Rayon des oubliés

Tous les ouvrages réunis ici sont de très grands livres. Leurs auteurs furent des êtres profonds, généreux, d'une grande richesse humaine. Ils avaient vraiment quelque chose à dire concernant notre réalité commune ainsi que le talent pour l'exposer.
Si l'on recherchait un point commun, ce ...

Afficher plus

Liste de

47 livres

créee il y a environ 10 ans

 · 

modifiée il y a 5 mois

Le Chemin vers le bas
7.6

Le Chemin vers le bas (1961)

Sortie : 1993 (France). Essai

livre de Franz Jung

steka a mis 9/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Résumé : En racontant la vie mouvementée d'un certain Franz Jung (1888-1963), ce livre déroule l'histoire du mouvement social, politique et littéraire allemand avant et après les deux guerres mondiales. Dans ce long récit d'une vie riche en errances, en expériences et en rencontres, impossible à résumer en quelques lignes, se détachent des passages inoubliables comme le récit picaresque du détournement d'un bateau par les délégués du KAPD pour se rendre à Moscou en 1920 ; ou celui, d'une ironie tragique, de la manifestation du 1er mai 1933, oû, par souci de légalisme, les syndicats sociaux-démocrates appellent au défilé officiel du régime nazi avant d'être dissous et de céder la place à un Front du travail strictement hitlérien. Franz Jung tirait de son existence, qui mêla étroitement révolte artistique et révolution sociale, un bilan très pessimiste.

Annotation :

Franz Jung 1888-1963 - La diversité des activités et des rencontres de Franz Jung entre la première guerre mondiale et le début des années 30 est proprement stupéfiante. Rarement quelqu'un ne m'a autant impressionné par son énergie, sa lucidité et son intelligence.
"Jung était un personnage de Rimbaud, un esprit hardi d'aventurier qui ne reculait devant rien. Il se réunit à nous et, en despote qu'il était, influença tout le mouvement Dada.
C'était un ivrogne invétéré, il écrivait des livres dont le contenu était difficile à digérer . (...)
C'était un des êtres les plus intelligents que j'ai rencontré, mais en même temps un des plus malheureux." Georges Grosz

Présentation des haïdoucs
7.9

Présentation des haïdoucs

Présentation des haïdoucs

Roman

livre de Panaït Istrati

steka a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : Ce volume nous présente les principaux héros de cette saga, qui s'achève avec la mort de Cosma, et l'avènement de celle qu'il a le plus aimée à la tête des haïdoucs, devenue Floarea Codrilor.

Annotation :

Panaït Istrati 1884-1935
«Combattre pour une idée, combattre pour un sentiment, pour une passion ou pour une folie, mais croire en quelque chose et combattre, voilà la vie. Qui ne sent pas la nécessité du combat, ne vit pas mais végète»

Domnitza de Snagov
7.8

Domnitza de Snagov (1926)

Domnitza de Snagov

Sortie : 1926. Roman

livre de Panaït Istrati

steka a mis 9/10.

Résumé : Les compagnons de Cosma, ces haïdoucs roumains en révolte contre la domination turque et grecque, ont perdu leur chef légendaire. Ils prennent pour capitaine une femme. C'est Floarea Codrilor, surnommée Domnitza de Snagov. Elle leur dicte leur nouvelle loi : « Nous sommes des héros, nous agissons comme des assassins et nous mourrons plus mal que des chiens. Assez ! Plus de rancunes personnelles ! Vous les oublierez au sourire de mes yeux noirs et de mes dents blanches. Je serai votre sœur, passionnée comme une amante. » Et tous s'apprêtent à la suivre, avec enthousiasme.

Annotation :

1926
La suite de "Présentation des haïdoucs"
"Tel était le plan que cette femme au cœur noble et au cerveau lucide avait lentement élaboré, murement approfondi durant le long hiver qui précéda le printemps 1854.
Elle fit mieux. Aux moyens de plusieurs affidés, envoyés aux quatre coins du pays, elle mit au courant de ses projets quelques grands capitaines de haïdoucs, dont Groza, son ami d'enfance, et leur donna rendez-vous, pour le commencement de mai, dans les montagnes basses de Tazlau, en Moldavie. "

Le Grand Escroc
7.7

Le Grand Escroc (1857)

The Confidence-Man: His Masquerade

Sortie : 1950 (France). Roman

livre de Herman Melville

steka a mis 8/10.

