! Si on court… Ça fera moins loin !"
    (Episode 2 : La Roche et le Fer)
  • Photo Christian Bujeau

    Christian Bujeau

    acteur et réalisateur

    Le Maître d'armes

    "(Le maître d’armes essaye de convaincre Arthur de chasser du château tous ceux qui auraient essayé de retirer Excalibur du rocher.)
    Le Maître d’armes : Virez au moins ceux de votre équipe qui ont essayé ! C’est la moindre des choses. Votre beau-père : viré ! Calogrenant : viré ! Hervé de machin… de Rinel : viré !
    Arthur : Hm… Oui, mais enfin, il me reste qui, derrière ? Bohort… Vous…
    Le Maître d’armes : Ah non, moi j’ai essayé : Viré !"
    (Episode 4 : Le Dernier Jour)

    "(Le maître d’armes ne cesse de manquer de respect à Léodagan, qui occupe le trône en l’absence d’un roi légitime. Léodagan aimerait qu’on lui témoigne le respect dû au roi.)
    Léodagan : S’il faut que je vous fasse pendre par les noix pour vous rappeler que je suis roi de Bretagne, ça peut très bien se planifier…
    Le jurisconsulte : Non, heu… Sans vouloir gâcher une querelle prometteuse, je me permets de vous préciser une petite chose technique. Officiellement, vous n’êtes pas roi de Bretagne, mais régent. Voilà, la parenthèse emmerdante… vous en faites ce que vous voulez.
    Léodagan : Alors, tant qu’on est dans les questions techniques, en voilà une de plus. A partir de maintenant, « régent », ça se prononce « roi de Bretagne » !
    Le Maître d’armes : Et « merde », ça se prononce comment ?"
    (Episode 7 : Le Phare)
  • Photo François Rollin

    François Rollin

    acteur, réalisateur, scénariste, auteur, créateur et producteur

    Le roi Loth d'Orcanie

    "(Le roi Loth explique à Dagonet l’intérêt de prendre les gens par suprise.)
    Loth : La surprise, Dagonet. Une discipline pour laquelle vous n’avez aucun talent.
    Dagonet : C’est-à-dire ?
    Loth : Vous êtes toujours désespérément là où on vous attend. Par exemple, tout le royaume pense que vous êtes un con.
    Dagonet : Oui…
    Loth : Et quand vous ouvrez la bouche, vous ne faites que confirmer que vous en êtes un. Vous n’avez pas le sens du coup de théâtre…"

    "Dagonet : Vous êtes sûr de votre coup ?
    Loth : Quand on veut être sûr de son coup, seigneur Dagonet, on plante des navets, on ne pratique pas le putsch…"
    (Episode 1 : Corvus Corone)

    "(Le roi Loth vient de raconter une histoire où il évoquait son père.)
    Dagonet : Tiens, ça me fait penser que je vous ai pas adressé mes condoléances pour votre père.
    Loth : Gardez-les.
    Dagonnet : Il paraît qu’il a pas souffert, que ça s’est passé assez vite…
    Loth : C’est allé relativement vite, mais… il a quand même fallu que je m’y reprenne à deux fois."

    "Dagonet : Mais alors, si jamais Arthur replante Excalibur… Peut-être que vous allez essayer…
    Loth : Oui, oui… oui, oui. Et pourtant, croyez-moi, j’ai pas la moindre chance, mais que voulez-vous ? « None sed non nova » : « La manière est nouvelle, mais non la matière »… Citation que j’ai jamais pu replacer correctement dans une conversation."
    (Episode 2 : La Roche et le Fer)

    "(Le roi Loth, les seigneurs Dagonet et Galessin sont en train de discuter pour savoir si le message qu’ils viennent de recevoir par pigeon voyageur leur est destinée ou non.)
    Dagonet : Honnêtement, je vois pas comment ça pourrait vous être destiné, hein.
    Galessin : Le pigeon est arrivé ici, il s’est même posé directement sur la fenêtre de la salle de la garde !
    Loth : Mais ils sont tous plus débiles les uns que les autres, ces pigeons ! Les nôtres, quand on les envoie à Kaamelott, on se les fait systématiquement ramener par la vieille de la ferme d’à côté…"
    (Episode 3 : Vae Soli !)

