Couverture Andromaque

Critiques de Andromaque

Livre de (1667)

La Troyenne et le fantôme d'Hector

Alors voilà : Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector (qui est mort, tué par Achille, le père de Pyrrhus ; la veuve reporte donc tout son amour sur son fils). Là où ça se complique un peu, c'est quand on ajoute l'aspect politique : nous sommes après la guerre de Troie, Andromaque et son fils Astyanax sont prisonniers du grec Pyrrhus. Les Grecs ont la trouille au... Lire la critique de Andromaque

17
Avatar SanFelice
9
SanFelice ·

Critique de Andromaque par Galadriel

J'offre ma première critique à Andromaque puisque je viens juste de le terminer. Je l'avoue, je ne m'y suis pas mise par simple envie : le bac de français à la fin de l'année m'a fortement motivée. Et bien c'est lu. Et apprécié. Bon, après, je le dis, j'adore les fins tragiques, les héros qui meurent pour l'honneur ou le devoir, bref, le contraire des "happy ends" (non je n'ai pas d'idées... Lire la critique de Andromaque

19 6
Avatar Galadriel
8
Galadriel ·

La tragédie des enfants

Commençons par une rapide mise au point contextuelle. Éris, seule déesse à ne pas être invitée au mariage du roi Pélée et de la nymphe Thétis, jette par dépit une pomme d'or dans la salle du banquet avec l'inscription « À la plus belle ». Zeus refuse de choisir entre Héra, Athéna et Aphrodite. Les trois déesses demandent donc à Pâris, fils de Priam (roi de Troie) de désigner la plus belle.... Lire l'avis à propos de Andromaque

17 3
Avatar Hunky-Dory
8
Hunky-Dory ·

Du Racine et du zèle

Troie est tombée mais de ses cendres vit le jour, Le plus brûlant et le plus cruel des amours. Un jeu fatal où chacun devra bien choisir, S'il écoute son cœur, ou renie ses désirs. Oreste aime Hermionne qui aime Pyrhus, Lui veut Andromaque dont le mari n'est plus Mais à son souvenir elle est toujours fidèle. Ainsi se dessine la tragédie mortelle. Tous sont dominos dans une... Lire l'avis à propos de Andromaque

13 2
Avatar Mr_Chouette
9
Mr_Chouette ·

Pas vraiment ma tasse de thé en fait...

Je me suis lancé dans la lecture d’Andromaque à reculons. Il faut dire que j’avais un très très mauvais souvenir de Phèdre que j’avais dû lire pour la matu. Même si je souhaite le relire un jour, car je pense que l’âge influe grandement sur ce genre de lecture et que le fait de ne pas être obligée de le lire pour un cours devrait rendre le tout plus attrayant. Quoi qu’il en soit,... Lire la critique de Andromaque

2 3
Avatar Jacana
5
Jacana ·

« Et je lui porte enfin mon cœur à dévorer »

Bonjour à tous, « Andromaque » est écrite en 1667 par un auteur qui n’a pas encore trente ans. Chef d' oeuvre ? Assurément ! Mais pourquoi donc ? Laissez moi vous conter l' histoire de maître Racine. Cette troisième pièce de Racine est le véritable point de départ de sa carrière. Cette tragédie en vers de cinq actes crée au Théâtre de Bourgogne en 1667 introduit dans le... Lire l'avis à propos de Andromaque

5
Avatar San  Bardamu
10
San Bardamu ·

Critique de Andromaque par Cédric Moreau

Que dire sur cette somptueuse tragédie de Racine en vers et en alexandrins ? Et bien commençons par parler de ces alexandrins, justement ; le dramaturge maîtrise à merveille l'art de les composer, tout y est parfait : la métrique, les hémistiches, les césures, les sonorités, les rimes, etc. Un vrai travail d'orfèvre ! A tel point que j'ai lu la pièce à voix haute afin que mes oreilles... Lire l'avis à propos de Andromaque

3
Avatar Cédric Moreau
9
Cédric Moreau ·

Racine, le classicisme resplendissant qui fait trembler les coeurs.

Oreste, fils d'Agamemnnon, est ici une figure maîtresse de cette tragédie. Elle s'ouvre sur lui et se referme sur sa plainte "Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes", furieux et fou d'amour pour celle qui l'a berné, Hermione, fille de Ménélas (cousine d'Oreste, donc). Mais que font ces deux fils deux ici, en Épire, dans le Palais de Pyrrhus, fils d'Achille ? Ils courent. Courent à... Lire l'avis à propos de Andromaque

4
Avatar Mansfield
8
Mansfield ·

Pentagone à quatre pour une Histoire sans fin

Je ne m’attarderai pas sur la forme si ce n’est pour dire que dans Andromaque, Racine atteint la perfection dans le rythme des vers (« Dois-je oublier Hector… »), dans la succession des vers en scènes et dans la succession des scènes en actes. Chaque entrée de personnage est un rebondissement dans l’intrigue, rien n’est à retrancher. Portée par cette forme classique sans... Lire la critique de Andromaque

2
Avatar Phil75
10
Phil75 ·

Critique de Andromaque par Iaoranamoana

Ce n'est pas ma tragédie de Racine préférée, je ne me suis pas assez attachée aux personnages pour être émue. Mais dans toutes ses pièces, une chose ressort : la beauté des mots, des vers, des tournures de phrases. Quel délice ! Je m'étais retenue de lire Racine dans mon adolescence, je n'avais pas la maturité littéraire pour et je savais que j'allais passer à côté. J'ai eu raison d'attendre. Lire la critique de Andromaque

2
Avatar Iaoranamoana
7
Iaoranamoana ·