Les meilleures histoires des Inhumains

Avatar arnonaud Liste de

28 bd

par arnonaud

Les Inhumains sont un groupe de personnages fascinants issus des pages de Fantastic Four. Longtemps dans l'ombre de part leur nature très particulière (ça reste une civilisation futuriste de surhommes qui vivent reclus vis à vis de l'humanité), ils ont pris de l'importance dans l'univers Marvel depuis l'event Infinity (2013), où ils sont devenus petit à petit une gamme de titres de l'univers Marvel à l'instar des séries X-Men ou Avengers. Et puis l'échec de la série TV Inhumans et le rachat de la Fox par Disney a tué dans l’œuf tout espoir d'expansion future pour les personnages qui sont rapidement retournés dans les limbes, quasiment considérés comme quelque chose de honteux que l'on voudrait cacher. Triste fin, surtout après tous les efforts qui avaient été faits pour leur donner plus d'importance dans l'univers Marvel.

Le top n'inclut pas, pour le moment, les séries solo consacrées à des personnages inhumains comme Ms. Marvel, Moon Girl & Devil Dinosaur ou Mosaic, qui sont quand même très déconnectés de la mythologie d'Attilan. Par contre j'inclus les séries solos dédiées à des membres de la famille royale, type Karnak, Black Bolt...

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1

    Inhumans (1998)

    Inhumans (Volume 2)

    Sortie : novembre 1998.

    Comics de Jae Lee et Paul Jenkins

    La série qui a remis les inhumains sur le devant de la scène à la fin des années 90. On est loin du super-héroïsme classique, on parle ici d'un conflit entre l'armée et une race de surhommes qui préfèrent vivre coupés du monde, avec leurs propres codes et leurs traditions.

    Jenkins, comme à son habitude, écrit extrêmement bien et mène son récit d'une main de maître. L'ambiance est assez unique en son genre, surtout avec les dessins somptueux de Jae Lee, pleins de mystères, d'élégance et de mélancolie.

    Un classique de Marvel et l'histoire idéale pour découvrir les inhumains et la famille royale.

    - Histoire complète en un tome -
  • 2

    Infinity (2014)

    Sortie : .

    Comics de Dustin Weaver, Jerome Opeña, Jim Cheung

    Un event absolument génial, où les inhumains ne sont pas totalement au centre mais ont quand même un rôle important à jouer, et surtout un event qui aura des répercussions massiques sur ce peuple pendant des années, puisque c'est durant cette histoire que Black Bolt libère le nuage de brume tératogène sur le monde, amenant à l'apparition de nouveaux inhumains comme Kamala Khan (Ms. Marvel).

    Et autre fait notable lié aux inhumains, on a une baston phénoménale de quelques pages, dessinée de manière très inspirée par Dustin Weaver et colorisé par ce génie de Justin Ponsor, entre Thanos et Black Bolt. C'est très court mais c'est iconique.
  • 3

    Flaw In All Things - Karnak, tome 1 (2017)

    Karnak Volume 1: Flaw In All Things

    Sortie : .

    Comics de Roland Boschi, Gerardo Zaffino et Warren Ellis

    Le génial Warren Ellis récupère le personnage de Karnak et nous livre une excellente mini-série qui redéfinit complètement le héros, en faisant un anti-héros sociopathe merveilleusement écrit et assez jouissif à suivre. Surtout qu'avec une série de twists bien pensés, le scénariste finit par dresser le portrait d'un personnage vraiment fascinant, plus humain qu'on pouvait le penser au premier abord, mais complètement au-delà des frontières bien-mal.

    Bref c'est excellent et les différents dessinateurs sont plutôt efficaces.

    - Histoire complète en un tome -
  • 4

    Black Bolt (2017), tome 1 (2017)

    Black Bolt Volume 1: Hard Time

    Sortie : .

    Comics de Christian Ward et Saladin Ahmed

    Série solo centrée sur Flèche Noire, qui se passe en parallèle de la série Royals (2017). L'ex roi des inhumains se retrouve enfermé à tord dans une prison cosmique où le geôlier monstrueux s'amuse à les torturer, à les tuer et à les ressusciter. Commence alors un récit d'évasion vraiment bien foutu, où Black Bolt va croiser la route de quelques têtes plus ou moins connues comme le Metal Master ou Crusher Creel AKA l'Homme Absorbant.

