Littérature vidéoludique

Une sélection de livres destinés à ceux qui ne sont pas capables de lâcher leurs jeux (PC, console, machine portable, téléphone mobile, tablette tactile, combat de coqs...) mais qui essayent quand même... un peu.

Liste de

44 livres

créee il y a presque 10 ans

 · 

modifiée il y a 12 jours

L'Histoire de Nintendo, volume 1
8.2

L'Histoire de Nintendo, volume 1

Sortie : juillet 2008 (France). Essai, Jeu vidéo

livre de Florent Gorges

Attila a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Un des meilleurs bouquins que j'ai pu lire sur le sujet.
C'est complet, documenté, imagé, bien écrit, un vrai boulot de recherche et de mise en page. En plus ça remonte franchement loin dans l'histoire de l'entreprise, détaillant au passage des éléments tierces souvent intéressants.

Un must-have.

La Bible PC engine, tome 1
7.9

La Bible PC engine, tome 1

L'Histoire d'une console de jeux vidéo mythique

Sortie : 14 février 2009 (France).

livre de Collectif et Florent Gorges

Attila a mis 8/10.

Annotation :

D'excellente facture, comme l'Histoire de Nintendo, bien qu'un peu moins profond dans la recherche méticuleuse des détails constituant l'histoire de Nec, mais j'avoue qu'il s'agit là d'un livre dédié au PC Engine et non pas à l'histoire de Nec dans son entièreté.

Ce premier tome traite des HuCards, tandis que le second porte sur les CD-Rom, un découpage de bon aloi quand on a les deux livres en main.

A conseiller à tous les amateurs de jeux japonais des années '80 et '90, car le contexte qui y est décrit apporte un bon éclairage sur la production de l'époque.
Et bien entendu aux fans du PC Engine et des marques associées à sa gloire.

L'Histoire de Nintendo, volume 2
8

L'Histoire de Nintendo, volume 2

Sortie : 24 septembre 2009 (France). Essai, Jeu vidéo

livre de Isao Yamazaki et Florent Gorges

Attila a mis 9/10.

Annotation :

Tout aussi bon que le premier volume, ce second volet est dédié aux Game & Watch, ce qui m'amène à vous conseiller également...

Gunpei Yokoi - Vie et philosophie du Dieu des jouets Nintendo
8.1

Gunpei Yokoi - Vie et philosophie du Dieu des jouets Nintendo

横井軍平のゲーム館 (Yokoi Gunpei no ge-mu kan)

Sortie : 13 août 2010 (France). Biographie

livre de Takefumi Makino et Florent Gorges

Attila a mis 8/10.

Annotation :

Excellent complément aux volumes dédiés à l'Histoire de Nintendo, cet ouvrage se penche comme son nom l'indique sur l'une des figures importantes de l'Histoire de Nintendob (sur le podium en compagnie de Yamauchi et Miyamoto à mon humble avis).

Comme pour l'Histoire de Nintendo, ce livre regorge d'images d'archive, de documentation et s'appuie sur pas mal de témoignages également.

Yokoï y est présenté bien entendu majoritairement pour son travail chez Nintendo, mais pas seulement, car l'entreprise ne fut pas la seule au sein de laquelle il officia et il est également intéressant de découvrir cette part de son histoire dont on parle rarement.

Les Maîtres du jeu vidéo
8.2

Les Maîtres du jeu vidéo (2003)

Masters of Doom

Sortie : 2010 (France). Biographie

livre de David Kushner

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Traitant des destins liés de John Carmack, John Romero et d'id Software, l'entreprise qu'ils cofondèrent, Masters of Doom est une lecture intéressante pour le regard introspectif qu'elle offre sur l'une des boites majeures des années '90 et sa fulgurante ascension.

On y croise très régulièrement des noms qui sont devenus des personnages importants du milieu, donnant une impression de grande famille dans laquelle tout le monde se connait, ce qui est plutôt amusant en plus de diversifier les ramifications du récit et d'apporter indirectement des explications sur d'autres versants de l'Histoire du secteur.

Oui car, et ce détail sera perçu de façons très différentes selon le lecteur que vous êtes : le livre est construit comme un grand récit.

Inventant des dialogues entre les personnages, s'immisçant dans leurs pensées et constituant donc un "scénario" de la vie de ses protagonistes, basé sur des témoignages et des faits rapportés, mais interprétant tout de même l'ensemble d'un point de vue (faussement) intérieur.
Donc c'est cool à lire, vous suivez la trame comme un sympathique roman, mais il faut à mon humble avis garder un léger recul par rapport à tout ce qui est raconté.

A lire en V.O. de préférence ou alors avec une très solide connaissance de l'histoire d'id Software, car de façon étrange certain noms (en anglais) ont été traduit (en français) ce qui amène des allusions au jeu "Tremblement" par exemple, alors qu'il s'agit de Quake. Autant ça saute aux yeux du connaisseur, autant ça peut perturber le simple amateur.

Michel Ancel : Biographie d'un créateur de jeux vidéo français
7.1

Michel Ancel : Biographie d'un créateur de jeux vidéo français

Sortie : 28 octobre 2010 (France). Biographie

livre de Daniel Ichbiah

Attila a mis 6/10.

Annotation :

Un bouquin mi-figue mi-raisin, écrit à deux mains et il faut bien dire que malheureusement l'une d'elle est bien meilleure que l'autre.

