Pour jeunes adultes disent-ils [Top Seinen/Josei]

J'ai commencé les mangas par les shonens classiques de mon enfance tel que Dragon Ball, Saint Seiya, etc. Ce n'est que bien plus tard que je me suis mis à lire des mangas dit "pour adultes". Cette cible éditoriale est incontestablement ma préférée tant ce média regorge d'histoires passionnantes ...

Afficher plus

Liste de

106 BDs

créee il y a plus de 8 ans

 · 

modifiĂ©e il y a plus d’un an

BLAME!
7.8
1.

BLAME! (1996)

BURAMU!

Sortie : 22 mars 2000 (France).

BD de Tsutomu Nihei

ZanickPolterski a mis 10/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Peut-ĂȘtre sur Terre... Peut-ĂȘtre dans le futur... Killy est un cyborg taciturne qui erre dans une gigantesque citĂ© labyrinthique, s'Ă©tendant sur des milliers de niveaux. ArmĂ© d'un revolver amplificateur de radiations et accompagnĂ© de Shibo, un scientifique, il part en quĂȘte du "net-gene", un programme qui aurait Ă©chappĂ© Ă  la contamination globale d'un virus informatique, et qui serait capable de gĂ©rer le monde. Blame se dĂ©roule dans un univers high-tech et organique, oĂč la chair fusionne avec le mĂ©tal, Ă  la croisĂ©e de Gunnm et d'Akira. La narration, trĂšs visuelle, mise essentiellement sur l'action et la crĂ©ation d'une ambiance moite et crĂ©pusculaire. Le contraste entre le dĂ©cor minutieux et soignĂ© et le cĂŽtĂ©"Ă©bauche " des personnages, renforce l'atmosphĂšre Ă©trange et particuliĂšre qui Ă©mane de cette oeuvre. Un "donjons et dragons " moderne en plein univers cyber.

Annotation :

Mon manga du cƓur, celui oĂč l'objectivitĂ© n'est pas possible, l'Ɠuvre majeure de Nihei, et ça se comprend. On peut ne pas accrocher Ă  l'histoire car assez difficile Ă  assimiler (bien qu'excellente une fois qu'on a saisi l'essentiel), mais le coup de crayon est juste sensationnel, jamais une ambiance n'aura Ă©tĂ© aussi bien retranscrite par le dessin. Le design global est jouissif. Des aventures labyrinthiques et tortueuses au pays des IA et autres machines. Soit on n'adhĂšre pas, soit on est accroc au plus haut point. C'est une expĂ©rience que je conseillerai Ă  n'importe qui. Un OVNI.

Number 5
8
2.

Number 5 (2000)

Nanbā faibu

Sortie : 6 mars 2004 (France).

BD de Taiyƍ Matsumoto

ZanickPolterski a mis 10/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Dans un monde futuriste imaginaire, Number Five est en fuite! Il est tireur d'Ă©lite au sein du conseil Rainbow, une organisation armĂ©e pour la protection de la paix et a entraĂźnĂ© Ă  sa suite la jeune Matriochka. Les Rainbows n'auront de cesse de le rattraper et de l'Ă©liminer... Sur cette base dramatique, l'aventure se mĂȘle Ă  un univers onirique et Ă©nigmatique.

Annotation :

Number 5 apparaĂźt clairement comme une expĂ©rience unique dans le monde du manga, une Ɠuvre oĂč Maitre Matsumoto a pu mettre toute son imagination (ultra-dĂ©bordante), une libertĂ© totale salvatrice. Un voyage onirique oĂč l'auteur, de part sa narration atypique, laisse le lecteur interprĂ©ter librement les sentiments ressentis Ă  travers les personnages et l'histoire. Pour ma part c'est bouleversant, triste, dĂ©chirant et en mĂȘme temps, magique, apaisant, scintillant. C'est ce que j'ai pu lire de plus passionnant dans l'univers du manga. Il y a Ă©normĂ©ment de niveau de lecture, il est nĂ©cessaire de lire (ou relire) minutieusement l’Ɠuvre pour saisir toute la magie que possĂšde celle-ci. En terme de dessin c'est ce que l'auteur a fait de mieux Ă  mes yeux. Mention spĂ©ciale pour les couvertures sublimes et qui sont pleine de sens une fois le tome en question lu. C'est magnifique. Un manga exceptionnel.

Ping Pong
8.5
3.

Ping Pong (1996)

Sortie : 1996 (France).

BD de Taiyƍ Matsumoto

ZanickPolterski a mis 10/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Smile et Peko sont deux amis d'enfance qui frĂ©quentent le mĂȘme lycĂ©e. Ils sont inscrits au club de ping pong et ont des caractĂšres trĂšs diffĂ©rents.

Annotation :

Le meilleur manga sportif ne traite presque pas de sport. Matsumoto, avec tout son génie et son talent, nous dresse un portrait magnifique de l'évolution humaine et du dépassement de soi. On retrouve énormément de valeurs propres aux shÎnen mais ici elles sont transcendées et mises en scÚne de maniÚre magistrale. C'est encore une fois magnifique, le coup de crayon est parfait, les mouvements, la vitesse, les expressions, tout est retranscrit à la perfection, et la narration est d'une subtilité exquise, tantÎt rythmée ou plutÎt posée et réfléchie, tout est précis et calculé. Taiyou Matsumoto est incroyable.