    La grande force de ce titre, c'est l'esthétique utilisée par Christian Ward aux dessins : ses choix de designs, ses couleurs. Ça sort du tout venant des comics Marvel et c'est vraiment très beau par moment (même si c'est plus maladroit à d'autres). Et outre ça, Saladin Ahmed fait un excellent boulot pour rendre plus humain Black Bolt, lui d'habitude si froid, sans non plus contredire sa caractérisation classique. Et l'Homme Absorbant n'a jamais été aussi bien écrit.

    Franchement une excellente lecture. Comme quoi, les séries solos sur les membres famille royale sont visiblement un créneau prometteur.
  • 5

    Black Bolt (2017), tome 2 (2018)

    Black Bolt Volume 2: Home Free

    Sortie : .

    Comics de Frazer Irving et Saladin Ahmed

    Suite et fin de l'excellente série Black Bolt de Saladin Ahmed et Christian Ward, avec Blackagar Boltagon qui fait son retour sur Terre et doit gérer les conséquences du premier arc mais aussi retrouver sa place au sein de la société inhumaine qu'il n'a pas toujours servi comme il fallait depuis l'event Infinity.

    Les personnages sont toujours hyper attachants, l'écriture super soignée, et Christian Ward fait des merveilles aux dessin, avec certaines cases absolument somptueuses notamment dans les jeux de couleurs.

    Franchement un des meilleurs récits récent des inhumains.
  • 6

    Global Outreach - All-New Inhumans (2015), tome 1 (2016)

    All-New Inhumans Volume 1: Global Outreach

    Sortie : .

    Comics de Stefano Caselli, Charles Soule et James Asmus

    Certainement l'une des meilleures histoires qui ait été écrite sur les inhumains depuis leur mise en avant dans l'univers Marvel post-Infinity.

    Asmus réussit à rendre son équipe d'inhumains super attachante et propose de suivre une mission diplomatique dans une dictature militaire, avec tout ce que ça engendre de géopolitique, de compromis, de gestion de crise et de mission d'infiltration. C'est passionnant à suivre, ça traite de pas mal de thèmes intéressant, y a de bons persos, un bon climax et en plus c'est très bien dessiné par Stefano Caselli.

    C'est pas non plus du niveau des meilleurs récits de Brubaker ou Hickman, mais ça reste une très bonne lecture.

    - Point d'entrée -
  • 7

    Silent War - Marvel Universe, tome 6 (2007)

    Sortie : décembre 2007.

    Comics de Frazer Irving et David Hine

    Une mini-série qui fait suite aux événements de Son of M (que je n'ai pas lu cependant) et qui raconte le conflit entre les inhumains et les USA pour récupérer les cristaux nécessaires à la tératogènèse. C'est vraiment dans l'esprit de la série de '98 et c'est très plaisant à lire, avec un ton assez critique envers le gouvernement américains et leur éthique militaire. Il y a aussi une très bonne caractérisation des persos.

    Par contre, il faudra faire avec des développements sur la mythologie inhumaine qui rentrent un peu en conflit avec ce qu'on lit aujourd'hui dans les séries inhumaines. Et il faut faire avec les dessins de Frazer Irving très particuliers et assez inégaux.

    - Histoire complète en un tome -
  • 8

    Royals (2017), tome 2 (2018)

    Royals Volume 2: Judgment Day

    Sortie : .

    Comics de Javier Rodriguez, Kevin Libranda, Mike Del Mundo

    Le deuxième (et dernier) tome de la série Royals d'Al Ewing, qui voit la famille royale inhumaine partir dans une quête spatiale pour retrouver des cristaux tératogènes, est vraiment bien plus réussi que le premier tome. On a la vraie conclusion de la relation Crystal - Ronan l'Accusateur, on revoit les Inhumains Universels (avec les 4 reines aliens dont on avait pas entendu parler depuis Infinity), on apprend enfin l'origine des mystérieux Skyspears et on découvre l'espèce divine des Progenitors, qui pourrait bien détenir la solution de toute cette quête.

    Bref, un très beau programme, où Ewing montre encore une fois toute sa capacité à unifier la continuité tout en l'amenant dans une direction intéressante, très mystique. Mais la grosse qualité de ce tome, c'est aussi la partie graphique, avec un Kevin Libranda très propre sur les premiers numéros et surtout un Javier Rodriguez absolument fabuleux sur la seconde moitié du tome, qui offre des pages sublimes, colorisées d'une main de maître par Jordie Bellaire et c'est vraiment un régal. L'ambiance mélancolique et sombre face à des dieux surpuissants est incroyable, et les designs des Progenitors sont tarés.
  • 9

    Skyspears - All-New Inhumans (2015), tome 2 (2016)

    All-New Inhumans Volume 2: Skyspears

    Sortie : .