L'histoire de Michel Ancel, relativement bien documentée en témoignages de ses proches, est ma foi intéressante à lire et sert quasiment de biographie à Ubisoft tant le personnage en est indissociable (à l'instar de Masters of Doom qui tient presque d'une bio' d'id Software, au-delà des personnages de Carmack et Romero).

Les parties les plus intéressantes portent sur les premières années d'Ubisoft, quand il s'agissait d'un groupe de jeunes bossant dans le château de la famille Guillemot.

Une partie du récit est centrée sur la personnalité et la vie privée d'Ancel, ces parties ne sont pas les plus réussies mais ouvrent une fenêtre intéressante sur le personnage.

Si vous vous intéressez au jeu vidéo à la française ou que vous êtes suffisamment fan de l'esprit des jeux Ancel, cette biographie peut s'avérer être une lecture divertissante.

Je regrette un peu que l'ouvrage arrive si tôt...

L'Histoire de Nintendo, volume 3
8.3

L'Histoire de Nintendo, volume 3

Sortie : 20 avril 2011 (France). Culture & société

livre de Florent Gorges

Attila a mis 9/10.

Annotation :

Bis repetita des deux premiers volumes, et peut-être même davantage car j'ai trouvé ce volume dédié à la NES encore plus passionnant. Le boulot de Florent Gorges est assez dingue !

Vous pouvez toujours y ajouter La Bible NES en complément :
http://www.senscritique.com/livre/La_Bible_Nintendo_Entertainment_System_Famicom/430614

Jacked : L'histoire officieuse de Grand Theft Auto
6.8

Jacked : L'histoire officieuse de Grand Theft Auto

Jacked: The Outlaw Story of Grand Theft Auto

Sortie : 23 septembre 2013 (France). Essai, Jeu vidéo

livre de David Kushner

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Par l'auteur de Masters of Doom. Formule très similaire, appliquée ici à Rockstar Games, Dan Houser et plus spécifiquement à la licence GTA, comme la couverture le suggère ; tout en suivant en parallèle le destin de Jack Thompson, avocat (tristement) célèbre dans le milieu du jeu vidéo.

Tout aussi intéressant à lire que son prédécesseur, et là encore peu avare en anecdotes et en description du contexte dans lesquels ont lieu les différents évènements contés.
Là où Masters' suit Romero et Carmack façon Amicalement Vôtre, Jacked suit les itinéraires de Jack Thompson et Dan Houser qui les amènera plus ou moins à s'affronter sur le ring médiatique. Tout en brossant en aparté des faits divers faisant partie intégrante de l'histoire de l'entreprise et de ses sulfureuses licences.

A réserver en priorité aux fans de Rockstar cela va sans dire, mais également à ceux qui portent un intérêt aux tenants et aboutissants de ce qui constitue encore et toujours un noyau dur d'opposants aux jeux vidéo.
Si vous êtes un gamer de longue date, l'ouvrage vous permettra peut-être de mieux comprendre le "point de vue opposé", de mieux le visualiser à défaut de le comprendre en fait.

On parle de bouquin ici, je sais, mais je me permets de vous proposer également le téléfilm inspiré de tout ça, pas terrible mais vous voilà informé de son existence :
ʬ
http://www.imdb.com/title/tt4590930/

The Ultimate History of Video Games

The Ultimate History of Video Games

Sortie : 2001 (France). Culture & société

livre de Steven L. Kent

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Loin d'être ultime, mais intéressant pour la quantité de témoignages qu'il compile et la précision de ses informations (la plupart, ajouterais-je).

Ce livre offre assez involontairement un bon complément à d'autres ouvrages qu'on va voir ci-après, car il est principalement centré sur les années '80 et sur Atari. Ou plutôt, le plus gros morceau du livre y est dédié et les ramifications persistent très loin dans le fil de l'histoire telle qu'elle est contée.
Alors certes c'est une boite qui compta énormément, mais bien d'autres sont à peine abordées quand elles ne sont pas carrément oubliées, ce qui est bien dommage parce que l'auteur a un certain talent pour dénicher les noms, les dates et les évènements.
M'enfin, ça reste sympathique à lire, principalement pour la quantité de témoignages consignées ainsi que pour quelques anecdotes toujours amusantes à lire (ou relire).

Autrement, c'est peut-être une impression personnelle mais je trouve que l'auteur est particulièrement "patriote". Il a du mal à avoir un mot gentil pour les japonais et ramène généralement toutes les bonnes idées et les initiatives sur des 'ricains.
Quelqu'un qui se contenterait de lire ce bouquin pour s'informer sur le sujet en sortirait avec une grosse impression que le jeu vidéo est de nationalité Américaine, matinée de quelques influences externes.
Par exemple : le fait que la résurrection du marché du Jeu aux U.S. soit pour beaucoup à mettre sur le compte de Nintendo est contre-balancé dans le chapitre suivant par un listing des procès dans lequel le japonais fut sur le banc des accusés, puis d'un autre pour dire en gros que les japonais sont des gens arrogants. Après on apprends que Mortal Kombat relégua Street Fighter II au passé (LOL)...
Bon... on a connu des auteurs américains un peu moins chauvin dans le genre.

A lire si vous avez un niveau plus que correct en anglais et si possible quelques bases sur l'Histoire du Jeu Vidéo, autrement il faudra s'armer de Google pour vraiment suivre les allers-retours dans le temps opérée dans la trame du livre.