Dorohedoro
8.3
4.

Dorohedoro (2000)

Sortie : 15 mars 2003 (France).

BD de Kyu Hayashida (Q Hayashida)

ZanickPolterski a mis 10/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Caiman est un jeune homme dont le visage a Ă©tĂ© transformĂ© en lĂ©zard suite Ă  un sortilĂšge. En compagnie de Nikaido sa jeune amie, il se lance Ă  la poursuite du mage venu "de l’autre cotĂ©" qui lui a lancĂ© ce sort afin de se venger. Mais les choses ne sont pas aussi simples car En, le chef des mages est bien dĂ©cidĂ© Ă  en finir avec ce lĂ©zard qui massacre ses mages et qui n’est pas sensible Ă  leur magie. Aussi il lance Ă  ses trousses, des tueurs : Shin, Noi, Ebisu et Fujita...

Annotation :

Masterpiece. Un ensemble qui joue avec le parfait. Tous les personnages sont super attachants, il n'y a pas vraiment de gentils ou de méchants, c'est une grande communauté qui se croise à travers plein de péripéties, scénario dense trÚs prometteur dÚs les premiers tomes devenant juste incroyable et fouillé au possible par la suite, avec une bonne dose d'originalité et d'epicness, dessin trÚs détaillé avec un cÎté sale qui colle à l'ambiance, humour bien placé, suspense à foison maitrisé par l'auteur, narration impeccable, aucun temps mort, chaque fin de tome est travaillée à la perfection, souvent avec des cliffhanger du tonnerre donnant envie de lire la suite immédiatement. Un sans-faute pour un manga qui est passé totalement inaperçu en France. Un bijou.

Chiisakobé : Le Serment de Shigeji
7.7
5.

Chiisakobé : Le Serment de Shigeji (2013)

Chiisakobe

Sortie : 2 octobre 2015 (France).

BD de Minetarƍ Mochizuki

ZanickPolterski a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Un jeune charpentier, Shigeji, qui a perdu ses parents et Daitome, l'entreprise de son pĂšre dans un incendie, se promet de rebĂątir l'entreprise en suivant les mots de son pĂšre : "Ce qui est important pour les gens Ă  travers les Ăąges, c'est l'humanitĂ© et la force de la volontĂ©." Shigeji embauche Ritsu qui n'a pas d'endroit oĂč aller comme assistant. Quelques enfants d'un orphelinat qui ont perdu leur maison viennent aussi Ă  Daitome.

Annotation :

Une excellente surprise. Un auteur qui m'avait d'abord déçu, je n'avais pas accrochĂ© Dragon Head, mais qui avec ChiisakobĂ© se renouvelle avec une fraicheur incroyable, c'Ă©tait d'ailleurs son souhait. D'abord de part un dessin totalement dĂ©pourvu de trait superflu, ou de surcouche, tout est fait en un trait ou presque, c'est clair et limpide, trĂšs rĂ©el sans ĂȘtre style photo, avec une touche personnelle reconnaissable, une vraie rĂ©ussite. Puis avec une histoire au fond trivial, mais prenante grĂące Ă  une narration directe et sans dĂ©tour, des personnages vraiment attachants, mais surtout la totale maĂźtrise du rĂ©cit, en toute simplicitĂ© on nous fait vivre l'aventure de Shigeji comme un prolongement de notre propre expĂ©rience avec la vie, ça m'a Ă©merveillĂ© jusqu'Ă  m'en tirer une petite larme, des sentiments profonds sont apparus Ă  la fin de la lecture. Une magnifique aventure humaine.

NausicaÀ de la vallée du vent
8.7
6.

NausicaÀ de la vallée du vent (1982)

Kaze no Tani no Naushika

Sortie : février 1982.

BD de Hayao Miyazaki

ZanickPolterski a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Dans le futur, mille ans aprĂšs un conflit meurtrier appelĂ© « les sept jours de feu », la Terre est devenue complĂštement inhospitaliĂšre, envahie Ă  90 % d’une Ă©trange forĂȘt exhalant des vapeurs mortelles et abritant nombre de crĂ©atures monstrueuses. La princesse NausicaĂ€, hĂ©ritiĂšre d’un royaume pacifique protĂ©gĂ© des vents nocifs par une chaĂźne de montagnes, ne partage pourtant pas les croyances de ses congĂ©nĂšres. IntriguĂ©e par cet Ă©cosystĂšme, elle entreprend de l’étudier, persuadĂ©e qu’il cache un secret d’importance
 Jusqu’au jour oĂč un vaisseau militaire appartenant Ă  un royaume voisin vient s’écraser dans sa vallĂ©e, libĂ©rant une crĂ©ature gigantesque plongĂ©e dans une profonde lĂ©thargie. NausicaĂ€ va se retrouver embarquĂ©e malgrĂ© elle dans une guerre sans merci pour le contrĂŽle de la forĂȘt toxique


Annotation :

Ce message fort qui prend aux tripes. La densité d'une histoire mature et magique. Un visuel impressionnant de détails, le premier manga à m'avoir fait pleurer. On suit avec entrain cette guerre entre nations sur fond de rébellion de MÚre Nature, Miyazaki a encore frappé fort et nous sert de la belle écologie réfléchie. La poésie qui se dégage de ce manga est d'un sublime, un vrai joyaux.

