Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Canción sin nombre (2020)

    1 h 37 min. Sortie : . Drame.

    Film de Melina León avec Pamela Mendoza, Tommy Párraga, Lucio Rojas

    Clairement mon énorme coup de cœur parmi ces sorties du 22 juin. La mise en scène, la photo, un format carré et un noir & blanc qui ne sont pas ici des cache-misère esthétisants et gratuits, tout est réuni pour faire de ce "Canción sin nombre" une énorme claque, sans même parler du sujet traité avec grande pudeur alors qu'il aurait pu donner lieu à un joli chantage à l'émotion.

    Ma seule réserve se situe au niveau du scénario, il n'est jamais facile de se priver volontairement de thèmes mais c'est parfois indispensable, cependant dans les jours à venir je sais que j'aurai oublié ce défaut mais certainement pas quelques secondes de pluie tombant au ralenti et un travelling sur un fleuve d'une beauté saisissante.

    J'ai hésité à le dire car je sais que ça pourrait faire fuir quelques candidats potentiels, mais il y a du Béla Tarr (en court) chez la péruvienne Melina León.
  • Bande-annonce

    Jinpa, un conte tibétain (2020)

    Zhuang si le yi zhi yang

    1 h 26 min. Sortie : . Drame.

    Film de Pema Tseden avec Jinpa, Genden Phuntsok et Sonam Wangmo

    Il existe un cinéma monosalle au bout de la terre qui, le vendredi 24 juin, soit au cinquième jour de l'ère post-COVID, programme deux films : "De Gaulle" à 18h pour assurer des entrées, et cet OFNI venu du Tibet à 21h pour faire plaisir aux zinzins capables de faire 200 km pour rassasier leur faim de bobines qui ne passent nulle part.

    "Jinpa" est une splendeur visuelle sous substances, perchée quelque part entre David Lynch et Guy Maddin, un bijou qui renferme 86 minutes de recherches formelles, qui rend hommage en 4:3 au cinémascope des westerns-spaghetti de notre enfance, qui te donne envie d'aller dans un troquet sur le toit du monde, juste histoire de boire une Bud avec la plus sublime des tavernières.

    (Benjamin, si tu me lis, encore une fois merci pour ton audace, également appelée énorme paire de biiiiiiiip)
  • Bande-annonce

    Malmkrog (2020)

    3 h 20 min. Sortie : . Drame et historique.

    Film de Cristi Puiu avec Frédéric Schulz-Richard, Diana Sakalauskaite, Ugo Broussot

    Certainement le plus beau film de la semaine mais rassurez-vous, personne ne vous oblige à aller le voir et de toute façon même si vous en aviez envie il sera quasiment invisible....

    "Malmkrog" de Cristi Puiu est un film-monstre de 3h20 dont il faut savoir dompter l’entame. Ensuite ce n’est qu’art de la conversation, huis-clos philosophique vertigineux et angoissant. Dur de se remettre de ce tourbillon sur la vie, la guerre, Dieu, la mort. D'apparence infranchissable et pourtant...
  • Bande-annonce

    Si c’était de L’Amour (2020)

    1 h 22 min. Sortie : .

    Documentaire de Patric Chiha avec Philip Berlin, Marine Chesnais, Kerstin Daley-Baradel

    "Si c’était de L’Amour" questionne la danse, le théâtre, le genre, le réel, la fiction. Un documentaire entre transe et hypnose, dont on a un mal fou à sortir tant l’immersion est puissante et intense. Entêtant et enivrant comme ses boucles électro...
  • Bande-annonce

    Monos (2020)

    1 h 42 min. Sortie : . Drame et aventure.

    Film de Alejandro Landes avec Julianne Nicholson, Moises Arias, Julian Giraldo

    "Monos" est l’expérience sensorielle de ce mercredi, c’est radical, fou, sauvage, trippant, ultra-référencé et pourtant totalement singulier, ne reniant en rien ses origines sud-américaines, chaque plan est renversant mais pas un n'est gratuit.

    Un tel film ne peut s’apprécier réellement qu’en salle pour savourer ces paysages majestueux servis par une photo incroyable, cette bande-son démoniaque signée Mica Levi.