Update: je vous conseille la critique de Youloute au sujet de ce livre, il explique bien mieux que moi ce que je décris juste au-dessus :
http://www.senscritique.com/livre/The_ultimate_history_of_video_games/critique/15843405

La Bible Amiga
6.4

La Bible Amiga

Sortie : 30 avril 2012 (France). Culture & société

livre de Eric Cubizolle et Collectif

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Un plutôt bon bouquin, bien qu'il souffre également de la comparaison avec les livres sur l'Histoire de Nintendo, la partie historique étant relativement réduite au profit d'un listing vraisemblablement complet des jeux de la machine.

Vous me direz, l'ouvrage ne s'appelle pas l'Histoire de l'Amiga !

La Bible PC engine, tome 2
7.8

La Bible PC engine, tome 2

Sortie : 30 octobre 2012 (France). Culture & société

livre de Collectif

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Dans la continuité du premier tome, quelques détails historiques de plus venant le compléter, un inventaire des titres CD-Rom comme je le disais plus haut, les deux ouvrages forment un ensemble ma foi fort complet.

Ralph Baer : Mémoires du père des jeux vidéo
6.6

Ralph Baer : Mémoires du père des jeux vidéo

Sortie : 5 septembre 2012 (France). Biographie

livre de Ralph Baer

Attila a mis 6/10.

Annotation :

Les trente premières pages dressent un portrait assez "particulier" de Ralph Baer. Pour vous dire le fond de ma pensée, je trouve qu'il fait assez vieil aigris se battant bec et ongle pour faire admettre qu'il est le Père des Jeux Vidéo, quitte à se montrer insultant envers les concurrents au titre et à faire preuve de mauvaise foi pour s'attribuer les lauriers.
Selon lui un jeu vidéo est défini par la technologie de balayage progressif d'un écran cathodique, donc les tentatives d'A.S. Douglas, William Higinbotham ou Steve Russell ne valent rien. C'est un point de vue. Que je ne partage pas...

Sans compter toutes les idées qu'il prétend avoir eu et rattache sans vergogne à des succès postérieurs. Il explique par exemple avoir eu l'idée d'associer console de jeux et signal vidéo câblé, en partenariat avec des entreprises du câble donc, et avance cette idée comme un avant-gout du web. Hors il n'est question que d'un semi-cloud gaming, utilisé uniquement pour afficher les décors du jeu, on est loin d'un réel streaming justifiant de se revendiquer précurseur d'Internet.

Enfin bref inutile de multiplier les exemples pour décrire mon point de vue : c'est un livre correctement écrit et pas trop mal documenté, toutefois il faut faire avec les aigreurs du personnage et son égocentrisme. Sans compter sa mentalité hyper-procédurière et son fétichisme du dépôt de brevet.

Un livre à ne surtout pas prendre pour argent comptant, sans que je ne dénigre l'importance du travail de Baer ; mais je crois que c'est à compléter avec des ouvrages type "The Ultimate History of Video Games" pour mettre en perspective ce que Ralphy raconte.

Replay: The History of Video Games
8.8

Replay: The History of Video Games

Sortie : 30 avril 2010 (France). Culture & société

livre de Tristan Donovan

Attila a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Meilleur bouquin que j'ai pu lire sur l'Histoire du jeu vidéo, bien plus complet et international que The Ultimate History of Video Game dont je parlais plus haut. Dommage qu'il s'essoufle sur les derniers chapitres et paraisse du coup un peu avare sur les années 2000 / 2010. Mais c'est un excellent livre !

Si vous cherchez un seul ouvrage brossant un paysage général du média, c'est clairement le bouquin que je vous recommande. Après c'est le détail de chaque entreprise ou grande saga, qui appelle des livres dédiés.

ʬ A noter la présence en fin de livre d'une gameography assez intéressante et dans laquelle j'ai pioché quelques unes des entrées pour une autre liste :
http://www.senscritique.com/liste/1001_jeux_a_faire_avant_de_mourir/88973

Eric Chahi : Welcome to Another World
6.8

Eric Chahi : Welcome to Another World

Sortie : 27 octobre 2013 (France). Biographie

livre de Daniel Ichbiah

Attila a mis 6/10.

Annotation :

Dans la veine de celui sur Michel Ancel, plutôt sympa' et intéressant bien qu'il faille supporter le style littéraire de l'auteur et ses références bien à lui.
Et se contenter de bien peu à propos de Heart of Darkness et From Dust par rapport à Another World.

La différence majeure avec Ancel c'est qu'ici c'est Eric Chahi himself qui commente au fur et à mesure de l'avancée du récit avec ses souvenirs personnels. Le personnage étant très réservé sur sa vie privée, le livre ne contient aucun commentaire de ses parents ou de ses sœurs. Mais ça ne constitue en rien un défaut attention, je dirais même que ça évite de s'étendre sur les à-côtés de sa carrière de développeur, pas toujours très pertinents quand ils sont inclus dans des biographies. Là on se concentre sur le cours de sa vie derrière un écran en évoquant brièvement des détails de sa vie privée qui place le contexte. Ça me semble être le bon équilibre.

Lecture intéressante pour ceux qui ont fait un ou plusieurs de ses jeux, légèrement moins si ça n'est pas le cas bien que le parcours des différentes machines dans la première moitié soit intéressant quoi qu'il arrive pour le point de vue délivré par Chahi.