Akira
8.6
7.

Akira (1982)

Sortie : 6 décembre 1982 (France).

BD de Katsuhiro Ôtomo

ZanickPolterski a mis 9/10.

RĂ©sumĂ© : NĂ©o-Tokyo, an 2019. Nous sommes trente-huit ans aprĂšs la TroisiĂšme Guerre mondiale. Le grand cataclysme a dĂ©vastĂ© la planĂšte. Depuis, le monde a entamĂ© sa reconstruction. La capitale japonaise n'est plus qu'une espĂšce de gigantesque poubelle high-tech. Une nuit, une bande de jeunes motards fait une rencontre Ă©trange : celle d'un enfant au visage de vieillard, dotĂ© de bien curieux pouvoirs. Ils ne le savent pas encore, mais le processus de rĂ©veil d'Akira vient de commencer... Sombre vision d'un futur aux allures d'apocalypse, Akira dĂ©peint une sociĂ©tĂ© en perdition livrĂ©e aux enfants mutants, aux sectes religieuses et aux forces surnaturelles. Avec son sens du mouvement et de la vitesse, le dynamisme de son graphisme et son hyperrĂ©alisme, cette saga, entamĂ©e en 1982, est l'une des Ɠuvres majeures de l'histoire des mangas. Elle est nĂ©e de l'imagination de Katsuhiro Otomo, un auteur qui a largement contribuĂ© Ă  faire reconnaĂźtre le genre hors des frontiĂšres de son pays natal.

Annotation :

Ma premiÚre claque niveau manga, un monde post-apocalyptique sublimé par le coup de crayon du Grand Maßtre, précis, fin, détaillé, magnifique.Tetsuo restera à jamais comme un de mes personnages préférés tout genre confondu, son évolution dans la décadence est incroyable. Un scénario coup de poing et une intrigue qui nous tient en halÚne de bout en bout. Culte quoi.

Steel Ball Run - Jojo's Bizarre Adventure, saga 7
8.8
8.

Steel Ball Run - Jojo's Bizarre Adventure, saga 7 (2004)

JoJo no Kimyƍ na Bƍken: SutÄ«ru Bƍru Ran

Sortie : 23 janvier 2013 (France).

BD de Hirohiko Araki

ZanickPolterski a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : 1890, en AmĂ©rique, la plus grande course du siĂšcle, la Steel Ball Run est sur le point de commencer. Les participants doivent chevaucher de San Diego Beach Ă  New York, ce qui Ă©quivaut Ă  un pĂ©riple de 6 000 kilomĂštres, sans jamais changer de monture ! À la clef pour le grand vainqueur : un prix de 50 millions de dollars ! Bien des aventuriers sont prĂȘts Ă  tout pour une telle somme !

Annotation :

Ce créateur de génie revient avec une saga synonyme de recommencement. Une directive osée. Au final, que c'est beau, Araki est au sommet de son art, chaque planche est somptueuse. La narration change par rapport aux autres parties, elle est ici encore plus maitrisée, plus orientée "adulte". On atteint des niveaux d'ingéniosité trÚs hauts et une immersion parfaite. Araki continue de s'imposer comme un de mes mangaka favoris.

L'Habitant de l'infini
7.9
9.

L'Habitant de l'infini (1993)

Mugen no jƫnin

Sortie : septembre 1995 (France).

BD de Hiroaki Samura

ZanickPolterski a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Manji est immortel : un ver Ă©trange introduit dans son corps guĂ©rit toutes ses blessures. Tuer est son destin de samouraĂŻ errant. En rĂ©paration des cent innocents qu'il a dĂ©jĂ  sacrifiĂ©s pour se dĂ©fendre, il s'engage Ă  massacrer mille scĂ©lĂ©rats. ‎

Annotation :

Annotation un jour ou l'autre

Le SamouraĂŻ Bambou
8.3
10.

Le SamouraĂŻ Bambou (2006)

Takemitsu Zamurai

Sortie : 8 octobre 2009 (France).

BD de Issei Eifuku

ZanickPolterski a mis 9/10.

RĂ©sumĂ© : SoĂźchirĂŽ, samouraĂŻ sans maĂźtre, passe ses journĂ©es paisiblement, Ă  flĂąner, Ă  discuter avec les enfants. Jusqu'au jour oĂč des hommes lui cherchent querelle et oĂč il dĂ©gaine son sabre et les chĂątie facilement... Pour s'Ă©viter la tentation de le dĂ©gainer, SoĂźchirĂŽ dĂ©cide de ne plus porter Ă  sa ceinture qu'un sabre de bambou. Ainsi commence sa nouvelle vie d'homme fort, faiblement armĂ©!