    Comics de Andre Araujo, Stefano Caselli, Charles Soule

    Suite et fin de la série All-New Inhumans de James Asmus, et là aussi c'est toujours très bon.

    Toujours un excellent travail sur les personnages, très humains et attachants, et toujours de bonnes intrigues qui savent aborder de bons thèmes, proposer des dilemmes aux héros et avoir de bons climax. On regrettera d'avoir le mauvais dessinateur Araujo sur deux numéros, mais après on retrouve l'excellent Caselli qui nous régale comme à son habitude.

    Mention spéciale au dernier numéro qui est très drôle et qui est un vrai délice à lire. Une belle friandise finale.
  • 10

    Genesis - Inhuman, tome 1 (2014)

    Sortie : .

    Comics de Ryan Stegman, Joe Madureira et Charles Soule

    Suite à Infinity, la situation des inhumains à complètement changée. De nouveaux inhumains apparaissent un peu partout sur la planète, tandis que d'anciens groupes cachés d'inhumains profite de l'absence de Black Bolt au pouvoir pour se rebeller un peu.

    La tâche n'est pas évidente pour Charles Soule qui doit construire tout un univers et réussir à créer tout un paquet de nouveaux héros attachants. Il a un peu de mal mais il est heureusement aider par des dessinateurs exceptionnels en la personne de Joe Madureira et de Ryan Stegman, le tout colorisé par le divin Marte Gracia.

    Et si ce n'est pas le meilleur comics que vous lirez de toute votre vie, c'est tout de même très sympa. Et ça marque le début d'un tout nouveau pan de l'univers Marvel qui ne fera que se développer dans les années suivantes.

    - Point d'entrée -
  • 11

    Time Crush - The Uncanny Inhumans (2015), tome 1 (2016)

    The Uncanny Inhumans Volume 1: Time Crush

    Sortie : .

    Comics de Steve McNiven et Charles Soule

    Suite du run de Charles Soule sur les inhumains qui s'offre un nouveau départ avec une équipe all-star. Black Bolt redevient enfin un membre important du groupe, auquel se joignent Beast et Human Torch qui se ramènent en guest de luxe. Tout le petit groupe affrontent un ennemi de premier plan en la personne de Kang et cet arc a en outre le mérite d'être illustré par le très doué Steve McNiven

    Et honnêtement il y a vraiment de très bons moments dans cet arc. Mais ça se termine un peu mollement.
  • 12

    Death of the Inhumans (2018) (2018)

    Sortie : septembre 2018.

    Comics de Ariel Olivetti et Donny Cates

    Donny Cates et Ariel Olivetti mettent un terme à l'expansion inhumaine qui a eu lieu depuis Infinity. Ce qui est chouette, c'est de retrouver les inhumains avec un ton noble, épique, guerrier et cosmique comme à l'époque des FF de Jonathan Hickman. D'ailleurs on a le retour de la prophétie kree qui prédit que Black Bolt détruira cet empire, ainsi que l'idée des Inhumains Universels. Le nouvel adversaire des inhumains, Vox, a également un design très réussi. Et voir Black Bolt enfin parler en langue des signes plutôt qu'en faisant de vagues gestes maladroits est une très bonne idée je trouve.

    Mais ça reste un récit qui sonne comme un retour à un vieux statut-quo comme pour mettre les dernières années des inhumains sous le tapis. Les NuHumans n'ont, par ailleurs, pas vraiment l'occasion de briller ici. Toutefois, ce qui m'a le plus gêné, c'est le manque de respect vis à vis des évolutions apportées par les récits précédant cette mini, et la conclusion qui manque un peu d'allure.
  • 13

    Royals (2017), tome 1 (2017)

    Royals Volume 1: Beyond Inhuman

    Sortie : .

    Comics de Ryan Sook, Jonboy Meyers et Al Ewing

    Après IvX, c'est donc Al Ewing qui reprend en main la destinée des Inhumains et il envoie la famille royale, accompagnée des nuhumains Flint et Swan ainsi que du kree d'un univers parallèle Marvel Boy, dans une expédition spatiale pour retrouver des cristaux tératogènes.