    Quelle claque et assurément la leçon de mise en scène de la semaine !
  • Bande-annonce

    Dawson City : Le Temps suspendu (2016)

    Dawson City: Frozen Time

    2 h 01 min. Sortie : .

    Documentaire de Bill Morrison avec Michael Gates, Kathy Jones-Gates, Sam Kula

    Je n'avais pas vu un documentaire aussi foisonnant, passionnant, enrichissant depuis bien longtemps. Un travail de documentation et de montage titanesque, d'une densité incroyable, presque trop pour tout assimiler.

    Et avant tout une déclaration d'amour déchirante au cinéma, à sa mémoire, à LA mémoire, car "Dawson City - Le Temps suspendu" est également un grand film historique.

    Théâtre du temple, spécialisé dans les films de répertoire restaurés, aurait ainsi dû proposer en salles le tout premier film contemporain de son catalogue le 29 avril dernier. Espérons qu'il trouve un nouveau créneau de sortie car cette œuvre remarquable mériterait d'être vu par le plus grand nombre.
  • Bande-annonce

    Nuestras Madres (2020)

    1 h 18 min. Sortie : 2020. Drame.

    Film de César Díaz avec Armando Espitia, Emma Dib, Aurelia Caal

    Par bonheur certains cinémas proposent de découvrir la dernière Caméra d’or cannoise, qui en 1h18 incroyablement intenses, diagnostique les séquelles de l’histoire sur une population, adresse une déclaration d’amour aux mères et à leur combat.

    Grand film sur la mémoire, sorte de complément idéal au récent et très beau "La Llorona", qui en 78 minutes dit 100 fois plus de choses que tant d'autres en 180.

    Personne n'en a rien à foutre mais mine de rien le Guatemala s'impose en deux temps trois mouvements comme un place forte du cinéma d'Amérique centrale.
  • Bande-annonce

    Adam (2020)

    1 h 38 min. Sortie : . Drame.

    Film de Maryam Touzani avec Lubna Azabal, Nisrin Erradi, Douae Belkhaouda

    Avec "Adam", présenté dans la section Un Certain Regard au dernier Festival de Cannes, Maryam Touzani, actrice envoûtante de "Razzia", signe un premier long d’une maturité exceptionnelle, fin, sec, pudique, politique, sensuel, intime et universel, bouleversant mais jamais tire-larmes. Incontestablement mon énorme coup de cœur parmi les sorties de mercredi.

    NB : Les deux films n'ont rien à voir, mais il y a fort à parier que cette réalisatrice plus que prometteuse a beaucoup aimé "Les Délices de Tokyo".

    https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-culture/cinema-maghrebin-la-femme-au-centre-de-lecran
  • Bande-annonce

    Une mère incroyable (2020)

    Litigante

    1 h 37 min. Sortie : . Drame.

    Film de Franco Lolli avec Carolina Sanín, Leticia Gómez, Antonio Martínez

    Le Colombien Franco Lolli a le courage de ne pas s’apitoyer sur le sort de ses personnages, et pourtant on s’attache terriblement à cette "mère incroyable", on rit on pleure avec elle. Et on suivrait la sublime actrice Carolina Sanín jusqu’au bout du monde.

    Clairement mon très gros coup de cœur parmi les sorties de la semaine.

    https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-culture/vitalite-du-cinema-colombien-avec-franco-lolli
  • Bande-annonce

    L'Extraordinaire voyage de Marona (2020)

    1 h 32 min. Sortie : . Animation, drame et expérimental.

    Long-métrage d'animation de Anca Damian avec Lizzie Brocheré, Bruno Salomone, Thierry Hancisse

    Après le très réussi “Voyage de Monsieur Crulic”, la Roumaine Anca Damian revient avec "L'Extraordinaire voyage de Marona", bijou visuel, récit à hauteur de chien poétique et déchirant. De l’animation familiale, même si les parents devront consoler les enfants. Ou inversement...

    https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-culture/voyage-au-coeur-de-lanimation-avec-anca-damian
  • Bande-annonce

    Dans un jardin qu'on dirait éternel (2020)

    Nichinichi Kore Kôjitsu

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Tatsushi Omori avec Kirin Kiki, Haru Kuroki, Mikako Tabe

    Séances de cinéma (7 salles)
    « Une même journée ne revient jamais deux fois »

    "Dans un jardin qu'on dirait éternel", qui sortira le 1er avril, conte trois vies de femmes au rythme des saisons et de l'art de la cérémonie du thé.