Annotation :

Une sensation magique Ă  la lecture de cette Ɠuvre. Une multitude de sentiments reprĂ©sentĂ©s dans toutes ces cases remplies d'un coup de crayon somptueux au style si particulier propre Ă  ce gĂ©nie de Taiyou Matsumoto, accompagnĂ© d'un scĂ©nario trĂšs prenant nous transportant dans les mĂ©andres politique de la grande pĂ©riode d'Édo. Onirisme, tranche de vie, et combats de samouraĂŻ rĂ©ussis. Merci mille fois.

Dead Dead Demon's Dededede Destruction
7.9
11.

Dead Dead Demon's Dededede Destruction (2014)

Deddo Deddo Dēmonzu Dededededesutorakushon

Sortie : 7 octobre 2016 (France).

BD de Inio Asano

ZanickPolterski a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Depuis 3 ans, le ciel de Tokyo est recouvert par un gigantesque vaisseau spatial extra-terrestre qui se dĂ©place tranquillement au-dessus de la ville. Bien que dĂ©concertant, le vaisseau ne semble pour autant pas reprĂ©senter une menace. Les habitants continuent donc Ă  vivre leur vie sous cet Ă©trange dĂ©cor. Mais ces 3 annĂ©es de paix ont endormi la vigilance de l’HumanitĂ©. Elle ne remarque pas que « l’envahisseur » s’est infiltrĂ© au sein de sa population. Il ne reste plus que 6 mois de quiĂ©tude avant que la fin du monde ne se dĂ©clenche


Annotation :

Joli slice-of-life teintĂ© de SF. Le Japon a beau ĂȘtre sous la menace permanente d'OVNI, le vrai combat se situe au niveau du quotidien dĂ©rangĂ© de jeunes hĂ©roĂŻnes toutes plus rĂ©ussies les unes que les autres, excellente Ă©criture de personnage. La narration est d'une fluiditĂ© Ă  toute Ă©preuve, alliĂ©e Ă  un dessin dĂ©taillĂ© proche de la photographie et un chara-design en marge total plus dans le simple et efficace apportant une dualitĂ© trĂšs originale qui me charme au plus haut point, je dĂ©couvre Inio Asano de la meilleure maniĂšre qui soit.

BAMBi
7.6
12.

BAMBi (1997)

Sortie : 2006 (France).

BD de Atsushi Kaneko

ZanickPolterski a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

Résumé : Bambi, adolescente armée jusqu'au dents, doit ramener à ses commanditaires le petit garçon qu'elle a enlevé en faisant face aux chasseurs de primes lancés à ses trousses.

Annotation :

Road-movie déjanté à l'action rapide, au scénario trÚs bon prenant tout son sens dans les derniers tomes et au dessin collant à l'ambiance. Des personnages haut en couleur, notamment l'héroïne, un des personnages les mieux écrit du medium. Kaneko nous offre ici un manga qui aurait pu avoir sa place au cinéma avec Quentin Tarantino aux manettes.

Sunny
8.3
13.

Sunny (2010)

Sanī

Sortie : 21 novembre 2014 (France).

BD de Taiyƍ Matsumoto

ZanickPolterski a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Un centre d'accueil pour enfants en difficultĂ© sociale abrite des personnalitĂ©s fort diffĂ©rentes, mais tous portent en eux une solitude qu'ils gardent au fond de leur cƓur. Leur lieu de prĂ©dilection : une vieille Nissan Sunny. L'endroit oĂč tout devient possible, oĂč l'imaginaire n'a plus de limites !

Annotation :

Matsumoto, tu sais jouer des sentiments comme personne, tu sais montrer ce qui fait mal tout en nous arrachant un sourire. Tu racontes la vie avec une poĂ©sie sans faille. Tu es sĂ»rement le mangaka le plus douĂ©. Tu m’épates. Cette Ɠuvre me parle et me correspond et je t'en remercie (mĂȘme si tu ne liras jamais ce message).

Ghost in the Shell
7.6
14.

Ghost in the Shell (1989)

Kƍkaku Kidƍtai

Sortie : avril 1996 (France).

BD de Masamune Shirow

ZanickPolterski a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

Résumé : Dans un Japon entiÚrement régi par des réseaux informatiques, voici les aventures du major Kusanagi et de Batou au sein de leur unité d'intervention. Mettant en scÚne tous ses fantasmes, Shirow, l'auteur des déjà célÚbres Appleseed et Orion, nous entraßne une fois de plus dans son univers peuplé de mechas et de bioroïds, nous donnant son angoissante vision d'un futur ne laissant aucune place pour les sentiments.

Annotation :

Parfois complexe Ă  outrance, parfois totalement abstrait, toujours dans l'infini dĂ©tail, Masamune Shirow vient de m'emporter avec l’Ɠuvre la plus poussĂ©e du mouvement cyberpunk. Coup de crayon absolument superbe et inspirĂ©, personnages soignĂ©s, univers foisonnant et d'une complexitĂ© Ă  faire fuir 90% des lecteurs, scĂ©nario lĂ©chĂ©, je suis totalement charmĂ© et pris de passion par ce manga. L'essence mĂȘme d'un style qui plait comme il repousse, merci Monsieur de me faire vibrer comme ça.

Gunnm
8.1
15.

Gunnm (1990)

Ganmu

Sortie : 1995 (France).

BD de Yukito Kishiro

ZanickPolterski a mis 8/10.