ʬ Je vous renvoie à la critique de William, je suis entièrement de son avis même si j'ai l'impression d'avoir légèrement plus apprécié ma lecture de l'ouvrage :
http://www.senscritique.com/livre/Eric_Chahi_Welcome_to_Another_World/critique/28520929

Ken Kutaragi - La Révolution PlayStation, tome 1
7.4

Ken Kutaragi - La Révolution PlayStation, tome 1

Revolutionaries at Sony

Sortie : 15 décembre 2012 (France). Culture & société

livre de Reiji Asakura

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Après avoir tant lu sur Nintendo et Atari, il faut avouer qu'un ouvrage sur la génèse de la PlayStation fut un changement intéressant (des fois que vous seriez un peu dans la même situation que moi).

L'auteur fait des allers-retours dans la chronologie en partant de '84 quand Ken Kutaragi découvrit le "système G" dans les bureaux de recherche de Sony, jusqu'à la sortie de la PlayStation première du nom et ses toutes premières années de vie.
Il est à noter que la traduction des éditions Pix'n'Love s'est faite plus de 12ans après la parution de l'ouvrage original "Revolutionaries at Sony" (que je n'ai pas lu en V.O. parce que le bouquin coûte une fortune).

Certes Kutaragi est au centre du récit et le portrait qui en est dressé laisse à penser qu'il mérite amplement son titre de "Père de la PlayStation", mais l'auteur n'en oublie pas pour autant de citer les personnes majeurs gravitant à proximité du projet, et qui formèrent donc un noyau dur aux idées (souvent) bien arrêtées, le père de la PlayStation et ses oncles proches si vous voyez ce que je veux dire.

L'auteur est très synthétique dans son style, c'est très factuel, parfois un peu technique et ça ne cherche pas de grandes métaphores lyriques comme c'est souvent le cas des auteurs occidentaux. Je ne dis pas ça de façon péjorative du tout, mais on sent que c'est écrit par un japonais. Notamment sur les superlatifs glorifiant le sujet, quitte à passer sous silence quelques détails qui n'auraient pas fait de mal pour tisser des liens avec l'Histoire des autres compagnies. Exemple tout con, l'introduction de la manette à sticks analogiques se fait comme si de rien n'était "pof on a rajouté des sticks et de la vibration", sans faire la moindre mention du pad N64 ayant servis "d'inspiration" aux ingénieurs de Sony.

Lecture intéressante, qui montre bien des aspects dont le public n'a jamais vraiment connaissance mais qui font partie intégrante de l'édifice, mais aussi que parfois ce sont bien peu de choses qui mènent à d'immenses succès...

Les Hommes de l'Ombre - La Révolution PlayStation, tome 2
7

Les Hommes de l'Ombre - La Révolution PlayStation, tome 2

Shôgen - Kakumei ha kôshite hajimatta

Sortie : 15 décembre 2012 (France). Culture & société

livre de Ryoji Akagawa

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Relativement complémentaire au premier volume, tout en restant largement lisible si vous n'en avez pas l'occasion. Comme expliqué en introduction, il ne s'agit pas vraiment d'un volume 2 : il s'agit d'un autre ouvrage, par un autre auteur, que Pix'n Love a jugé bon de publier sous forme de suite dans l'intérêt du diptyque formé.

La forme est donc très différente puisque cet ouvrage compile des interviews menées par l'auteur et parues dans de nombreuses éditions de Famitsû.
Elles retracent le parcours de la PlayStation du point de ses créateurs et d'intervenants plus "périphériques", notamment des développeurs tiers.

Je regrette que le livre fut si court et si japano-centré, les extraits d'interviews sont extrêmement brefs à chaque fois, on va rarement au fond des choses et souvent les points abordés laissent le sentiment de n'avoir été qu'effleurés, dommage pour un livre supposé être complémentaire à celui centré sur Kutaragi. Le livre se lit en une poignée d'heures du coup.

Un peu dommage, même si ça reste intéressant vis-à-vis du point de vue offert. Le bon point, malgré l'addition assez salé des deux tomes, c'est que vous en ressortez avec une vision assez nette de l'époque (au Japon).

A quand des ouvrages sur les genèses des PS2, PSP, PS3 et de la Vita ?

Sur les traces de Miyamoto
7.1

Sur les traces de Miyamoto

Sortie : 2 juillet 2014 (France). Biographie

livre de William Audureau

Attila a mis 6/10.

Annotation :

Une biographie qui ne l'est pas vraiment de Shigeru "Dieu" Miyamoto, retraçant son parcours depuis son enfance jusqu'à, en gros, la sortie du premier Legend of Zelda.

Il y est surtout question du cheminement culturel et intellectuel de Miyamoto, ce qui a influencé sa vie et ses réflexions pour l'amener à devenir un dieu vivant du Jeu Video. Et je dois bien dire que j'y ai découvert des facettes de sa personnalité que je n'aurai jamais soupçonné.

C'est pas mal.

J'apprécie beaucoup le travail de William Audureau en général mais je le trouve moins à l'aise avec un livre de plusieurs centaines de pages que dans des articles de plusieurs centaines de signes (pour GameKult notamment) ; mais ça reste bien informé, plutôt bien construit et pas désagréable à lire.