Annotation :

En dehors de "Moby Dick", Herman Melville reste étrangement méconnu alors que toute son œuvre, riche et profonde, mérite l’intérêt.
" Le roman où chaque personnage peut, en raison de sa cohérence, être saisi d'un seul coup d’œil, soit ne montre qu'une part du personnage, en la donnant pour l'ensemble, soit trahit profondément la réalité."

Aphorismes
8.2

Aphorismes

Sudelbücher

Sortie : 1966 (France). Aphorismes & pensées

livre de Georg Christoph Lichtenberg

steka a mis 10/10.

Annotation :

"Une règle d'or; ne pas juger les hommes sur leurs opinions, mais sur ce que leurs opinions font d'eux."

Bas les cœurs !
7.6

Bas les cœurs !

Sortie : 1889 (France). Roman

livre de Georges Darien

steka a mis 8/10.

Résumé : L'histoire du jeune Jean ,12 ans, qui découvre la vie adulte au moment de la guerre de 1870 contre les Prussiens.

Annotation :

Le drapeau! ... Voilà Thiers, le vieil assassin, l'homme qui a toujours fait litière de la justice et du droit : il est au pinacle. Il montera encore, le chacal ... C'est un patriote ...

Courrier Dada
8.3

Courrier Dada

Sortie : 28 janvier 2004 (France). Récit

livre de Raoul Hausmann

steka a mis 9/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Résumé : Nous voulons créer nous-mêmes notre monde nouveau. Dada s'est battu comme unique forme d'art du présent pou un renouveau des moyens des formes et contre l'idéal classique du bourgeois aimant l'ordre. Dada s'est battu contre son dernier représentant, l'expressionnisme ! Le Club DADA représentait dans la guerre l'internationalisme du monde, il est un mouvement international et anti-bourgeois ! Le Club DADA c'est la Fronde contre le " travailleur intellectuel ! " Dada est contre l'humanisme, contre l'enseignement historique ! DADA est pour la vie propre de chacun !

Annotation :

Raoul Hausmann (1886-1971) ou le Dadasophe, fut l'un des principaux instigateurs du Mouvement Dada en Allemagne. Du fait des tentatives révolutionnaires qui suivirent 1918, Dada y prit une tournure particulièrement subversive et joyeuse, accompagnant les espoirs de cette époque.
Seule une inculture hexagonale caractéristique peut expliquer l'ignorance concernant ce remarquable créateur qui, pourtant, vécut en France entre 1939 et 1971.
Voir mon commentaire sur l'ouvrage

Anna Blume
8.5

Anna Blume

Sortie : 24 novembre 1994 (France). Poésie

livre de Kurt Schwitters

steka a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Le génial Kurt Schwitters (1887-1948) et je pèse mes mots, fut l'ami et le complice dans les années 20 de Raoul Hausmann. Il créa son propre mouvement, parallèle à Dada, MERZ.
POUR ANNA BLUME
O toi, bien-aimée de mes vingt-sept sens, je te aime. - Toi tu te, je te, tu me. - Nous ? Ceci (soit dit en passant) ne convient pas ici.
Qui es-tu, fille indéchiffrable, tu es - - es-tu ?
Les gens disent que tu serais. Laisse-les dire ....

Déja jadis

Déja jadis

Du mouvement Dada à l'espace abstrait

Sortie : 1958 (France). Essai

livre de Georges Ribemont-Dessaignes

steka a mis 8/10.

Annotation :

Georges Ribemont-Dessaignes (1884-1974) fut certainement l'un des participants les plus conséquents du mouvement DADA en France.
"C'est à cette époque de perpétuel défi, (...), que fut mise en circulation certaine idée de la poésie (...) qui porte à la connaissance le secret de toute relation humaine avec le monde et la vie et soi-même, qui se fraie un chemin à travers les moyens les plus divers d'expression du langage ou de l'art, et malgré ces moyens."