    "Dagonet : Je peux vous poser une question, même si ça fait trente fois ?
    Loth : Si ça fait trente fois que je réponds, heu… Je vois pas bien l’intérêt !
    Dagonnet : Oui, mais enfin, en même temps, si je pige toujours pas au bout de trente fois, heu… On pourrait envisager que vous répondez à côté, ou pas ?
    Loth : Oui, si on envisage tout autant la possibilité que vous soyez un parfait glandu."
    (Episode 4 : Le Dernier Jour)
  • Logo Inconnu

    Inconnu

    groupe de musique

    Le Roi Loth d'Orcanie (SUITE)

    "(Léodagan constate que Loth vient essayer de retirer Excalibur du rocher, alors que le roi lui avait interdit de sortir de chez lui.)
    Léodagan : Dites, heu… Vous étiez pas consigné chez vous… très gros tas de fumier ?
    Loth : C’est assez flou. Chez moi… Pas chez moi… Non, j’ai plus le droit de conspirer. Ça, ça m’a été très clairement stipulé.
    Léodagan : Moi, je crois plutôt que le roi vous a interdit de bouger de votre baraque.
    Loth : Oui, mais quand je reste trop dans ma baraque, je conspire, c’est un réflexe. Du coup, je prends l’air, ça vaut mieux pour tout le monde !"
    (Episode 4 : Le Dernier Jour)

    "(La femme du roi Loth, qui en a assez de Dagonet et Galessin, leur demande de sortir de leur chariot. Devant son insistance, les deux ne savent plus quoi faire.)
    Dagonet (au roi Loth) : Et vous, vous dites rien ?
    Loth : Non, parce que, étonnamment, je ne fais pas partie des personnes désignées pour descendre. Comme ça tient à un fil, heu… je me fais pas trop remarquer."

    "(Le roi Loth et sa femme Anna se sont disputés, comme d’habitude.)
    Anna : Je veux plus entendre le son de votre voix jusqu’en Orcanie…
    Loth : Mais… Vous dites ça, mais en Orcanie, j’aurai pas non plus le droit de l’ouvrir, alors, heu…"
    (Episode 6 : Jizô)
  • Photo Antoine de Caunes

    Antoine de Caunes

    scénariste, réalisateur, producteur, acteur, artiste musical, créateur et auteur

    Dagonet

    "(Les anciens traîtres à Kaamelott sont venus faire leur excuse au roi Arthur.)
    Arthur : Je suis très content de voir l’équipe des renégats au complet !
    Dagonet : Oh, « renégats »…
    Arthur : Vous préférez « trous du cul » ?
    Dagonet : Oh, heu… Bah non, non, non. Du coup, « renégats »…"
    (Episode 1 : Corvus Corone)
  • Array

    Elias de Kelliwic'h, enchanteur

    "Elias : Dans la vie, faut bosser pour personne. Et il faut faire bosser personne. C’est le secret de la liberté.
    Léodagan : Et vous, vous bossez pas pour Arthur, vous ?
    Elias : Bah si, mais je me barre quand je veux !"
    (Episode 3 : Vae Soli !)
  • Photo Alain Chapuis

    Alain Chapuis

    acteur

    Le Tavernier

    "(Le Tavernier et Arthur expliquent à Guenièvre qu’il est normal que Karadoc pète abondamment la nuit.)
    Arthur : Avec tous les gaz de fermentation qu’il accumule, il est obligé de loufer ! Sans ça, il serait parfaitement sphérique.
    Le Tavernier : Et puis on pourrait pas s’approcher de lui avec une bougie, sans risquer de faire sauter la cabane…"

    "(Le tavernier, Arthur, Guenièvre, Roparzh, Guethenoc et sa femme, sont en train de boire du vin produit par Guethenoc.)
    Le Tavernier : Ouais, j’en ai, de celui-là, dans mon établissement personnel, mais j’en vends uniquement à ceux qui sont déjà mourants."

    "(Les invités de Guethenoc parlent de sa fille.)
    Le Tavernier : Il faut quand même admettre que… qu’elle est mignonne, la petite, hein ! C’est vrai… Quand on la voit, et puis qu’on vous voit vous, on a du mal à faire le rapprochement !"
    (Episode 6 : Jizô)
  • Photo Alain Chabat

    Alain Chabat

    réalisateur, scénariste, acteur, producteur, auteur, créateur et artiste musical

    Le duc d'Aquitaine

    "(Après une dispute entre Séli et le duc d’Aquitaine, le roi convoque le duc pour savoir ce qui s’est passé exactement et punir en conséquence Séli. Le duc, lui, veut s’excuser auprès de Séli de lui avoir causé ces désagréments.)
    Le duc d’Aquitaine : Ecoutez, ce que je vais faire, c’est que je vais lui offrir un joli cadeau pour me faire pardonner… Hein ? Qu’est-ce qu’elle aime ?
    Arthur : Hmm… Les pièges à loup.
    Le père Blaise : Les pendaisons…
    Le duc d’Aquitaine (approuve d’un air gêné) : Hmmm… Oui. Oui, une pendaison."
    (Episode 3 : Vae Soli !)
  • Photo Christian Clavier

    Christian Clavier

    acteur, scénariste, producteur, réalisateur et auteur

    Le Jurisconsulte

    "(Le jurisconsulte évoque l’état des archives, que le père Blaise a laissé s’entasser, sans les ordonner.)
    Le jurisconsulte : Le bilan est plutôt positif, même si en toute évidence, on se trouve en présence d’un classement-catalogage qui mériterait une petite optimisation. Mais bon, disons qu’on peut tout trouver… à condition qu’on tombe dessus !"
    (Episode 5 : Le Royaume sans tête)