Nuit Blanche Pour Une Série Noire : quelques propositions de romans noirs pour vos nuits blanches

Avatar toma_uberwenig Liste de

23 livres

par toma_uberwenig

La collection Série Noire est sertie de perles flottant dans un marasme de livres jetables valant exclusivement pour ce court moment de noirceur, d'intrigues à base de trahisons, de meurtres, de femmes fatales, de moiteur caniculaire, bref, des tranches d'ambiances plus que des tranches de vies.
Plusieurs collections contemporaines reprennent le flambeau, on réédite à tours de bras les romans de Jim Thomson, mais le problème reste le même : il y en a trop, par quel bout commencer ?

Voici une liste de premiers pas dans le roman noir possibles, et pour ceux qui ont déjà les deux pieds dedans, fussent-ils passés à coté de ces romans par erreur.

La liste est courte, et tâtonne un peu dans les marges aussi, joue de l'infidélité à la collection de Duhamel, mais les livres listés tapent tous à leur façon dans le hard boiled.

Et bien entendu, cette liste n'a aucune visée exhaustive, seulement vocation de proposer des chemins d'entrée et quelques lignes de fuite qui traversent l'univers du roman noir.

Voilà, en gros.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Nuit de fureur (1953)

    Savage Night

    Sortie : 1953. Roman.

    Livre de Jim Thompson

    Thompson se dévore. Le premier est généralement plutôt bien, mais ce n'est qu'à partir du second qu'on rentre vraiment dans son univers étouffant, saturé d'arnaques à la petite semaine, de losers conscients de se faire entuber et se débattant tels des mouches dans du miel. Un conseil : ne lisez pas celui-ci en premier, histoire de le prendre en pleine face...
  • Moisson rouge (1929)

    Red Harvest

    Sortie : 1929. Roman.

    Livre de Dashiell Hammett

    Véritable précurseur de la Série Noire, sombre et violent, tout en manipulations et trahisons successives, à cheval entre le polar classique et le roman noir. Jouissif et impressionnant!
  • Le Chanteur de gospel (1968)

    The Gospel Singer

    Sortie : 1968. Roman.

    Livre de Harry Crews

    Crews fait partie de ces auteurs qui vous prennent aux tripes et ne vous lâchent pas, même une fois la lecture achevée. Un des vrais grands de la Série Noire, empreint d'une cruelle ironie, d'un humour acide. Certains lui préfèrent la Foire aux Serpents, mais personnellement, c'est celui-ci que je préfère.
  • Que d'os ! (1976)

    Sortie : 1976. Roman.

    Livre de Jean-Patrick Manchette

    Bon, Manchette est connu. Prolifique comme c'est pas permis, difficile d'en conseiller un en particulier. Que d'os! vaut le coup tant par son humour noir que sa violence débridée. Se dévore en une fois.
  • 1275 âmes (1964)

    Pop. 1280

    Sortie : 1964. Roman.

    Livre de Jim Thompson

    Et là, on touche au génie de Thompson. Ecrit avec humour, saturé de personnages solides, un anti héros au centre de tout, du retournement de situation, et surtout du pur plaisir, tout bonnement (un bon premier Thompson, s'il fallait en choisir un)
  • C'est toujours les autres qui meurent (2008)

    Sortie : juin 2008.

    Livre de Jean-François Vilar

    Un tueur s'inspire des pièces de Marcel Duchamp pour mettre en scène ses meurtres... Rien que là, j'étais déjà conquis. Mais c'est subjectif pour le coup... Mais je le laisse quand même dans cette liste, puisque c'est la mienne, que je fais ce que je veux, et qu'en plus le livre est bien!!
  • Monsieur zéro (1954)

    The Nothing man

    Sortie : 1954. Roman.

    Livre de Jim Thompson

    Encore du Thompson, drôle, sombre, avec son lot de losers. Si le final n'est pas spécialement à la hauteur, l'univers et le plaisir de lecture sont intacts. Ne pas hésiter.
  • L'Affaire du Dahlia Noir (2003)

    Black Dahlia avenger

    Sortie : 2003.

    Livre de Steve Hodel

    Quand la réalité dépasse la fiction... visite en contreplongée de la face cachée d'Hollywood à travers l'exploration systématique d'un coffre de notes retrouvé dans un grenier, qui contient contre toute attente le mot de la fin de l'affaire du Dahlia Noir! Hodel n'écrit pas très bien, mais il compense par le contenu, trouble et troublant, passionnant et haletant.
  • Le Dahlia noir (1987)

    The Black Dahlia

    Sortie : 1987. Roman.

    Livre de James Ellroy

    Ellroy est plus dur à lire et tient d'une autre forme de littérature que celle très spécifique de la série noire. Il n'en reste pas moins un indispensable. Lisez ses American Tabloids, choisissez une de ses trilogies et tentez le coup, lorsque le coeur vous en dit.
  • Fantasia chez les ploucs (1956)

    The Diamond Bikini

    Sortie : 1956. Roman.