Le seul gros reproche que je lui ferai c'est que les notes en bas de page ne servent à rien d'autre qu'à la bibliographie de l'ouvrage, alors que parfois j'aurai aimé retrouver des informations sur le contenu du texte lui-même, puisqu'il y est souvent fait mention de groupes de musique, de designers industriels ou simplement d'employés de Nintendo. OK on vit tous avec Google dans la poche maintenant, mais je trouve que ça manque.
Et aussi l'utilisation de certaines citations dans un contexte qui arrange bien, mais qui n'a probablement guère de rapport avec la citation originale quand on voit de quelle interview c'est tirée.

M'enfin c'est pas dramatique, le coeur du truc reste intéressant pour tout fan de Nintendo ou simplement pour tout fan de Jeu Vidéo conscient de l'impact sans commune mesure du sieur sur ce média.

Note : un tome 2 est listé sur de nombreux sites marchands mais je n'ai pas l'impression qu'il fut jamais édité, si quelqu'un en sait davantage...

Metal Gear Solid
7.1

Metal Gear Solid

Une oeuvre culte de Hideo Kojima

Sortie : novembre 2015 (France). Essai, Beau livre, Jeu vidéo

livre de Denis Brusseaux, Mehdi El Kanafi et Nicolas Courcier

Attila a mis 6/10.

Annotation :

Je n'ai jamais lu l'édition de 2012, j'ai directement attaqué cette version "enrichie" après avoir bouclé Phantom Pain.

C'est pas trop mal, bien que ce soit pété de petites erreurs et que le papier sur lequel c'est imprimé soit déraisonnablement épais.

Dommage en fait que cela se contente de raconter la forme, analyser en surface le fond et d'y fourrer quelques éléments divers additionnels ; on a là un bon point de départ à un super ouvrage, un peu trop pressé de sortir et pas bien peaufiné malheureusement.
Peut-être que des pages plus fines mais contenant plus de matière...

M'enfin ça reste un essai sympa' et les points de vue exposés valent la lecture si vous aimez bien la saga Metal Gear. Aucun caractère définitif cependant.

Dark Souls : Par-delà la mort - Volume 1
7.2

Dark Souls : Par-delà la mort - Volume 1 (2015)

Sortie : 11 juin 2015. Essai, Jeu vidéo

livre de Damien Mecheri et Sylvain Romieu

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Ouvrage consacré à Demon's Souls, Dark Souls et Dark Souls II, pas de Bloodborne ou Dark Souls III donc. Ce sera dans le tome 2 (plus bas).

Bien que ce ne soit pas extrêmement épais, ça couvre de façon honnête l'histoire des développements, les influences, le game design et les références mythologiques.

C'est super bien structuré et agréable à parcourir, passionnant même pour certains passages : d'excellentes analyses et liens culturels mêlés à des recherches approfondies, le tout restant accessible et pas prétentieux.
Du beau boulot !

A conseiller surtout à ceux qui ont déjà un peu joué à un épisode de la saga et qui veulent approfondir le sujet. Pas que ce soit nul pour ceux qui n'ont jamais joué, mais je pense que vous suivrez moins et donc que ce sera une lecture moins agréable. La façon dont on recolle ici les morceaux est un plus.

Half-Life : Le FPS libéré
7.2

Half-Life : Le FPS libéré

Sortie : 25 février 2016 (France). Vie pratique, Jeu vidéo

livre de Yann Francois

Attila a mis 5/10.

Annotation :

Dans la droite lignée structurelle de l'ouvrage consacré à Dark Souls du même éditeur, en moins fourni et moins intéressant.

On débute avec un bref historique de Valve, suivi d'un récit (résumé) des événements d'Half-Life 1, Opposing Force, Blue Shift, Half-Life², Episode One et Episode Two faisant peu honneur à l'expérience que ces titres proposent.
Cela rappellera de bons souvenirs aux lecteurs ayant terminé tout ces jeux, mais j'espère que personne ne découvrira Half-Life par ce biais parce que c'est pas super sexy.

Et on termine avec une analyse de rigueur dans ce type d'ouvrage, brossant pas mal de références et des interprétations intéressantes mais trop rapidement expédiées et restant donc trop en surface.
Je pense que l'ouvrage aurait mérité 200 bonnes pages de plus.

Plutôt bien construit, didactique et parfois enrichissant ; mais trop light pour un néophyte et trop générique pour un passionné de Valve et d'Half-Life.

Fallout : Les Mutations d'une saga
7.4

Fallout : Les Mutations d'une saga

Sortie : décembre 2016 (France). Culture & société

livre de Théo Dezalay

Attila a mis 7/10 et a écrit une critique.

Annotation :

Commençons par le commencement : le postulat de ce livre est de retracer le parcours des différents développements ayant donné naissance à Fallout.

De ce point de vue-là le titre est honnête et le contenu de qualité.

Je vous précise ça d'emblée car il ne faut pas s'attendre à un ouvrage type Dark Souls chez Third Editions (histoire du développement, mythologie, biographies des personnages et analyses des thèmes traités...).
Non, ici il n'est question que de l'histoire de ces productions, mises en parallèle d'arguments et d'analyses rapides venant étayer le propos sur différents points de comparaison.

C'est écrit par un journaliste de CanardPC et ça se sent à chaque page par la touche d'humour qui caractérise le magazine, et fonctionne plutôt bien dans un bouquin consacré à une saga qui manipule l'humour grinçant depuis son premier opus. Bon point.