    Enfant de Naruse et Kawase, Tatsushi Omori ancre avec poésie, pudeur et sensibilité les traditions dans la modernité.

    « Le bonheur, ne serait-ce pas de pouvoir refaire inlassablement les mêmes choses ? »

    Ainsi le classicisme (qui n'est pas un gros mot) du récit se mêle à une mise en scène bien plus élaborée qu'on ne pourrait le penser au premier abord : utilisation du cut, du son et du non-son, ellipses brutales, tant de choses aptes à casser la douceur, le zen facile dont aurait pourtant pu se contenter le réalisateur s'il avait été cajoleur et non artiste.

    « On apprend à vivre avec son chagrin »

    Et voir Kirin Kiki dans son dernier rôle, bouleversant... comme "La Strada"

    « Chaque jour est un bon jour »
  • Bande-annonce

    Histoire d'un regard - A la recherche de Gilles Caron (2020)

    1 h 33 min. Sortie : .

    Documentaire de Mariana Otero

    Mariana Otero a posé son regard, magnifique, sur un autre regard, celui du photographe Gilles Caron.

    Elle nous explique cette « Histoire » à travers ce documentaire très fort, passionnant, bouleversant, qui en dit autant sur le processus artistique que sur le parcours d'un être extraordinaire, témoin de toutes les folies du monde autant que de soirées people à l'Olympia.

    Ce véritable personnage de roman a disparu au Cambodge à 30 ans, laissant derrière lui une œuvre colossale et précieuse, dorénavant un film le rend immortel...

    https://twitter.com/takeshi2922/status/1226561280053522434

    https://www.franceinter.fr/emissions/on-aura-tout-vu/on-aura-tout-vu-01-fevrier-2020

    https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-culture/mariana-oterogilles-caron-echanges-de-regards
  • Bande-annonce

    The King of Staten Island (2020)

    2 h 17 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Judd Apatow avec Pete Davidson, Marisa Tomei, Steve Buscemi

    Avec "The King of Staten Island" Judd Apatow, tombé dans un relatif anonymat, revient en force et prouve qu’il est toujours le boss de la comédie US.

    Sens du dialogue, des situations, faculté à rendre des antihéros à la base antipathiques attachants. C’est drôle, c’est tendre, c'est un pur régal régressif, mais pas que.

    Et puis il y a l'étrangeté de Pete Davidson, et Marisa Tomei, pétillante comme au premier jour.
  • Bande-annonce

    Lara Jenkins (2020)

    Lara

    1 h 38 min. Sortie : . Drame et comédie musicale.

    Film de Jan Ole Gerster avec Corinna Harfouch, Tom Schilling, André Jung

    Oui c’est du cinéma allemand, froid, radical, aride, pas loin de l’Autriche d’un certain Haneke d’ailleurs, le sadisme en moins.

    Mais ce qu’en tire Jan-Ole Gerster est puissant, émouvant, et son Isabelle Huppert - pianiste à lui, Corinna Harfouch, est tout simplement phénoménale.
  • Bande-annonce

    Le Cas Richard Jewell (2020)

    Richard Jewell

    2 h 11 min. Sortie : . Biopic, drame et policier.

    Film de Clint Eastwood avec Paul Walter Hauser, Sam Rockwell, Kathy Bates

    Très impressionné par le dernier Clint qui est probablement, à 89 ans, plus en forme que jamais et le dernier à faire un tel cinéma "à l’américaine", à le maîtriser à ce point.

