Petits meurtres en Brooks Brothers

Avis sur American Psycho

Avatar PierreL
Critique publiée par le

Le livre est à l'image de son narrateur, Patrick Bateman : fascinant et écœurant. Bret Easton Ellis alterne brillamment entre scènes futiles remplies de brand dropping et meurtres atroces. Je crois avoir rarement autant souffert que dans cette description de la lente plongée vers la folie de Bateman.
Lire American Psycho en 2010 relève d'un anachronisme amusant puisqu'Ellis avait déconstruit le mythe du golden boy bien avant l'heure. Bateman a beau mener une double vie, des allusions morbides voire des aveux lui échappent, et à chaque fois ses remarques sont balayées par des rires ou des futilités. Wall Street est un royaume d'égos et de vanité où les serial killers lisent GQ.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 306 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de PierreL American Psycho