Wasteland est cité à de très nombreuses reprises mais n'a pas le droit à son propre chapitre. Dommage tant ce soft' contient une immense part de ce qui fit l'ADN Fallout. Ceci dit, quantité de références sont citées et permettront aux plus curieux de creuser.

Un comme celui sur Half-Life (Third Editions également), il semble difficile d'y voir un ouvrage définitif ; mais dans le cas présent on tient clairement un livre de qualité et qui constitue une excellente entrée en matière pour les novices et une lecture sympa' pour les fans.

J'appelle maintenant de mes vœux un second volume consacré à l'univers du jeu, la chronologie, les thèmes abordés et comment ils font écho à l'Histoire...

L'histoire de Metroid
7.8

L'histoire de Metroid

Les chroniques de Samus Aran

Sortie : 28 octobre 2016 (France). Beau livre, Jeu vidéo

livre de Christophe Mallet

Attila a mis 6/10 et a écrit une critique.

Annotation :

C'est marrant que, un peu par hasard, j'ai lu celui-ci juste après celui sur Fallout. Parce que derrière un titre et une couverture qui en jettent, en fait il n'est point question de l'Histoire de Metroid mais de sa seule histoire médiatique.

Un déroulé du développement des différents opus plus ou moins fournis en anecdotes, mais très rarement en détails ; deux maigres pages d'analyse sur la dimension féministe du personnage de Samus ; et voilà c'est bouclé.
On a 200+ pages imprimées sur du papier épais comme une table.

Ne venez pas chercher une analyse détaillée des influences d'autres médias dans la construction de la saga, des rapports à la mythologie des Chozos ou bien des parallèles culturels que l'on pourrait dresser. Il n'y a rien de tout ça.

Ca aurait dû s'appeler "Chronique du développement de la série Metroid".

Mais à vrai dire le plus gros problème "éthique" que j'ai avec ce bouquin, c'est qu'il ne s'agit guère plus que d'une compilation romancé de dossiers, interviews et actualités trouvés sur le net et dans quelques autres bouquins.
Si je vous filais les liens web et les noms des ouvrages dont tout cela est tiré, vous en tireriez probablement la même somme d'informations, voire davantage selon ce que l'auteur a élagué. J'ai un peu de mal à trouver la plus-value, au-delà d'un travail de synthèse plutôt correct.

A moins d'être ultra-fan de Metroid ET de ne pas avoir retourné le net pour lire tout ce qui s'y trouvait sur le sujet, y a pas grand chose à ronger.

L'Œuvre de Fumito Ueda
7.6

L'Œuvre de Fumito Ueda (2017)

une autre idée du jeu vidéo

Sortie : 27 avril 2017. Essai, Jeu vidéo

livre de Damien Mecheri

Attila a mis 9/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Annotation :

Travail remarquable, fort bien construit et offrant une progression passionnante à travers les trois œuvres de Fumito Ueda. Le tout, appuyé par une réflexion globale captivante sur l'Art et le Jeu Vidéo, créant des parallèles avec différentes opinions, différents secteurs artistiques et de nombreux exemples pertinents.

Je vous copie un court passage qui illustre bien mon ressenti :
"Il faut imaginer un processus cyclique : d'abord la découverte, puis la réflexion, et enfin la redécouverte. Si, de nos jours, le principe même d'offrir une seconde chance ou un peu de temps supplémentaire à une œuvre est vampirisé par les appels incessants à la consommation de nouveaux produits, il n'est jamais trop tard pour prendre le temps d'aller plus loin et de se laisser nourrir par l'œuvre, pour se rendre compte de la quantité de trésors sensoriels, intellectuels et émotionnels qu'il y a à dénicher."

C'est exactement ce que j'ai tiré de cet ouvrage à propos de la trilogie Ueda. On redécouvre et explore ces jeux sous un nouvel angle, portant une attention différente et découvrant des interprétations qui mettent en lumière certains thèmes ou visions. Je me suis pris à repenser à certaines scènes avec un regard différent et nourri par les réflexions élaborées dans le livre.

Et la partie Décryptage à elle seule justifie le prix de l'ouvrage.

A l'instar de celui sur Dark Souls (du même auteur) un must-have pour n'importe qui appréciant un minimum ces jeux. L'un des (très) rares livre du genre qui offre une plus-value sur les œuvres dont il parle.

Eternal Darkness : Sanity's Requiem

Eternal Darkness : Sanity's Requiem

Ludothèque n°1

Articles & chroniques, Jeu vidéo

livre de Thomas Bouissaguet, Nicolas Courcier et Mehdi El Kanafi

Attila a mis 5/10.

Annotation :

Bon, je le mets parce que c'est un livre et que ça parle de jeu vidéo, mais soyez bien conscient que c'est un tout petit bouquin d'une centaine de page traitant d'Eternal Darkness (plutôt) en détail mais sans être une bible sur le sujet.

Et il n'en a pas la prétention attention, je ne dis pas que c'est pas bien. C'est offert en cadeau pour l'achat de 5 livres chez Third Editions et, en tant que tel, c'est un bonus plaisant.

As usual, un petit historique sur la société à l'origine de son développement et quelques anecdotes, courte évocation des démêlés judiciaires liés à Legacy of Kain ; suivi d'un pitch sur le scénario et ses aboutissements ; complété par la traditionnelle partie Décryptage qui vient apporter quelques billes à vos propres réflexions sur le sujet.