Le Baron Bagge
7.3

Le Baron Bagge (1936)

Sortie : 23 février 1993 (France). Roman

livre de Alexander Lernet-Holenia

steka a mis 9/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Annotation :

Alexander Lernet-Holenia 1887-1976
Ce très grand écrivain autrichien demeure, pour une raison obscure, très méconnu en France.

L'Essence du christianisme
6.8

L'Essence du christianisme (1841)

(traduction Joseph Roy)

Das Wesen des Christentums

Sortie : 8 septembre 1992 (France). Essai, Philosophie

livre de Ludwig Feuerbach

steka a mis 9/10.

Résumé : L'essence du christianisme est l'œuvre majeure de Ludwig Feuerbach, où il y dénonce l'illusion religieuse.

Annotation :

Ludwig Feuerbach 1808-1872
Une étape essentielle entre la philosophie hégélienne et la pensée de Marx

Rosa, la vie
8.1

Rosa, la vie

Lettres de Rosa Luxemburg

Sortie : 24 septembre 2009 (France). Correspondance

livre de Rosa Luxemburg

steka a mis 9/10.

Résumé : Rosa Luxemburg fut une des figures lumineuses du mouvement socialiste au début du siècle, une des seules à s'être opposée à la guerre de 14-18. Pour cela, elle passa presque toute la guerre dans les prisons d'Allemagne. Pendant ces années, elle écrivit quantités de lettres à ses amis; il y est peu question de politique, ce sont surtout des incitations à vivre, à rester bon " malgré tout et le reste ", à rester humain. C'était une amie comme on rêverait d'avoir, tendre, solaire, vaillante, ouverte, et si gaie malgré le cachot; à se demander qui, d'elle ou des autres, était le plus emprisonné. Moi, je n'ai jamais rien lu qui rende aussi heureux. Anouk Grinberg est comédienne. En 2006, elle a créé un spectacle à partir de quelques lettres de Rosa Luxemburg. Cette lecture, unanimement saluée par la presse, a été enregistrée par France Culture et figure dans le CD joint à ce livre.

Annotation :

Rosa Luxemburg (1871-1919) symbolisa une part importante de la révolution allemande de 1918 avec le mouvement spartakiste. Elle fut assassinée par des sbires des Freikorps sur ordre de Noske, le ministre de l'intérieur du gouvernement SPD (Parti socialiste).

Greguerias
8.5

Greguerias

Sortie : 1917 (France). Roman, Vie pratique

livre de Ramón Gómez de la Serna

steka a mis 9/10.

Résumé : Dans l'immense production littéraire de Ramon Gomez de la Serna, la gregueria est un genre qu'il n'a cessé de cultiver. De 1910 à 1962, les greguerias seront publiées dans la presse, incrustées dans d'autres livres, maintes fois réunies, inédites pour certaines ; elles sont de véritables petits chefs-d'oeuvre, des notations délicates, de purs joyaux ciselés dans le laboratoire génial de l'auteur. « La gregueria est née vers 1910, expliqua-t-il, un jour de fatigue et de scepticisme oû je pris tous les ingrédients qui se trouvaient dans mon laboratoire, flacon après flacon, et les mélangeai. De leur précipité, de leur dissolution radicale, surgit la «gregueria», qui est «humour + métaphore» ou encore «l'urne de mes cendres quotidiennes», un «oeillet sur le mur»... » Madrilène de naissance, Ramon Gomez de la Serna (1891-1963) partit vivre à Buenos Aires au moment oû la guerre civile éclate dans son pays. Dans les années 20, il a fréquenté à Madrid le café Pombo, et sa conversation, ses rites, ses jeux et ses proclamations sont aujourd'hui entrés dans l'histoire littéraire, tout comme la tour de marbre emplie d'objets bizarres qu'il habitait au centre de la capitale, variante surréaliste de la tour d'ivoire. « Il sort parfois de son appartement et de sa vie purement intimiste, a-t-il écrit de lui-même, pour donner des conférences en excentricité », juché sur un trapèze, un réverbère à gaz ou un éléphant. Car il parle, ou il écrit, sans arrêt

Annotation :

Ramón Gómez de la Serna (1888-1963) est l'auteur d'une centaine d'ouvrages d'une profonde originalité mêlant la poésie, l'humour et l'imaginaire. Bien que proche du surréalisme par certains aspects, il resta toute sa vie un inclassable.