    Là où Soule avait envoyé les Inhumains dans une toute nouvelle direction, coupée de leur passé et avec une tonalité assez X-Men, ici Ewing reconnecte un peu les inhumains avec leurs racines, leur passé, en remettant un peu de mélancolie, d'intrigues de cour, de légendes et de cosmique dans leurs aventures.

    Ça met un peu de temps à décoller, il faut se farcir des séquences dans le futur un peu nazes et c'est un peu le bordel niveau dessin avec Jonboy Meyers qui se barre au bout de deux numéros et qui est remplacé par un Thony Silas qui fait le job sans être renversant, mais c'est un vrai plaisir de retrouver un peu de la tonalité de base des inhumains tout en explorant leur mythologie ainsi que celle des krees.
  • 14

    Marvel Monsters Unleashed (2017)

    Sortie : janvier 2017.

    Comics de Adam Kubert et Cullen Bunn

    Oui j'avais plutôt apprécié ce truc quand je l'ai lu, ce qui est visiblement une énorme faute de goût comparé à la moyenne SC. Désolé tout le monde.

    Ce n'est pas totalement une aventure des inhumains, mais néanmoins, ils ont quand même leur rôle à jouer dans cet event, que ce soit du côté des nuhumains ou d'un ancien mythe inhumain dont on n'avait jamais entendu parlé.
    Et ce qui se passe dans cet event et ce qui se rapproche le plus de la grosse menace annoncée dans le run de Soule mais qu'on a toujours pas vu...

    En tout cas si vous voulez voir des gros monstres dans une histoire spectaculaire et plutôt fun, l'event rempli très bien son office (même si c'est assez inégal selon les épisodes).

    - Histoire complète en un tome -
  • 15

    Axis - Inhuman, tome 2 (2015)

    Sortie : .

    Comics de Pepe Larraz, Ryan Stegman et Charles Soule

    Les couleurs de Marte Gracia manquent un peu, mais globalement ce 2e tome est très sympathique.

    Au niveau des différentes intrigues (la quête pour retrouver Black Bolt, le voyage de Reader et Iso, Medusa inversée...), elles ne payent pas forcément de mine au départ, mais elles continuent de développer l'univers de la série, et souvent elles amènent quand même à quelques bons moments où Soule arrive bien à développer ses personnages et à les rendre attachants. Et il est toujours bien aidé dans sa tâche par ses excellents dessinateurs : que ce soit Ryan Stegman qui continue où le très doué Pépé Larraz qui vient faire deux petits épisodes.
  • 16

    Lineage - Inhuman, tome 3 (2015)

    Sortie : .

    Comics de Ryan Stegman, André Lima Araújo et Charles Soule

    Final de la série inhuman de 2014, et c'est très sympathique à lire, malgré les dessins pas terribles d'Araujo sur certains épisodes (heureusement Stegman s'occupe du reste).

    C'est un récit super-héroïque assez bas du front, mais y a du rythme, de la tension, de l'action, des personnages attachants et plutôt bien développés... Bref, c'est une lecture divertissante tout à fait honnête et bien menée.
  • 17

    IvX - The Uncanny Inhumans (2015), tome 4 (2017)

    Uncanny Inhumans Volume 4: IvX

    Sortie : .

    Comics de Kim Jacinto et Charles Soule

    Dernier tome pour les Inhumans de Charles Soule. On a ici deux arcs, un centré sur Auran (l'espèce d'inhumaine aux oreilles de lapin qu'on découvrait dans Inhuman T.2), et un autre lié à IvX autour de Maximus.

    L'arc sur Auran est étonnement réussi. Soule arrivant enfin à écrire une histoire avec un peu d'émotion. C'est plus intimiste, émouvant, et ça évoque plutôt bien les thématiques du deuil ou du souvenir. Pour une fois les personnages sont vraiment attachants, alors qu'on parle notamment de Franck McGee, un perso que seul Soule semble vraiment apprécier.

    Le dernier arc de la série est donc, quant à lui, consacré à Maximus, Lineage et the Unspoken. C'est une histoire assez étonnante, qui semble à la base importante pour l'event Inhumans Vs X-Men avant de se transformer en un récit à la tonalité un peu comique et délirante. On sent également que Soule a dû conclure son run contre son gré, sans avoir le temps, notamment, de régler le mystère des Skyspears.