Résumé : Gally est une androïde amnésique trÚs attachante trouvée dans la Décharge, cet océan d'ordures déversé par Zalem, la ville suspendue.

Annotation :

Un des must du cyberpunk. Ce rush narratif prenant du début à la fin. Du glauque et du gore saupoudrés de grande classe. On mélange des questions existentielles sur la vie, des notions de cybernétique, un peu de sport, et beaucoup de combat, Gunnm arrive à mélanger tout ça tout en restant cohérent. Un univers détaillé et dense, un monde somptueux, des personnages qui font parties des plus classes tout genre confondu, une star des années 90.

20th Century Boys
8.3
16.

20th Century Boys (2000)

NijĆ«seiki Shƍnen

Sortie : 28 mars 2002 (France).

BD de Naoki Urasawa

ZanickPolterski a mis 8/10.

Résumé : Une bande de copains d'enfance devenus adultes sont confrontés à d'étranges événements. Quand l'un d'eux se suicide dans des conditions mystérieuses, les autres découvrent que le dessin qui leur servait de signe de reconnaissance 25 ans plus tÎt est devenu l'emblÚme d'une secte menaçante...

Annotation :

Annotation un jour ou l'autre

L'Ère des Cristaux
7.7
17.

L'Ère des Cristaux (2012)

HĂŽseki no Kuni

Sortie : 25 octobre 2012.

BD de Haruko Ichikawa

ZanickPolterski a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Dans un trĂšs lointain avenir, les humains ont disparu. Ne reste qu’une nouvelle forme d’ĂȘtres vivants minĂ©raux, les “gemmes”, se livrant Ă  une guerre contre les SĂ©lĂ©niens, une race lunaire mystĂ©rieuse. Chez ces ĂȘtres de cristaux, la valeur guerriĂšre tient Ă  la rĂ©sistance du cristal. Phos, ĂȘtre de cristal fragile, tente d’exister dans un conflit pour lequel il n’est pas taillĂ©. Incapable de guerroyer, il s’attĂšle alors Ă  rechercher les origines du conflit dans l’Histoire de leur monde. Qui, de l’historien ou du combattant, mettra fin Ă  la guerre ?

Annotation :

Manga au cachet envoutant, un travail minutieux et trÚs réfléchi sur le dessin totalement atypique, et notamment sur le travail de la symétrie dans la composition des cases, dans le découpage, et sur la chorégraphie lors des phases de batailles. Un scénario avançant tranquillement soulevant des questions philosophiques intéressantes, et un univers des plus originaux qui m'a happé. Une fraicheur qui doit absolument trouver son public, on manque de manga de ce style.

Ultra Heaven
8.1
18.

Ultra Heaven (2002)

Sortie : février 2008 (France).

BD de Keiichi Koike

ZanickPolterski a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Dans un monde futuriste oĂč l'usage des drogues est encouragĂ© par tous les mĂ©dias, un homme, toujours en quĂȘte de sensations fortes, recherche la drogue ultime, celle qui abolirait les frontiĂšres entre rĂȘve et rĂ©alitĂ©. Sa quĂȘte le mĂšne jusqu'Ă  l'Ultra Heaven, une substance d'un genre nouveau, tellement expĂ©rimentale qu'elle ne circule que sous le manteau. Il dĂ©cide de la tester, sans imaginer les consĂ©quences que ce choix aura sur sa vie' Une sĂ©rie de science-fiction au graphisme proche de celui de Moebius, pĂ©riode Metal Hurlant, et Ă  la mise en page complĂštement Ă©clatĂ©e. L'auteur s'Ă©vertue Ă  faire vivre au lecteur des voyages psychĂ©dĂ©liques, dĂ©structurant les planches et les cases, sejouant de l'absurde et de la logique. Le rĂ©sultat est Ă  la hauteur du projet : littĂ©ralement hallucinant

Annotation :

Jamais un manga ne m'aura autant troublé de par son dessin comme le fait ce concentré de drogue qu'est Ultra Heaven. Narration subtile, trait précis assez old-school. Incroyablement psychédélique. Attention, le tome 3 est juste une piÚce magistrale qu'on se doit de lire une fois dans sa vie tant l'effet qu'il procure est indescriptible. Tout simplement magnifique.

Area 51
7.4
19.

Area 51 (2011)

Sortie : 4 mars 2015 (France).

BD de Masato Hisa

ZanickPolterski a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Imaginez que toutes les divinitĂ©s, toutes les crĂ©atures mythologiques et folkloriques, toutes les lĂ©gendes d’hier et d’aujourd’hui existent vraiment
 Imaginez encore qu’elles sont parquĂ©es dans une ville cachĂ©e du monde et forcĂ©es d’y mener une existence calquĂ©e sur celles des humains
 Cette ville a un nom : AREA 51 ! Arpentez ses rues et risquez-vous dans ses bas-fonds sur les traces de Tokuko Mc Coy, dĂ©tective privĂ©e qui y a ouvert une agence d’enquĂȘte et filature, oĂč elle accueille des clients Ă  l’image de la faune locale.