    Ça va à 100 à l’heure, c’est implacable, puissant visuellement, politiquement, et surtout c’est d’une actualité brûlante. Quant au duo Paul Walter Hauser en héros ordinaire Eastwoodien - Sam Rockwell prince de la cool attitude, il est tout simplement magique.
  • Bande-annonce

    Abou Leila (2020)

    2 h 15 min. Sortie : . Drame, thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Amin Sidi-Boumediène avec Slimane Benouari, Lyes Salem, Azouz Abdelkader

    Si, parmi les sorties de mercredi, "Abou Leila" n'est probablement pas le film le plus abouti, il est assurément le plus fou et ambitieux.

    S'il ne maîtrise pas toujours son aspect "lynchien" il propose une fable politico-horrifique démente sur la guerre civile algérienne. Attention on n'est pas dans du cinéma prémâché et confortable, il faut accepter d'être bousculé, perdu, préférer les questions aux réponses.

    Si j'en crois la discussion post-séance il y a une certitude : ce film ne laisse pas indifférent. Et n'est-ce-pas justement ce qu'on demande à l'art ?
  • Bande-annonce

    Les Siffleurs (2020)

    La Gomera

    1 h 37 min. Sortie : . Policier et comédie.

    Film de Corneliu Porumboiu avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar

    Corneliu Porumboiu signe avec "Les Siffleurs" un thriller jouissif, truffé de références assumées et de fausses pistes. Ça se balade entre le pur film noir et le tarabiscoté fun à la David Mamet. Et un film roumain (qui plus est en compétition à Cannes) qui fait rire, c’est suffisamment rare pour être salué.

    https://www.franceculture.fr/emissions/le-reveil-culturel/corneliu-porumboiu-tous-mes-films-ont-un-cote-comique-noir-labsurde-cest-propre-au-roumain-je-crois
  • Bande-annonce

    Sortilège (2020)

    Tlamess

    2 h. Sortie : . Drame.

    Film de Ala Eddine Slim avec Abdullah Miniawy, Souhir Ben Amara et Khaled Benaissa

    Attention OFNI tunisien en approche ! Comme chez un Weerasethakul, prière de laisser son cerveau à l’entrée si on veut ne pas subir cette expérience mais la vivre. D’abord réaliste ce truc présenté à la dernière Quinzaine des réalisateurs s’enfonce progressivement dans le fantastique sous substances et soudain l'univers d'un Bertrand Mandico n'est plus si loin.

    Étrange, troublant, et même fascinant dans sa radicalité : Ala Eddine Slim semble se faire plus un trip qu'un film, jusque dans son montage parfois violent, en gros le mec ne s'emm... même pas à faire des fondus au noir, ou cette volonté de ne pas imposer une fin à son récit, mais simplement de stopper net le voyage.

    Si vous avez la chance d'avoir pas trop loin de chez vous un cinéma aventureux, foncez tenter cette expérience le 19 février.

    https://www.franceculture.fr/emissions/le-reveil-culturel/ala-eddine-slim-beaucoup-de-mes-films-sont-silencieux-cest-un-parti-pris-je-trouve-quon-parle-trop
  • Bande-annonce

    Le Dernier prisonnier (2020)

    Delegacioni

    1 h 18 min. Sortie : . Drame, historique et thriller.

    Film de Bujar Alimani avec Viktor Zhusti, Xhevdet Ferri, Ndriçim Xhepa

    Si vous avez envie de voir ce représentant de l’Albanie aux Oscars 2020 et que vous avez la chance qu'une des 7 copies traîne par chez vous, n'attendez pas car avec ses 4 entrées France sur la journée de mercredi (Pas le souvenir d'avoir déjà vu un tel chiffre), il va vite dégager.

    Et pourtant "Le Dernier prisonnier" est une œuvre remarquable, sèche, ramassée, politique, tendue, un film inclassable, autant drame historique que thriller. Le tout servi par une photo splendide et une BO immersive.
  • Bande-annonce

    Pinocchio (2020)

    2 h 05 min. Sortie : . Drame et fantastique.

    Film de Matteo Garrone avec Roberto Benigni, Federico Ielapi, Rocco Papaleo

    N'ayant jamais été client d'une seule version de "Pinocchio" j'ai abordé celle-ci avec une appréhension certaine. D'où une très belle surprise car Matteo Garrone en fait quelque chose de très personnel tout en respectant le matériau d'origine.