Honnête vu le format, mais loin d'être définitif.

Fear Effect
6.5

Fear Effect

Ludothèque n°2

Beau livre, Jeu vidéo

livre de Mehdi El Kanafi et Nicolas Courcier

Attila a mis 6/10.

Annotation :

P'tain je suis désolé, je sais que je l'ai lu (sur l'île de Man même !) mais j'en ai pas le moindre souvenir.

Metal Gear Solid

Metal Gear Solid (2015)

Sortie : 17 août 2015. Essai

livre de Ashly Burch et Anthony Burch

Attila a mis 5/10.

Annotation :

Les deux auteurs l'annoncent assez rapidement : le but de cet essai est d'en mettre plein la gueule à Metal Gear Solid. Pas à la licence toute entière, juste à MGS1 sur PlayStation, bien que d'immanquables références soient faites à d'autres opus de la saga jusqu'à MGSV: Ground Zeroes. Déjà un peu fainéant.

Du coup la centaine de pages de l'ouvrage décortiquent des éléments et des passages du jeu sans vraiment de cohérence globale, pour pointer les problématiques, et parfois glorifier les réussites directes ou indirectes que tout cela entraîne.

Soyons clair : la plupart de ce qu'ils relèvent est vrai.

Quand le duo pointent du doigt le sexisme du jeu en citant Meryl, le traitement que lui réserve Snake, les allusions gratuites au viol, son objectisation en tant que récompense... tout cela n'est clairement pas à l'honneur du jeu et ils ont raison de soulever le fait que ce soit problématique.

Pourtant, j'ai bien du mal à penser qu'il s'agit là d'un bon livre : c'est trop chaotique, enfonce des portes grandes ouvertes, pointe beaucoup d'évidences et constitue donc une bien piètre analyse de fond (peut-être ce à quoi je m'attendais en démarrant ma lecture).

Et je ne dis pas ça parce que j'adore MGS ; encore une fois ils ont très souvent raison. Mais c'est juste mal foutu.

Dark Souls : Par-delà la mort - Volume 2
7.7

Dark Souls : Par-delà la mort - Volume 2 (2017)

Sortie : 31 août 2017. Essai, Jeu vidéo

livre de Damien Mecheri et Sylvain Romieu

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Et donc, comme convenu, voici le tome 2 consacré à Bloodborne et Dark Souls III, par les mêmes auteurs et le même éditeur.

La qualité est toujours au rendez-vous, la structure fonctionne à merveille en déroulant les grandes lignes de l'univers du jeu, son scénario, détaille les personnages puis approfondit l'ensemble par des analyses et des parallèles. Une véritable exploration.
Je trouve juste un petit peu étrange le fait d'avoir la section musicale après les analyses, ça m'aurait semblé plus logique entre l'Univers et les Thématiques. Mais je chipote, ça n'enlève rien.

Encore une fois ça déborde de références, et je suis presque sûr que si les auteurs en avaient eu la possibilité, ils auraient creusé encore plus en profondeur pour livrer des parallèles plus touffus. Là aussi je chipote, les plus curieux d'entre vous se retrouveront rapidement le nez dans le Dictionnaire des Symboles ou sur Wikipedia.

Aucune obligation d'avoir lu le premier tome si vous vous posiez la question. Vous saisirez sûrement mieux les petits détails issus de la continuité créative de From Software si c'est le cas, mais je ne pense pas que vous serez perdu dans le cas contraire.

Les deux tomes forment un ensemble fort complet, énormément d'informations, d'approfondissements, de pistes de réflexions...
Clairement un must-have si vous êtes un tant soit peu fan des productions récentes de From Software.

Et je peux éventuellement vous suggérer d'ajouter le document suivant à vos lectures dans la foulée, Redgrave développant des théories à propos de Bloodborne qui dérivent un peu de celles du présent ouvrage.
Les deux points de vue sont intéressants et, en un sens, complémentaire :
https://docs.google.com/document/d/1JL5acskAT_2t062HILImBkV8eXAwaqOj611mSjK-vZ8/edit

La saga Fallout
6.5

La saga Fallout

Histoire d'une mutation

Sortie : 4 septembre 2017 (France). Essai, Jeu vidéo

livre de Erwan Lafleuriel

Attila a mis 7/10 et a écrit une critique.

Annotation :

Le présent ouvrage est titré La saga Fallout : Histoire d'une mutation. Il est important de le relever car, à l'instar de Mutations d'une saga (mais aussi du récent livre sur Fumito Ueda chez Third) il ne s'agit pas de faire un tour neutre du propriétaire : le précédent livre sur Fallout parlait de l'évolution de la série par le prisme de ses développements successifs, la politique, les aléas financiers et tout ça ; le livre sur Ueda prends l'Art comme point de pivot pour parler de la trilogie Ico ; eh bien le présent ouvrage, Histoire d'une mutation (c'est subtil attention) s'axe quant à lui sur les évolutions internes de la saga au fil de ses épisodes.

Par exemple, vous prenez le concept des factions, et vous le traitez en parlant du travail respectif d'Interplay, Black Isle, Bethesda et Obsidian sur les épisodes que chacun ont traité et la chaîne d'évolution formée à l'échelle de la saga : comment c'était amené dans cet opus, comment ça s'insère dans celui-ci, ça aurait pu être mieux intégré là...