    Livre de Charles Williams

    Série Noire préférée de Gilles Deleuze, roman plein d'humour, plutôt irrésistible dans un genre particulier et moins sombre que les habitués de la collection. Plaisir à tous les étages!
  • La Position du tireur couché (1981)

    Sortie : 1981. Roman.

    Livre de Jean-Patrick Manchette

    Mon Manchette préféré dans sa série de romans noirs. Tout simplement. Que d'os! a le carnage facile et distrayant, mais celui-ci a quelque chose en plus.
  • Rage noire (1972)

    Child of Rage

    Sortie : 1972. Roman.

    Livre de Jim Thompson

    Généralement, lorsqu'on a une crise de Thompson, on tient à peu près 5 romans avant de craquer et de vouloir retourner, un temps au moins, à des choses plus saines. Celui-ci, c'est un bon cinquième...
  • Shutter Island (2003)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Dennis Lehane

    Chef d'oeuvre pour certains, récréation agréable à l'ambiance dense et mystérieuse pour d'autres, la lecture de Shutter Island est dans tous les cas un plaisir, quel que soit le niveau de profondeur qu'on accepte de lui accorder. Mais pas spécifiquement un roman noir....
  • La Malédiction du Gitan (1974)

    The Gypsy's Curse

    Sortie : 1974. Roman.

    Livre de Harry Crews

    Harry Crews continue à nous faire profiter de son univers moite, glauque, poisseux, plein de monstres de foire et monstres réels, les pires, ceux qui se fondent dans la masse. Toujours bon, peut-être autant que le Chanteur de Gospel, et c'est pas peu dire.
  • American Tabloid (1995)

    Sortie : . Roman et policier.

    Livre de James Ellroy

    Voilà, c'est toujours mieux que de vous conseiller de le lire dans un commentaire sur le Dahlia Noir, non ? Sa trilogie Underworld USA réécrit l'histoire, rend parano, et son style sans égal emporte loin. Pas évident de prime abord, une vingtaine de pages plus loin, vous êtes dedans, et vous découvrez la face cachée de l'histoire, et réalisez que vous vivez dans un polar.
  • Les Trois Badours (1972)

    Sortie : décembre 1972. Roman.

    Livre de A.D.G.

    Un auteur qui tâtonne la limite, celle d'un Céline (sans autant de puissance, parce que faut pas déconner, quand même!), qui décide de parler des milieux manouches sans oeillères ni langue de bois, d'embrasser la crasse à travers des romans durs, crus et cruels, des vraies séries noires d'une zone de la vraie vie que l'on préfère oublier. A essayer, au moins.
  • Last Exit to Brooklyn (1970)

    Sortie : 1970. Roman.

    Livre de Hubert Selby Jr.

    Et là, on touche vraiment aux limites externes du roman noir. Plus d'enquête, mais l'épaisseur de l'horreur des marges, à travers quelques chapitres sous formes de nouvelles étouffantes, traumatisantes, magistrales. Un des plus grands livres de la littérature américaine, qui vous change un lecteur. Lorsque le Roman Noir dépasse le cadre du pseudo polar...
  • Sanctuaire (1931)

    Sanctuary

    Sortie : 1931. Roman.

    Livre de William Faulkner

    Autre point bien borderline, sauf qu'ici il y a une enquête, sordide. Est-ce que ça suffit pour faire partie de la liste ? Non. Mais Faulkner parle des états du sud, et on retrouve dans ses romans ce même coté étouffant, cette canicule, cette crasse morale et sociale qui fait le ciment d'une grande part des plus grands romans noirs. De la grande littérature pour clairement un des plus grands auteurs ayant noirci du papier.
  • Tandis que j'agonise (1930)

    As I Lay Dying

    Sortie : 1930. Roman.

    Livre de William Faulkner

    ...et juste à titre indicatif, son meilleur roman. Voilà. Il fallait que ça soit dit. Et ça n'a rien à faire là. Je sais. Je m'en fous. Il est tard. Je suis fatigué. Lisez, tandis que j'agonise vaguement...
  • Cradoque's Band (1972)

    Sortie : juin 1972.

    Livre de A.D.G.

    Peut-être le meilleur ADG (ne pas confondre avec HPG, hein), sombre mais et néanmoins sensible, trouble, baignant dans encore une fois dans le milieu des banlieues sans far ni caresse. Les personnages sont cruel et blessés, mais à la fois touchants. Il se passe quelque chose dans Cradoque's Band, indéniablement.
  • Gone, Baby Gone (1998)

    Gone, Baby, Gone

    Sortie : . Roman.

    Livre de Dennis Lehane

  • Un dernier verre avant la guerre (1994)

    A Drink Before The War

    Sortie : novembre 1994. Roman.

    Livre de Dennis Lehane