Du prince et des lettres
7.6

Du prince et des lettres

Sortie : 20 août 2010 (France). Essai

livre de Vittorio Alfieri

steka a mis 9/10 et a écrit une critique.

Résumé : Tout bien considéré, quelle plus grave insulte peut-on faire aux lettres que de les protéger pour mieux les asservir?, Vittorio Alfieri.

Annotation :

1749-1803
"En parlant donc aux grands écrivains, mais seulement à ceux d'un ordre vraiment supérieur, qu'un sort injuste a créés pauvres, je leur dis que, s'ils se connaissent à temps, ils doivent, dès qu'ils le peuvent, améliorer leur état par une autre voie que celle des lettres, afin de pouvoir jouir de leur talent dans l'indépendance. "

Le cinéma: Nature et évolution d'un art nouveau
7.8

Le cinéma: Nature et évolution d'un art nouveau

Sortie : 1 avril 1979 (France). Essai

livre de Bela Balazs

steka a mis 9/10 et a écrit une critique.

Résumé : « Par son œuvre théorique, ses critiques, sa collaboration à certains films les plus importants des années 1920, Béla Balasz (1884-1949) est sans doute l'une des personnalités les plus importantes de l'Allemagne de Weimar. D'une culture cinématographique et littéraire exceptionnelle, il a tenté non seulement de dresser l'inventaire des possibilités d'un art nouveau, mais de confronter le cinéma à la sphère politique, au théâtre, aux capacités d'invention qui lui semblaient en faire l'une des formes d'expression les plus passionnantes et les plus riches de l'art moderne. »

Annotation :

Béla Balázs (1884-1949) Hongrois, proche de Béla Bartók, fut membre avec celui-ci de la "République des Conseils de Hongrie" en 1919. Il devint ensuite un remarquable théoricien du cinéma. Voir ma critique.
"La relation dialectique entre le contenu et la forme est analogue à celle qui existe entre l'eau d'un fleuve et son lit. L'eau est le contenu et le lit la forme.
Sans doute à un moment donné, l'eau s'est-elle creusée un lit, dont le contenu a créé la forme. Cependant, depuis que le lit du fleuve existe, il rassemble les eaux des environs et leur donne forme. Donc la forme façonne le contenu.
De grandes inondations sont nécessaires pour que les fleuves conquièrent de nouvelles formes, au delà de leur ancien lit."

La Cité à travers l'histoire
8.7

La Cité à travers l'histoire

Sortie : 2011 (France). Essai

livre de Lewis Mumford

steka a mis 9/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Résumé : Qu'est-ce que la cité ? Comment a-t-elle commencé ? Quelles ont été les phases de son développement ? Est-elle destinée à disparaître, ou notre planète se transformera-t-elle en une immense ruche urbaine, ce qui serait, pour les villes individualisées, une autre façon de disparaître ? Les besoins qui conduisirent les hommes vers ce mode d'existence recevront-ils un jour les satisfactions qu'ont pu promettre autrefois Jérusalem, Athènes ou Florence ? Est-il encore possible de construire une cité permettant à l'homme de poursuivre un développement harmonieux ? Avant de penser un nouveau mode d'existence urbaine, il faut comprendre la nature historique de la cité et l'évolution de son rôle primitif. Nous serons mieux à même alors d'envisager les décisions qui nous incombent. Il nous appartient de diriger nos efforts vers l'accomplissement de la plus profonde valeur humaine ; ou sinon de subir l'automatisme des forces que nous avons déclenchées. Par l'analyse de la formation des regroupements urbains, ce classique fait apparaître les limites démographiques, technologiques et économiques au-delà desquelles la cité ne rend plus possible la survie d'une unité communautaire. Critique d'une organisation économique qui sacrifie le progrès de l'humanité au perfectionnement des machines, l'auteur revient au souci du bien public, à la recherche d'un équilibre écologique et à la coopération sociale comme base de notre milieu de vie.