    Visuellement superbe, à la fois drôle, cruel, tendre, sombre, parfois même cauchemardesque, et j'avoue que le fait de voir Roberto Benigni, qui avait littéralement assassiné le pantin de bois il y a presque 20 ans, camper remarquablement et surtout sobrement (oui oui Roberto peut être sobre) m'a régalé.

    Quel dommage qu'un certain virus ait poussé Le Pacte à vendre ce film à Amazon, il aurait plus que mérité d'être vu en salles.
  • Bande-annonce

    Kubrick par Kubrick (2020)

    1 h 13 min. Sortie : .

    Documentaire de Grégory Monro avec Stanley Kubrick, Michel Ciment, Malcolm McDowell

    Pari osé que de résumer la carrière du maître par le maître en à peine plus d'une heure, d'autant plus avec une réelle proposition de mise en scène, ce qui aurait pu valoir à Grégory Monro un Melon d'Or s'il avait un tant soit peu raté son coup.

    Mais il faut bien l'avouer, le tout est passionnant, même si frustrant, et le documentaire ne se contente pas d'être un bout à bout d'interviews de Kubrick par Michel Ciment. Ludique donc grand public, sans pour autant donner aux fans l'envie d'appuyer sur STOP au bout de 10 minutes, préférant se plonger enfin dans un des ouvrages Taschen consacrés à son idole qu'il a conservés sous cellophane jusqu'ici. Ouf, le maniaque est sauvé et pourra se contenter de caresser (des yeux, il faut quand même pas déconner c'est fragile ces bestioles) ses précieux.
  • Bande-annonce

    Mickey and the Bear (2020)

    1 h 29 min. Sortie : . Drame.

    Film de Annabelle Attanasio avec Camila Morrone, James Badge Dale, Calvin Demba

    Dans le genre flippant celui-ci n'est pas mal non plus, en particulier pour ceux qui comme moi sont de la "génération Sundance".

    Et l'entame n'est pas forcément faite pour rassurer car on avance dans "Mickey and the Bear" en terrain plus que connu : celui du ciné indépendant US, tendance chronique sociale et familiale aride, puis soudain comme à l’époque du miracle "Winter’s Bone", on sent que vibre quelque chose en plus. Et si ce quelque chose s'appelait Camila Morrone, qui crève littéralement l'écran, sous la caméra également plus que prometteuse d'Annabelle Attanasio ?

    Souhaitons à cette jeune fille la même carrière que celle de Jennifer Lawrence, et quant à vous je vous souhaite de trouver un cinoche assez téméraire pour programmer ce film modeste mais puissant.
  • Bande-annonce

    Brooklyn Secret (2020)

    Lingua Franca

    1 h 29 min. Sortie : . Drame.

    Film de Isabel Sandoval avec Isabel Sandoval, Eamon Farren, Lynn Cohen

    Séances de cinéma (1 salle)
    Sorti ce mercredi "Brooklyn Secret" est un film à la fois âpre et doux, simple et beau dans la forme, subtil, complexe, romantique, politique dans le fond.

    Une vraie belle surprise et un gros coup de cœur pour ce cinéma sans prétention mais puissant. ‬Et une bonne preuve que le cinéma indépendant américain peut encore se renouveler quand il sait se sortir de ses tics "sundanciens".
  • Bande-annonce

    L'Envolée (2020)

    Perfect 10

    1 h 23 min. Sortie : . Drame.

    Film de Eva Riley avec Frankie Box, Alfie Deegan, Sharlene Whyte

    On a d’abord peur d’être devant un énième «bébé Ken Loach», mais Eva Riley sait dépasser ce stade et accoucher d’un premier film à la fois âpre et solaire sur l’adolescence. Autre révélation dans cette "Envolée" qui sait assumer sa modestie : deux jeunes acteurs (et leur accent) prodigieux de naturel.‬
  • Bande-annonce

    Family Romance, LLC (2020)

    1 h 29 min. Sortie : . Drame.

