Avis sur

Berserk

Avatar Payn
Critique publiée par le

Bien que l'ouvrage soit bourré d'analyses très pertinentes, de références artistique et que ça pétille de passion sincère et viscérale, j'ai déjà "lu" en quelque sorte ce livre. En effet, si vous avez vu son épisode sur le même sujet dans son émission MYTHOLOGICS, alors vous savez déjà tout ce que le vidéaste avait à vous dire sur Berserk, et je le déplore. C'est littéralement le script d'origine de sa vidéo, en plus long et détaillé, mais sans les musiques d'ambiance (qu'il compose lui même), les illustrations et son don incroyable pour conter les histoires. Analyser l’œuvre de Miura dans le détail et plonger dans son univers avec ALT236, oui, mais en faisant une redite sans toute les qualité précédemment cité... l’intérêt en est grandement réduit. Et ce n'est pas les très rare images disponibles vers la fin qui égayeront le tout. Disséquée une bande-dessiné avec un livre sans illustration, quelle drôle d'idée... ? (même si je me doute que prendre les images du mangas lui aurai valut un procès mais il existe des moyens détournés). D'ailleurs l'introduction est très bizarre et m'a mis mal à l'aise dès le début, c'est comme si son auteur l'avait rajouté au dernier moment, comme pour s'excuser de la finalité de son travail.

Je ne vois pas non plus à qui se destine le livre.
Quel est le publique visé ?

Ce n'est ni pour les lecteurs de Berserk ne verront qu'une description textuelle de ce qu'il ont déjà lus et compris d'eux même dans le manga (personnellement la lecture a été pénible et ennuyeuse, je me suis forcé à finir les dernières page pour le sport), ni pour les lecteurs curieux qui ne connaissent pas berserk puisque ce n'est pas non plus une porte d'entrée accessible, dont le contenu fais très "manuel scolaire" (mais qui a le mérite de possédé le phrasé si particulier de ALT236 qui a tout de même l'art du bon mot). La comparaison que je vais faire est un peu violente, mais ça m'a donné l'impression d'être un aveugle au cinéma, et qu'un pote me décrivait oralement tout ce qu'il voit... absurde pas vrai ? C'est comme si l'auteur l'avait écrit à lui même, pour creusé le détails dans les détails.

Le plus dommage, dans un sens, c'est que la qualité principale du livre... c'est le livre lui même, l'objet physique, d'une excellente qualité. Une couverture magnifique, épaisse et solide, les pages sont faite dans un papier avec un grammage doux et robuste, l'impression est nette. Vraiment c'est un très bel objet, lourd, massif et qui en jette. Les éditions Third se foutent pas de vous !

J'aurai voulu partir dans une diatribe pleine de superlatifs car ALT236 est un conteur de talent qui a énormément à offrir aux autres, mais mon amour pour tout ses autres travaux ne doit pas être un prétexte à la sur-notation ou à la critique élogieuse. Je pense que la patte de l'homme en question s'exprime à son plein potentiel par les images et le contes, pas à l'écrit qui aseptise totalement sa flamboyance qui se transforme en flammèche un peu timide.

En conclusion :
Plus un essaie à l'écriture qu'un vrai livre, ce Berserk à l'encre des ténèbres a le cul entre deux chaise, et une version bien meilleur est disponible sur la chaine de ALT236 qui n'a pas su me convaincre cette fois ci, du tout. L'envie de bien faire est là mais le texte est trop brute et peu intéressant si on a déjà lu le manga (et encore moins si on l'a pas lu !), et je tiens en compte le défi de base qui était presque impossible à relever : décortiquer miura sans l'avoir interviewé, sur une œuvre pour l'heure inachevée, sans image, et dans un tout premier essaie littéraire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 823 fois
15 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Payn Berserk