Annotation :

Lewis Mumford 1895-1990 - Certainement un des plus remarquables essayistes étasuniens par son indépendance d'esprit et l'acuité de son regard.
"Une aptitude à représenter au moyen d'une imagerie concrète et durable toute une partie de la culture de l'humanité est l'une des caractéristiques essentielles de la cité."

Œuvres complètes 2

Œuvres complètes 2 (2005)

Sortie : 6 octobre 2005. Roman

livre de Albert Cossery

steka a mis 8/10.

Résumé : Les deux volumes des œuvres complètes d'Albert Cossery mettent en lumière le magnifique talent et l'évidente cohérence des textes de cet écrivain. Ce second volume comprend Les fainéants dans la vallée fertile, La violence et la dérision, Une ambition dans le désert et Les couleurs de l'infamie.

Les douzes Chaises

Les douzes Chaises

Sortie : 8 décembre 2005 (France). Roman

livre de Eugène Petrov

steka a mis 8/10.

Résumé : Ilya Ilf (1897-1937) et Eugène Petrov (1902-1942) sont considérés comme les écrivains humoristiques et satiriques les plus populaires du XXe siècle. Leur roman Les Douze Chaises a connu l'un des plus grands succès de son temps et reste l'un des chefs-d'œuvre du genre.

Mensonge et maladie mentale
7.9

Mensonge et maladie mentale

Mensonge et maladie mentale

Sortie : 19 mai 1998 (France). Essai

livre de Joseph Gabel

steka a mis 8/10.

Résumé : Joseph Gabel étudie dans cet essai la signification psychopathologique du mensonge. Il définit la maladie mentale par quatre traits essentiels, esseulement, perte de liberté, absence de rencontre et de valeurs dont il montre qu'ils sont également caractéristiques du menteur ; pour conclure que la recherche de la vérité n'est pas une activité de luxe, mais une dimension essentielle de notre santé et de notre humanité. Joseph Gabel (1912-2004), sociologue et philosophe d'origine hongroise, se fait connaître en 1962 par la publication de La Fausse conscience : essai sur la réification. Il intègre les notions de fausse conscience et de réification développées par Karl Mannheim et Georg Lukacs à une analyse psychopathologique des états schizophréniques.

Annotation :

(De la différence entre égoïsme et égocentrisme)
l'égoïste se soucie de ses seuls intérêts, l'égoïsme est un phénomène moral; l'égocentrique se croit au centre du monde, l'égocentrisme est, avant tout, un phénomène logique et ontologique. Avec l'égoïste le dialogue reste possible; convainquez-le qu'il défend mal ses intérêts bien compris, et il changera d'attitude. Avec l'égocentrique il n'y a pas de dialogue possible car pour le convaincre il faut redresser la distorsion des coordonnées logiques de son existence.

Sans valeur marchande
7.1

Sans valeur marchande

Sans valeur marchande

Sortie : 18 avril 2001 (France). Essai

livre de Michel Bounan

steka a mis 8/10.

Résumé : 1. Le rêve d'un effondrement 2. Le sujet de la science 3. L'objet de l'art 4. Poids et mesures de la folie 5. La morale de l'histoire 6. L'effondrement d'un rêve 7. Préface à une histoire déraisonnable

Annotation :

Dernier vivant de cette liste, Michel Bounan bénéficie du rare privilège d'être immédiatement "oublié" des médias au moment même où ceux-ci prennent connaissance de la parution de l'un de ses ouvrages.

La révolution
8.1

La révolution

Sortie : 1907 (France). Essai

livre de Gustav Landauer

steka a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : Gustav Landauer était un anarchiste et révolutionnaire allemand d'origine juive. Il fut le principal théoricien du socialisme libertaire en Allemagne.