Demander à Bethesda d'apporter des évolutions à quoi que ce soit me fait doucement sourire, mais on n'est pas là pour troller, alors continuons !

Le bon côté de cet ouvrage c'est qu'il couvre la saga sur le modèle Third Editions, ce qui commence à devenir une (plaisante) habitude. Le moins bon côté c'est que, à l'image de la préface de Brian Fargo, c'est super court.

Chaque partie m'a donné l'impression de survoler le sujet à 30m d'altitude, amenant des points de réflexion pertinents et intelligents, mais jamais bien longs ou détaillés. Comme un repas que vous commencez à apprécier mais qui se termine trop vite, on reste un peu sur sa faim. Alors que, perso', j'achète ce genre de livre pour aller au fin fond de la moelle épinière du sujet.

Bon donc voilà, ça reste un bon bouquin, accessible même si vous n'êtes pas un expert de Fallout. Je vous renvoie vers celui de Théo Dezalay si vous voulez pousser le volet développement, et il ne nous reste plus qu'à attendre que Pix'n Love produise le sien. Avec un troisième axe j'imagine...

Bienvenue à Silent Hill
7.4

Bienvenue à Silent Hill

Voyage au coeur de l'enfer

Sortie : 1 septembre 2016 (France). Culture & société, Jeu vidéo

livre de Bruno Provezza et Damien Mecheri

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Publié après 'Dark Souls. Par-delà la mort - volume 1' mais avant le volume 2 et l'ouvrage sur Fumito Ueda, 'Bienvenue à Silent Hill' reprend la structure et la qualité de la plupart des livres édités par ThirdEditions.

La structure justement, semble particulièrement pertinente dans le cas présent puisque l'ouvrage offre une lente descente dans les méandres de Silent Hill. Explorant, disséquant et décryptant les personnages, leurs motivations et leurs méandres intérieurs.
On regretterait presque qu'il n'y ait pas un chapitre détaillant les personnages, mais je concède que la partie Univers fait déjà bien le boulot à ce niveau tout en raccordant les wagons et en offrant une vision finalement inédite des événements.
De plus, certains mythes ou œuvres antérieurs sont détaillés plus avant pour former des parallèles fournis et pertinents, un travail de qualité (là encore).

Je reste surpris que le chapitre consacré à la musique et au son soit une fois de plus relégué après les sections d'analyse. La progression s'en trouve un peu cassé là où le début pose un historique des développements et parutions, le second chapitre conte le scénario "en surface" de la saga, puis les deux parties Analyse et Décryptage décodent la forme et le fond de tout ce qu'on a vu précédemment. Du coup, pourquoi calé la partie sonore après tout ça et pas entre les parties Univers et Analyse ?

Bon comme je le disais sur 'Par-delà la mort - volume 2', c'est du chipotage ; tout cela reste d'excellente facture et terriblement intéressant. Je tenterais mon propre mixage en intervertissant l'ordre de lecture de ces chapitres sur mes prochains achats ThirdEditions.

Si vous êtes un minimum intéressé par le brouillard et la rouille, vous pouvez foncer, il y a matière à réflexion.

Du sang, des larmes et des pixels
7.7

Du sang, des larmes et des pixels (2017)

Blood, Sweat, and Pixels: The Triumphant, Turbulent Stories Behind How Video Games Are Made

Sortie : 7 juin 2018 (France). Essai

livre de Jason Schreier

Attila a mis 7/10.

Annotation :

Un format très différent de ce qu'on a vu jusqu'à présent, puisque l'ouvrage n'est pas consacré à une machine, un jeu, une entreprise ou une personnalité spécifique mais aborde dix projets différents.

Chaque chapitre se concentre sur un jeu, de l'indépendant développé par un seul homme aux blockbusters juggernaut de l'industrie. Le point commun servant de liant à tout ça, ce sont les difficultés rencontrées par chacun, à différentes échelles, dans l'accomplissement de ces projets. D'où le sous-titre.

Difficultées financières, projets gargantuesques, exécutifs ou publishers indécis... Chacune de ces productions ayant subies ses propres complexités, décrites avec le ton caractéristique de Kotaku dont l'auteur est l'une des plumes (les plus célèbres).

C'est pas mal du tout. Bien entendu ça ne va jamais très en profondeur, mais on a pas le temps de s'ennuyer non plus et ça ne blablate pas trop.

Il y a également un syndrome "Biais du survivant" évident puisque, à l'exception de Star Wars 1313, tous ces jeux sont sortis et ont connu le succès. Du coup vous débutez chaque chapitre avec une situation de merde paraissant intenable, puis ils se marrièrent et eurent beaucoup d'enfants, happy ending. Ce qui est très très loin d'être le cas général dans ce business.

Alors je ne dis pas que c'est un énorme défaut hein, ce fut une lecture intéressante pour moi ; mais le lecteur extérieur à l'industrie du JV pourrait y voir quelques histoires turbulentes au sein d'une industrie très calme : ce n'est pas le cas. Peu importe les problèmes et les nuits blanches, (presque) toutes ces histoires se finissent bien et on y grapille au final une collection d'anecdotes intéressantes davantage que de grands enseignements.

Si les coulisses d'un développement vous intéresse, vous pouvez y aller !