Annotation :

De multiples ingrĂ©dients mythologiques bien Ă©picĂ©s, mĂ©langĂ©s et prĂ©parĂ©s avec brio, donnant une superbe recette. Un thriller ingĂ©nieux, aux personnages charismatiques et bien Ă©crits (McCoy est archi-sexy), Ă  l'univers bien pensĂ©, loin d'ĂȘtre le fourre-tout qu'on pourrait croire, et au scĂ©nario jonglant entre action, phase de dĂ©tective et moment Ă©pique. Superbe Ă©dition solide, belle et fournie pour un auteur en marge comme je l'aime.

Le RĂȘve de mon pĂšre
7.5
20.

Le RĂȘve de mon pĂšre (1991)

Hanaotoko

Sortie : 21 septembre 2018 (France).

BD de Taiyƍ Matsumoto

ZanickPolterski a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

Résumé : Shigeo est un jeune garçon (il est en primaire) qui vit seul avec sa mÚre. Sa seul préoccupation est de réussir à l'école afin de réussir dans la vie. Il déteste son pÚre (qui est parti). Celui-ci est un idéaliste et un enfant dans l'ùme. Il adore aussi le baseball. Shigeo est forcé par sa mÚre, à rendre visite à son pÚre. Et c'est ainsi que vont commencer les leçons de vie de Shigeo.

Annotation :

Annotation un jour ou l'autre

Amer béton
8.1
21.

Amer béton (1993)

Tekkon kinkurīto

Sortie : 2 mai 2007 (France).

BD de Taiyƍ Matsumoto

ZanickPolterski a mis 8/10.

RĂ©sumĂ© : Noiro et Blanko, deux orphelins, vivent dans les rues de Takara. MalgrĂ© leur jeune Ăąge, ils survivent dans ce quartier dominĂ© par la pauvretĂ©, la corruption et la violence. Ensemble, ils tiennent tĂȘte Ă  un groupe de yakuzas bien dĂ©terminĂ© Ă  asseoir leur domination sur la ville. La lutte pour la survie du quartier sera Ăąpre, et loin d'ĂȘtre gagnĂ©e d'avance...

Annotation :

La vie est difficile, elle sait nous mettre des baffes, mais elle est Ă©galement belle et rĂ©jouissante, les deux gamins d'Amer BĂ©ton vont en faire l'expĂ©rience jusqu'Ă  le ressentir aux plus profond de leur Ăąme. Une sacrĂ© claque que nous offre le maitre du manga Ă  mes yeux, Taiyou Matsumoto. Inutile de revenir sur le dessin, toujours magnifique et si unique, ou au dĂ©coupage de l'histoire qui est encore une fois parfait, du dĂ©but Ă  la fin on passe par tout les Ă©tats possible, un vrai trĂ©sor, comme le nom de la ville oĂč se dĂ©roule ce manga, Takara.

Soil
7.5
22.

Soil (2003)

Sortie : 27 janvier 2011 (France).

BD de Atsushi Kaneko

ZanickPolterski a mis 8/10.

RĂ©sumĂ© : Il se passe des choses Ă©tranges dans la Ville de Soil, petite banlieue rĂ©sidentielle d'ordinaire plutĂŽt calme... La disparition soudaine d'une famille apparemment sans histoire va briser la tranquillitĂ© de la citĂ© et semer le trouble dans l'esprit de Yokoi et Onoda, les deux dĂ©tectives chargĂ©s d'Ă©claircir ce mystĂšre. Ce qui de prime abord pourrait passer pour une enquĂȘte de routine va rapidement tourner Ă  l'Ă©nigme mortelle pour les deux policiers. Car rien n'est vraiment ce qu'il semble ĂȘtre dans cette ville Ă©trange... Les deux enquĂȘteurs rĂ©ussiront-ils Ă  rĂ©soudre le mystĂšre avant qu'il ne soit trop tard ? Un manga qui utilise et se rĂ©approprie habilement les codes du thriller et du film d'horreur.

Annotation :

Kaneko a le don de nous allécher avec une intrigue réaliste hyper bien foutue pour ensuite nous perdre dans son imaginaire totalement délirant et psyché. Et comme d'habitude son sens de la narration est impeccable, il maitrise également le rythme de son manga à la quasi perfection. Coup de crayon top pour un récit dément et prenant.

Vinland Saga
8.1
23.

Vinland Saga (2005)

Vinrando Saga

Sortie : 15 janvier 2009 (France).

BD de Makoto Yukimura

ZanickPolterski a mis 8/10, l'a mis dans ses coups de cƓur et a Ă©crit une critique.

Résumé : Depuis qu'Askeladd, un chef de guerre fourbe et sans honneur, a tué son pÚre lorsqu'il était enfant, Thorfinn le suit partout dans le but de se venger. Mais bien qu'il soit devenu un guerrier redoutable, il ne parvient toujours pas à vaincre son ennemi. Au fil des ans, enchaßnant missions périlleuses et combats afin d'obtenir des duels contre l'homme qu'il hait plus que tout, le gentil Thorfinn est devenu froid et solitaire, prisonnier de son passé et incapable d'aller de l'avant. Jusqu'à ce que la vie le force à regarder le Monde différemment...