Annotation :

"Ce qui est déterminant enfin dans ses analyses critiques, et qui se vérifie de plus en plus, c'est que l’État n'est pas seulement une machinerie politique, mais une réalité psychologique et morale ; un mode de relation entre les hommes, caractérisé par la démission, la peur de la liberté, le manque de confiance en soi, et, complémentairement, par la volonté de puissance, l'arrivisme et le mépris. D'où la formulation essentielle de son "socialisme utopique" : lutter contre l’État, c'est d'abord mener une autre vie, construire une autre culture et inventer d'autres relations. " (René Furth)

Spoon River
7.5

Spoon River (1915)

(traduction Petris & White)

Spoon River Anthology

Sortie : 22 septembre 1976 (France). Poésie

livre de Edgar Lee Masters

steka a mis 8/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Résumé : Une rumeur gronde depuis les tombes du cimetière de Spoon River. C’est la voix des morts. Depuis l’au-delà, les habitants ensevelis retracent dans des mots taillés à la serpe la cause de leur décès. Règlement de comptes et autres aveux dépeignent une véritable fresque sociale. De la femme trompée au juge déwchu, le ressentiment se répand comme une traînée de poudre. Entre ses allées, le calme n’est qu’apparent, la rancoeur n’aura de cesse de perturber un repos éternel. Chef d’orchestrede ces voix, Edgar Lee Masters signe là un roman extrêmement original au ton férocement satirique, qui repose sur une mise en perspective des monologues au moyen d’échos et d’allusions croisées. Mais ce n’est pas tout : il compose du même coup de véritables poèmes en vers libres, qui tiennent de l’épigramme et prennent le contre-pied de l’éloge funèbre. Passions et rancœurs animent ce microcosme, allégorie de toute l’Amérique, loin de tout cliché bucolique. Foudroyant.

Annotation :

Edgar Lee Masters 1868-1950, poète à l'inspiration assez proche de Walt Whitman (dont il écrivit d'ailleurs une biographie) et auteur de six romans.
"Benjamin Fraser
Je sentais le battement de leurs cœurs sur le mien,
comme les ailes de mille papillons.
Je fermais les yeux, et je sentais leurs cœurs vibrer."

Les Récits de Nazar Ilitch · Cher Monsieur Ventrebleu

Les Récits de Nazar Ilitch · Cher Monsieur Ventrebleu (1922)

et autres récits

Rasskazy Nazara Ilʹicha, gospodina Sinebriukhova

Sortie : 25 juin 1992 (France). Recueil de nouvelles

livre de Mikhaïl Zochtchenko

steka a mis 8/10.

Résumé : Mikhail Zochtchenko, encore peu connu en France, fut de son vivant (il est mort en 1958), et reste de nos jours, l'un des écrivains les plus populaires d'URSS.

Annotation :

Mikhaïl Zochtchenko 1894-1958 , un maître de l'humour russe qui put déclarer :
" J'écris de façon très concise. Mes phrases sont courtes. Elles sont accessibles aux pauvres. C'est peut-être grâce à cela que j'ai eu beaucoup de lecteurs."
Ainsi, "Oui, monsieur. Où qu'elle est ma loi, ainsi que mon toit, quand le moindre objet, vous comprenez, même une auge à cochon même, il a son but dans la vie, et moi, j'ai pas mon but dans ma vie ? Ça me fait peine, je vous dirais. "

Le Cornet acoustique
7.4

Le Cornet acoustique (1977)

The Hearing Trumpet

Sortie : 1974 (France). Roman

livre de Léonora Carrington

steka a mis 9/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Résumé : Par l'auteur d'En bas, qui fait l'admiration d'Henri Michaux, voici un savoureux récit mi-autobiographique mi-fantastique, qui emprunte à l'alchimie (du noir au blanc en passant par le rouge) la symbolique de son parcours. C'est un roman d'initiation ou d'apprentissage, mais à la vieillesse : comment trouver le bon rythme de la vie quand on a 99 ans, qu'on n'a jamais compris rien à rien, et qu'on est enfermé dans une sorte de Disneyland délavé, univers asilaire que d'autres appellent un home pour personnes âgées? La drôlerie irrépressible du texte emprunte à Lewis Carroll et à Swift; elle est surtout tissée d'humour noir. André Breton ne s'y était pas trompé, qui choisit autrefois un conte de Leonara Carrington pour illustrer son Anthologie de l'humour noir.