    Film de Werner Herzog avec Yuichi Ishii, Mahiro Tanimoto, Miki Fujimaki

    Il y a fort à parier que cet OFNI, qui si tout se passe bien sortira le 19 août, va diviser : absence de "filtre cinéma", dispositif ultra-léger, acteurs non-professionnels, il faut laisser l'œil et le cerveau s'acclimater aussi bien à la forme qu'au fond, lui aussi très décalé.

    Mais si on se laisse faire, on s'attache rapidement aux personnages, à cette douceur mélancolique, à ce "Black Mirror" (et sa société factice) ouaté qui navigue en permanence entre ombre et lumière.

    Et puis comment ne pas être touché de voir Werner Herzog faire du cinéma sans un rond, mais comme un enfant qui écarquillerait les yeux en recevant un nouveau jouet.
  • Bande-annonce

    Le Kiosque (2020)

    1 h 18 min.

    Documentaire de Alexandra Pianelli

    Quel bonheur que ce "Kiosque" d’Alexandra Pianelli, proche de "68, mon père et les clous" sorti il y a tout juste un an, qui dressait le même constat amer sur les commerces de quartier, avec la même légèreté baignée de mélancolie et d'émotion, ces mêmes beaux moments de partage. Et malheureusement le même dénouement.

    Avis aux distributeurs, ce très joli film mérite une sortie en salles.
  • Bande-annonce

    Tout simplement noir (2020)

    1 h 30 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Jean-Pascal Zadi et John Wax avec Jean-Pascal Zadi, Caroline Anglade, Fary

    Séances de cinéma (1 salle)
    Tout ce qui se dit sur "Tout simplement noir" est donc vrai. Si toutes les comédies étaient aussi inventives, insolentes, intelligentes, le cinéma français grand public aurait de beaux jours devant lui. Car oui on peut faire rire, beaucoup, et réfléchir, beaucoup, on peut aller très loin pour dénoncer le racisme autant que le communautarisme.

    Que ça fait du bien de rire avec, et non contre...
  • Bande-annonce

    Deux (2020)

    1 h 35 min. Sortie : . Drame.

    Film de Filippo Meneghetti avec Barbara Sukowa, Martine Chevallier, Léa Drucker

    La voici la très très belle surprise parmi les sorties de ce mercredi, avant de découvrir vendredi "Queen & Slim" et "Mickey and the Bear".

    Amour saphique, vieillesse, handicap, la barque pouvait paraître chargée, et pourtant Filippo Meneghetti réussit un petit miracle de premier film : "Deux" est rude et solaire à la fois, fragile mais puissant, et porté par un trio d’actrices en lévitation.
  • Bande-annonce

    Le Feu sacré (2020)

    1 h 33 min. Sortie : .

    Documentaire de Eric Guéret

    Pour ceux qui seraient familiers de ce type de films on se situe quelque part entre "Les Illettrées" et "On va tout péter", soit le témoignage d'une lutte ouvrière. Un an durant Eric Guéret a filmé les salariés de l'aciérie Ascoval dans leur bataille, entre espoir et résignation.

    C'est à la fois informatif, mais c'est également un vrai objet de cinéma, le réalisateur ayant pris soin de faire exister des personnages et non de simples silhouettes.

    On en sort la rage au ventre, mais aussi heureux d'avoir approché de si près l'humanité, la vraie, durant 93 minutes. Du cinéma utile, mais pas que...
  • Bande-annonce

    Des Hommes (2020)

    1 h 23 min. Sortie : .

    Documentaire de Jean-Robert Viallet et Alice Odiot

    "Des hommes" est un documentaire en mode Depardon, où la parole est laissée aux protagonistes. Le monde carcéral filmé dans son jus, sans jugement moral. Du témoignage brut, de l’humanité...

    Bonne nouvelle, ce film présenté par l'ACID à Cannes a trouvé un distributeur, ce sera Rezo, et selon quelques indiscrétions il devrait bénéficier d'une sortie en salles début 2020.

    https://www.franceculture.fr/emissions/par-les-temps-qui-courent/alice-odiot-et-jean-robert-viallet

    https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-idees/que-reste-t-il-de-lhumanite-en-prison
  • 1
  • 2