Annotation :

Le crescendo parfait. Toute l'intrigue est portée par des personnages excellents qui ont une emprise total sur le récit, ils nous éblouissent tant ils sont impressionnants de charisme, ajouté à cela des retournements de situations grandioses avec une narration parfaite. Le tome 8 à lui tout seul est un sommet d'intensité. Puis une nouvelle direction scénaristique et narrative est prise par l'auteur, un choix trÚs risquée mais tellement courageux. Un récit historique somptueux.

Monster
8.3
24.

Monster (1994)

Monsutā

Sortie : 20 octobre 2001 (France).

BD de Naoki Urasawa

ZanickPolterski a mis 8/10.

RĂ©sumĂ© : 1986. Kenzo Tenma est un brillant neurochirurgien pratiquant son art Ă  l'hĂŽpital Eisler de DĂŒsseldorf. Tenma est comblĂ©, il vient de sauver la vie d'un chanteur d'opĂ©ra cĂ©lĂšbre... Promis Ă  la belle Eva Heineman, la fille du directeur de l'hĂŽpital, son avenir est tout tracĂ©. Tout lui sourit... Jusqu'Ă  la nuit oĂč arrivent deux enfants, Anna et Johann Liebert, dont les parents ont Ă©tĂ© dĂ©couverts sauvagement assassinĂ©s. En choisissant de sauver le petit garçon plutĂŽt que le maire de la ville, le docteur perdra tout... Amour, gloire et honneur laisseront place Ă  solitude, rupture et alcool... Surtout qu'autour des deux enfants, les morts se multiplient. Tenma n'aurait-il pas sauvĂ© un monstre ?

Annotation :

Monster est un des grands rois du suspense, Naoki Urasawa nous sert un rĂ©cit sur-mesure oĂč il sait doser Ă  merveille l'Ă©quilibre entre rĂ©vĂ©lation et interrogation grĂące Ă  une narration subtile et une parfaite gestion du temps. Ce thriller est dotĂ© d'une galerie de personnage impressionnante, qu'ils soient principaux, secondaires, oĂč qu'ils apparaissent juste le temps d'un chapitre, ils sont tous bien travaillĂ©s, clairement une des grandes forces du manga. Quand au dessin, c'est simple les expressions des sentiments et des pensĂ©es ne peuvent pas ĂȘtre plus parlante. Thriller magnifique.

Biomega
7.2
25.

Biomega (2004)

Baiomega

Sortie : novembre 2004 (France).

BD de Tsutomu Nihei

ZanickPolterski a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Dans un monde futuriste post-apocalyptique qui pourrait bien ĂȘtre Ă  l’origine de celui de Blame ! (l’autre oeuvre culte de l’auteur), Biomega narre la quĂȘte de Zouichi Kanoe, un androĂŻde conçu par une puissante corporation. Son but ? Trouver des humains ayant dĂ©veloppĂ© une immunitĂ© naturelle face Ă  un virus qui a transformĂ© les hommes en monstrueux zombies. Pilotant une moto dans laquelle est intĂ©grĂ©e une intelligence artificielle, il affronte les crĂ©atures les plus singuliĂšres et dĂ©routantes dans des dĂ©cors de fin du monde Ă  l’architecture dĂ©mentielle.

Annotation :

Nihei et sa dĂ©mesure, son silence et son trait artistiquement gĂȘnant. Un scĂ©nario complexe au premier abord mais qui prend du sens au fil des volumes pour nous donner une fin ouverte tout en grandeur. Ça passe ou ça casse, personnellement je suis fan.

Abara
6.9
26.

Abara (2005)

Sortie : 19 mai 2005.

BD de Tsutomu Nihei

ZanickPolterski a mis 8/10, l'a mis dans ses coups de cƓur et a Ă©crit une critique.

Résumé : Les Shiro Gauna sont des créatures mutantes métamorphes qui sÚment la terreur dans une cité futuriste. Partant de leur colonne vertébrale, une armure faite d'ossements indestructibles enveloppe le corps de leur propriétaire et se déploie dans toutes les directions, attaquant toutes formes de vie à proximité. Quelle est l'origine de cette monstruosité ? Une femme et un homme que tout sépare vont tenter de percer ce secret. Rendu célÚbre par Blame !, sa série culte, Tsutomu Nihei est devenu un auteur de SF incontournable, au graphisme et à la mise en page uniques. Ses histoires baignent dans une atmosphÚre étouffante que rendent encore plus oppressante des décors vertigineux, des créatures mi-humaines mi-synthétiques monstrueuses et un panel de personnages à l'inhumanité troublante.

Annotation :

Un scénario certes peu original mais totalement accessible, on retiendra surtout un dessin toujours aussi impressionnant, originalement crade, magnifique, qui blessent les yeux (dans le bon sens).

Les Liens du sang
7.8
27.

Les Liens du sang (2017)

Chi no Wadachi

Sortie : 4 avril 2019 (France).

BD de ShĆ«zƍ Oshimi

ZanickPolterski a mis 8/10.