Annotation :

"Au retour d'un de ces voyages dont on a peu de chance de revenir et qu'elle a relaté dans "En bas" avec une précision bouleversante, Léonora Carrington a gardé la nostalgie des rivages qu'elle a abordés et n'a pas désespéré de les atteindre à nouveau, cette fois sans coup férir et comme munie d'un permis de circuler à volonté dans les deux sens."
André Breton

Un petit oui et un grand non

Un petit oui et un grand non

Sortie : 27 novembre 1999 (France). Récit

livre de George Grosz

steka a mis 8/10.

Résumé : L'autobiographie de George Grosz retrace le parcours artistique d'un des plus grands peintres expressionnistes allemands, mais nous restitue aussi la vision acérée d'un homme qui se voulait un observateur scientifique et impartial . C'est ainsi que, fasciné par la révolution bolchevique, il n'en dresse pas moins un portrait accablant à travers le récit d'un voyage en URSS en 1922, c'est ainsi qu'il ne rate pas une occasion de croquer un portrait, de conter une anecdote, d'émailler son propos de détails qui en disent long sur l'état de l'Allemagne des années 20 mais n'épargnent guère l'intelligentsia berlinoise qu'il côtoie, de Brecht à la famille Mann, des dadaïstes aux critiques d'art. Ecrit au fils de la plume, Un petit oui et un grand non fait partie de ces livres qui nous enchantent par leur naturel et leur spontanéité, d'autant que ce naturel est celui d'un grand artiste et cette spontanéité celle d'un esprit à l'humour indomptable. Accusé d'attenter à l'honneur de l'armée, George Grosz, (1893-1959) fuit l'Allemagne en 1932, deux mois avant la victoire nazie. Réfugié en Amérique, il commence une carrière d'illustrateur, fonde une école d'art, mais reste pour tous le grand peintre expressionniste qu'il fut de 1915 à 1932.

Ornement et Crime
7.1

Ornement et Crime (1908)

Sortie : 1908. Essai, Architecture

livre de Adolf Loos

steka a mis 8/10.

Résumé : Cette sélection des écrits d'Adolf Loos, le grand architecte viennois (1870-1933), se fonde principalement sur le recueil intitulé Malgré tout (1931), que Loos avait lui-même publié de son vivant. Y sont adjoints quelques articles totalement inédits en français et qui ont paru en Autriche il y a seulement une vingtaine d'années dans Écrits disparus et Confrontations. Autour de l'essai majeur Ornement et crime (avec son pendant Ornement et éducation) sont ici regroupés un certain nombre d'articles ou de conférences - dont celle sur la fameuse Maison de la Michaelerplatz - illustrant les travaux d'un architecte particulièrement novateur, engageant, à travers la réponse de la construction, toute une réforme de l'habitat, des moeurs, de l'art et de la culture, et finalement de la vie. Loos participe de ce qu'il est convenu d'appeler la modernité viennoise, à l'aube du XXe siècle, et lui-même ne manque pas de souligner les liens qui l'unissent à Karl Kraus, à Oscar Kokoschka, à Peter Altenberg, ou encore au musicien Schönberg. C'est le concept de la modernité, somme toute, qui est en jeu dans ces écrits, un concept que, avec Loos, on opposera à l'ornementalisme, mais sans le dissocier pour autant de la tradition en ce qu'elle a de meilleur. Au premier plan vient la question du matériau, de la structure, de l'espace, de l'utilisation, de la fonctionnalité des objets culturels. Mais l'apologie de la fonctionnalité, identifiée à la beauté, ne vise aucunement à la fonctionnalité de l'existence. Au contraire, elle est faite pour libérer l'individu trop dépendant de l'extériorité. Allégée de l'accessoire et du superflu, il pourra mieux développer sa libre recherche d'homme sans qualité - faut-il dire sans ornement ?

Annotation :

" L'artiste n'est responsable envers personne. L'architecte est responsable envers tout le monde. "

Plaisanterie, Satire, Ironie et signification plus profonde

Plaisanterie, Satire, Ironie et signification plus profonde (1827)

Scherz, Satire, Ironie und tiefere Bedeutung

Sortie : 1971 (France). Théâtre

livre de Christian Dietrich Grabbe

steka a mis 8/10.