    Reste que cette fin de série, après deux tomes un peu en dessous, relève un peu la barre. C'est surtout la première histoire qui vaut le détour, mais l'ensemble se laisse lire.
  • 18

    The Quiet Room - The Uncanny Inhumans (2015), tome 2 (2016)

    The Uncanny Inhumans Volume 2: The Quiet Room

    Sortie : .

    Comics de Kev Walker, Brandon Peterson et Charles Soule

    Un tome composé de plusieurs petits arcs, sur la Quiet Room, sur la relation Medusa - Torche Humaine - Crystal, sur Reader, qui a donc un peu moins d'enjeux, mais qui récupère à contrario un peu plus de fun et d'humour, ce qui est assez rafraîchissant et agréable.

    C'est franchement pas ce qu'on a pu lire de mieux sur les inhumains, et c'est dommage que la partie graphique ne soit pas meilleure, mais ça reste un intermède sympatoche.
  • 19

    Inhumanity (2013)

    Sortie : décembre 2013.

    Comics de Olivier Coipel et Matt Fraction

    Un espèce de micro-event bizarre en deux numéros, pour prolonger ce qui est arrivé aux inhumains durant Infinity et ouvrir la voie à leur nouveau statut-quo et à leur nouvelle série Inhuman.

    Fraction devait écrire cette série, et il pose ici les bases de son run qui ne verra finalement jamais le jour. Toutes les pistes posées ici n'auront jamais de suite (ou quasi), ce qui peut être frustrant, mais ça reste très intéressant comme note d'intention. J'aime beaucoup le ton épique et mélancolique de l'ensemble, fidèle à l'ADN des récits inhumains. Et les dessins de Coipel sur le premier numéro sont comme toujours excellents, même si il semble pressé par le temps.
  • 20

    Secret Warriors (2017), tome 2 (2018)

    Secret Warriors Volume 2: If Trouble Must Come

    Sortie : .

    Comics de Tradd Moore et Matt Rosenberg

    Après Secret Empire, les Secret Warriors inhumains de Rosenberg continuent dans une deuxième et dernier tome que j'ai trouvé plus réussi que le premier sans non plus être incroyable.

    Mais maintenant que la série est installée, le scénariste peut creuser un peu plus la caractérisation des personnages et arrive à des dynamiques intéressantes avec cette équipe totalement dysfonctionnelle ou personne ne s'apprécie. Y a une bonne utilisation de la mythologie inhumaine récente, dans une intrigue à twists pas désagréable. Mais Sinistre ne fait pas une si grande impression que cela.

    Mention spéciale aux chapitres illustrés par Juanan Ramirez et John Rauch au début du tome, au style beaucoup plus agréable à mes yeux que celui de Garron, Robson et Silva sur les autres numéros.
  • 21

    Civil War II - The Uncanny Inhumans (2015), tome 3 (2016)

    The Uncanny Inhumans Volume 3: Civil War II

    Sortie : .

    Comics de Kev Walker, Brandon Peterson et Charles Soule

    Un arc tie-in à Civil War II qui a quelques très bonnes idées au scénario, mais qui arrive en même temps à être parfois super gonflant. Et surtout, un tome qui n'est pas aidé par la valse permanente des équipes artistiques sur la série, avec un changement de dessinateur et de coloriste en plein milieu de l'arc qui m'a, personnellement, bien sorti de l'histoire, surtout que Fabela fait vraiment une colo pas terrible en fin d'album.

    Et on a encore un autre dessinateur et un autre coloriste (là aussi pas fou) pour l'annual qui vient terminer le tome.
  • 22

    Civil War II: Fallout (2017)

    Sortie : .

    Comics de Garry Brown, Ramon Bachs, Rod Reis

    Bon, la moitié du tome n'a rien à voir avec les inhumains, mais cet ouvrage contient aussi la mini-série liée à Civil War II consacrée à Karnak et Ulysses, le nouvel inhumain au centre de Civil War II.

    C'est pas l'histoire du siècle, mais ça prolonge de manière plutôt sympathique l'univers posé par Warren Ellis dans la série Karnak, tout en reliant davantage tout ça au reste de l'univers Marvel.
  • 23

    Inhumans Vs. X-Men (2017)

    Sortie : janvier 2017.