RĂ©sumĂ© : Vue de l'extĂ©rieur, la famille du jeune Seiichi est des plus banales : un pĂšre salariĂ©, une mĂšre au foyer, une maison dans une ville de province... L'adolescent va Ă  l'Ă©cole, joue avec ses amis, est troublĂ© quand il pose les yeux sur la jolie fille de la classe. Tout est normal... ou presque. Il ne s'en rend pas compte lui-mĂȘme, mais sa mĂšre le couve beaucoup trop. Seiko traite encore son fils comme un bĂ©bĂ© et, avec un mari toujours absent, son monde est d'autant plus centrĂ© autour de Seiichi. Ce dernier est incapable de rĂ©sister : il se laisse lentement emprisonner dans le cocon. Trop jeune, il ne dĂ©cĂšle pas la folie cachĂ©e derriĂšre l'amour maternel. Jusqu'Ă  ce qu'il soit trop tard...

Annotation :

Annotation un jour ou l'autre

Deathco
6.9
28.

Deathco (2015)

Sortie : septembre 2015 (France).

BD de Atsushi Kaneko

ZanickPolterski a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

RĂ©sumĂ© : Le monde de Deathco est peuplĂ© de tueurs Ă  gages qu’on nomme « reapers », du nom de la Grande Faucheuse. ExtrĂȘmement nombreux, ils appartiennent Ă  des guildes – des sortes de syndicats – et sont tous en compĂ©tition car il existe un classement des assassins, et le mĂȘme contrat peut ĂȘtre acceptĂ© par plusieurs d’entre eux. L’équilibre de cet univers va ĂȘtre totalement perturbĂ© par l’arrivĂ©e de Deathco, une tueuse adepte des coups tordus qui opĂšre sans respecter les rĂšgles.

Annotation :

Kaneko nous ressort son coup de crayon précis ultra efficace avec son style bien personnel. Les frasques déjantées d'une jeune serial-killeuse nous sont comptées avec brio, elle est belle, charmante, mystérieuse, elle a ce cÎté "spéciale" qui me fait fondre. Le scénario, bien que long à se mettre en place, se dévoile à contre-courant, il est mis en place par les nombreux personnages secondaires et non pas par l'héroïne, ça apporte une belle touche d'originalité.

Wet Moon
7.7
29.

Wet Moon (2011)

Sortie : 2011 (France).

BD de Atsushi Kaneko

ZanickPolterski a mis 8/10.

RĂ©sumĂ© : Japon, annĂ©es 1960. Dans la moiteur d’une station balnĂ©aire aux accents de Las Vegas, royaume des faux-semblants et de la corruption, le jeune et irrĂ©prochable inspecteur Sata enquĂȘte sur le meurtre d’un ingĂ©nieur. Lorsque ses pas le mĂšnent sur le lieu de travail de la victime, une entreprise fabriquant des modules pour un mystĂ©rieux programme spatial, une secrĂ©taire prend la fuite, attirant sur elle tous les soupçons. Alors que Sata la poursuit, il perd subitement connaissance. À son rĂ©veil, un Ă©clat mĂ©tallique est logĂ© dans son crĂąne, provoquant pertes de mĂ©moire et hallucinations. Pour Sata, qui brĂ»le de dĂ©couvrir ce qui lui est arrivĂ©, la traque de la suspecte prend bientĂŽt la forme d'une obsession amoureuse.

Annotation :

Polar sombre, romantique, angoissant, trĂšs prenant. Atsushi Kaneko nous livre un manga au dĂ©roulement prĂ©cis et envoutant, laissant planer des doutes jusqu'Ă  la toute fin. Il nous ballade de trĂšs belle maniĂšre dans un univers psychĂ©, oĂč le mot "thriller" prend tout son sens. Coup de crayon trĂšs particulier et personnel, de plus en plus maitrisĂ© de manga en manga.

Tokyo Alien Bros.
7.7
30.

Tokyo Alien Bros. (2015)

Sortie : 4 mai 2017 (France).

BD de Keigo Shinzo

ZanickPolterski a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cƓur.

Résumé : Tokyo Alien Bros raconte les péripéties de deux extraterrestres envoyés sur Terre afin de déterminer si leur race pourrait s'y installer. Prenant la forme de deux étudiants baptisés Fuyunosuke et NatsutarÎ, ils posent un regard candide sur leur quotidien et tentent de dialoguer avec les autochtones avec un talent aussi fortuit que certain pour faire naßtre les quiproquos. Les corps des héros sont plutÎt délicats, et le moindre accident menace de les défigurer ou de les estropier temporairement, sans parler des effets spectaculaires de certains aliments sur leurs capacités physiques. Quelles conclusions ces visiteurs de l'espace vont-ils tirer de leurs observations, et comment parviendront-ils à préserver leur couverture ?

Annotation :

Un slice-of-life teinté de science-fiction d'une fraicheur absolue. Obligé de décrocher nombreux sourires à la lecture de ce manga qui ne se prend pas au sérieux. Un humour calibré comme il faut, on frÎle presque la parodie du genre humain tout en touchant à des sujets sérieux bien placés. Mais l'humour ne fait pas tout, et quand l'auteur commence à prendre un ton sérieux pour traiter l'amour par exemple, il fait totalement mouche, notamment grùce à sa maitrise de ses personnages et de leur évolution. Disciple de Taiyou Matsumoto, ça se ressent dans le trait, ami d'Inio Asano, ça se voit dans sa narration subtile, un auteur en devenir pour sûr.