Résumé : Le maître d'école --- Non, non, non! Les cheveux s'en dressent sur ma tête! Monsieur le chanoine trône au beau milieu de la cheminée ardente, se met des charbons brûlants dans le gosier en faisant des trilles! Mon dieu, ayez pitié!

Zoo
7.4

Zoo

Sortie : 1923 (France). Roman

livre de Victor Chklovski

steka a mis 8/10.

Résumé : " Un roman épistolaire réclame une motivation : qu'est-ce qui oblige les gens à correspondre ? L'explication habituelle, c'est l'amour et la séparation. Je l'adoptai dans un de ses aspects particuliers : les lettres sont écrites par un homme amoureux d'une femme qui n'a pas de temps à lui consacrer. D'où la nécessité d'un nouveau détail : l'essentiel du livre ne concernant pas la passion, j'eus recours à l'interdiction de parler d'amour. Il en résulta ce que j'exprimai dans le sous-titre : Lettres qui ne parlent pas d'amour. " Victor Chklovski

La Mort du Vazir-Moukhtar
7.6

La Mort du Vazir-Moukhtar (1928)

Smiert Vazir-Moukhtara

Sortie : 2017 (France). Roman

livre de Iouri Tynianov

steka a mis 9/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Résumé : «Il s’agit du plus extraordinaire roman historique qui se puisse lire. Le héros en est Alexandre Griboïedov, diplomate, certes, mais aussi poète, la seconde figure du romantisme russe à côté de Pouchkine. Moscou, Pétersbourg, les routes du Sud, Tiflis, Tabriz, Téhéran… C’est l’histoire de cet homme, ses amours, ses aventures, ses moments d’indifférence, ses témérités, son audace : un fantastique défilé d’êtres humains, la haute société, les gens de lettres, les militaires, les fonctionnaires, les marchands, les espions politiques, tout le pays, et au-delà des frontières persanes les déserteurs, les eunuques, la cour du chah, les princes prêts à s’égorger les uns les autres… Je n’ai jamais rien lu d’aussi éblouissant que ce tourbillon d’hommes et de femmes qui dure un peu moins d’une année.» Aragon

Annotation :

Voir ma critique de ce roman

La Tigresse

La Tigresse (1925)

Die Tigerin

Sortie : 1925. Roman

livre de Walter Serner

steka a mis 8/10.

Résumé : “Personne ne savait exactement de quoi il vivait. C’est précisément la condition à remplir pour qu’on vous prenne au sérieux, à Paris, dans la haute ; mais le fait qu’on ne vît Fec ni au jeu, ni en compagnie manifeste de quelque créature, bref qu’on ne le vît jamais dans ce genre de situation qui vous livre malgré tout certains indices concernant d’éventuels revenus, avait pour lui la conséquence, fâcheuse en général, de n’être pas pris au sérieux. De taille, et partagée, telle fut donc la surprise lorsqu’on vit soudain Fec au bras de la jolie Bichette, qui l’entourait en public de tous les signes de ses féroces faveurs. Et au bout de quelques jours il ne subsistait plus aucun doute, l’incroyable s’était produit : Bichette avait trouvé son maître, Bichette, la Tigresse, était domptée.” Le seul roman de Serner. “Une singulière histoire d’amour” entre deux personnages qui ne croient pas en l’amour : Fec, un arnaqueur désabusé, et Bichette, la plus explosive des cocottes parisiennes. C’est la première traduction française de ce classique, déjà publié en plusieurs langues.

Annotation :

Walter Serner fut d'abord l'une des plus brillantes figures du mouvement Dada. Il conçut son manifeste Dernier Relâchement, manifeste dada au sein du groupe dada de Zurich et le rédigea à Lugano au mois de mars 1918.
L'originalité de ses romans, publiés au début des années vingt et devenus des classiques de la littérature moderne, lui a valu le surnom de "Maupassant du crime" et de "Choderlos de Laclos des bas-fonds". Cette originalité ne vient pourtant pas seulement de ses personnages, petits arnaqueurs et demi-cocottes, mais des relations que ces héros dérisoires entretiennent avec leur monde et entre eux, bien étrangères à celles du roman classique