    Comics de Leinil F. Yu, Kenneth Rocafort, Jeff Lemire

    L'event qui conclut la période des mutants et des inhumains commencée en 2015. Il fallait bien régler un jour le problème du nuage de brume terrigène qui empoisonne les mutants, et c'est désormais chose faite dans cette histoire pas très plaisante ni vraiment mémorable, qui permet au moins de propulser les mutants vers un nouveau statut quo où, pour une fois, ils ne sont pas menacé d'extinction.

    Pour les Inhumains, ça signe malheureusement le début de la fin de leur mise en avant, et c'est un peu le baroud d'honneur de tout ce que Charles Soule a pu créer sur le titre avant que ça ne tombe petit à petit dans les limbes.
  • 24

    Inhumans: Attilan Rising (2015) (2015)

    Sortie : mai 2015.

    Comics de John Timms et Charles Soule

    Dans un univers parallèle, la baronne Medusa affronte Black Bolt et sa résistance. C'est un récit qui n'a pas trop d'intérêt, à part si vous souhaitez voir Black Bolt parler sans faire tout exploser, et pour le final qui est quand même malin et bien trouvé. Mais c'est dommage que tout le reste de l'histoire manque un peu de saveur et surtout de personnages attachants.

    - Histoire complète en un tome -
  • 25

    Secret Warriors (2017), tome 1 (2017)

    Secret Warriors Volume 1: Secret Empire

    Sortie : .

    Comics de Javier Garron et Matthew Rosenberg

    Durant l'event Secret Empire, Hydra prend le contrôle des Etats-Unis et les inhumains sont menacés, surtout que leur pouvoir est un peu affaibli avec les membres de la famille royale partis dans l'espace. Se forme alors un petit groupe de résistance avec les grosses têtes d'affiches inhumaines de l'époque : Quake, Ms. Marvel, Moon Girl & Devil Dinosaur, Karnak et Inferno.

    Si le casting de la série est très chouette et l'idée de base pas trop mal, le tout est raconté sans génie. C'est jamais réellement désagréable à lire, y a un peu d'humour, le contraste entre des persos comme Quake et Karnak avec des gamines comme Ms. Marvel et Moon Girl est amusant, et y a un petit côté road-trip sympathique surtout qu'on croise pas mal de guest-stars, mais c'est pas franchement la série de l'année. L'intrigue est pas passionnante, les vilains sont plats, la colo d'Israel Silva franchement pas ouf et Inferno n'est toujours pas un perso charismatique (mais le sera t-il un jour ?)
  • 26

    Inhumans: Once and Future Kings (2018)

    Sortie : .

    Comics de Phil Noto, Christopher Priest et Ryan North

    Une petite aventure des inhumains quand ils n'étaient que des adolescents. Ce n'est pas vraiment une origin story des personnages, on y apprend rien d'essentiel sur nos braves inhumains, mais ça a le bon goût d'intégrer quelques ajouts fait à la continuité des personnages depuis leurs débuts dans les récits de Lee et Kirby.

    C'est vraiment de l'aventure facultative où rien ne change vraiment à la fin, et qui ne propose pas de péripéties follement passionnantes ou de caractérisations particulièrement attachantes. C'est très dispensable et oubliable.

    Les dessins de Phil Noto sont quand même assez beaux par contre.
  • 27

    Death of X (2016)

    Sortie : décembre 2016.

    Comics de Aaron Kuder, Javier Garron, Charles Soule

    Après Secret Wars, les mutants découvrent que les nuages de brume terrigène est toxique pour leur espèce. Ils décident donc de toute faire pour empêcher ces nuages de faire d'autres victimes, quitte à rentrer en conflits avec les inhumains.

    L'histoire met plus en avant les mutants (surtout Cyclope) que les inhumains, mais ils ont forcément leur rôle à jouer dans ce conflit.

    Honnêtement, ce n'est pas un très bonne histoire. C'est très mou, il ne s'y passe pas grand chose, et les dessins de Kuder et Garron ne sont pas incroyables (sans être moches non plus).
  • 28

    Inhumanity the Awakening (2013)

    Sortie : .

    Comics de Paul Davidson et Matt Kindt

    De jeunes héros dont vous vous foutez complètement découvrent de nouveaux inhumains qu'on ne reverra heureusement plus jamais. Tout ça extrêmement mal écrit, avec des réseaux sociaux à foison qui débordent sur toutes les pages pour rendre ça ultra chiant à lire et avec des dessins pas tip-top.

    Ce n'est pas l'aventure des inhumains à lire en priorité.