Couverture Courir avec des ciseaux

Critiques de Courir avec des ciseaux

Livre de (2006)

Critique de Courir avec des ciseaux par Neil

Ce livre est complètement barré, et me dire qu'il est autobiographique m'impressionne d'autant plus. Car avoir autant de recul et d'auto-dérision en parlant d'une enfance et d'une adolescence aussi tourmentées me paraît assez incroyable. Et la démarche me plaît, définitivement. Du coup, je serai curieuse de lire la suite, Déboire. Lire l'avis à propos de Courir avec des ciseaux

8 2
Avatar Neil
8
Neil ·

Critique de Courir avec des ciseaux par L'Homme Qui Lit

"Oh, tu vas adorer Burroughs !" "Courir avec des ciseaux c'est mon préféré !" "Ca me fait penser un peu à du Sedaris !". Bon, à la réflexion, ce tout dernier conseil aurait du me faire reposer le bouquin sur son étagère aux Mots à la Bouche, tandis qu'on me conseillait plus que vivement de le lire, me promettant le paradis du lecteur homosexuel. Je n'ai pas aimé ce livre, parce qu'il est... Lire l'avis à propos de Courir avec des ciseaux

2
Avatar L'Homme Qui Lit
3
L'Homme Qui Lit ·

Critique de Courir avec des ciseaux par Jerant

Ce livre qui a été adapté au ciné et dont j'ai vu le film ne m'a pas conquis plus que ça. C'est donc un ado avec une mère folle et qui va aller habiter chez son psy, dans une famille encore plus folle. Du coup ça donne une série de scènes trash où ils font les pires conneries, délires et saletés. Mais j'ai trouvé ça pas très cohérent. Ça décrit toutes ces conneries qui sont sensées être... Lire la critique de Courir avec des ciseaux

Avatar Jerant
5
Jerant ·

... ça coupe.

Bien des fois, j'ai acheté ou emprunté un livre au feeling. C'est-à-dire que je ne connaissais rien de l'auteur, que je lisais juste vaguement le résumé, m'attardais peut-être sur les critiques (s'il y en avait) du quatrième de couverture, et me fiais plutôt à mon instinct devant l'image de couverture et du titre du bouquin. Bien des fois, j'ai été déçue par ce que je lisais. Aller vers... Lire la critique de Courir avec des ciseaux

Avatar Δρόμος
9
Δρόμος ·

Critique de Courir avec des ciseaux par Yuc

L'enfance et l'adolescence d'Augusten Burroughs. Je suis tellement triste que ça soit déjà terminé ! J'ai juste envie de serrer très fort Augusten dans mes bras. Je crois que ce livre est un de ce qui m'a rendu le plus heureuse, qui m'a donné le plus d'espoir depuis bien longtemps. Et j'en ai pas mal besoin en ce moment. Voilà, je vous le conseille, c'est complètement barré, les personnages... Lire la critique de Courir avec des ciseaux

Avatar Yuc
10
Yuc ·

John Irving "trash"

Famille dysfonctionnelle, adultes sur qui on ne peut pas compter, abus sexuels… Augusten Burroughs a pris le parti d'en rire et d'en faire rire, à la façon d'un John Irving "trash". D'où un décalage permanent entre le style laconique que l'auteur a choisi d'utiliser, et les personnages… disons… « exubérants »… « hauts en couleurs » que l'histoire met en scène. C'est donc risqué, mais ça passe,... Lire l'avis à propos de Courir avec des ciseaux

Avatar Alcofribas
8
Alcofribas ·

Maison de fous

une histoire singulière, une famille de fous... un livre qui se lit bien, facile, des situations rocambolesques mais finalement pas de quoi mourir de rire... on est peu dans "LE VIEUX QUI NE VOULAIT PAS FETER SON ANNIVERSAIRE"... Lire l'avis à propos de Courir avec des ciseaux

Avatar Liza Teletahc
5
Liza Teletahc ·

Critique de Courir avec des ciseaux par geraldinechoquart

Un gamin hors des normes, fasciné par le brillant de l'aluminium et par son aspect impeccable.Une famille déséquilibrée, et une famille d' "accueil" encore plus bordélique, dans laquelle il trouve finalement sa place. Un apprentissage de la vie touchant, teinté de folie douce et de folie triste. Lire l'avis à propos de Courir avec des ciseaux

Avatar geraldinechoquart
8
geraldinechoquart ·

De la dinde collée au plafond

Courir avec des ciseaux n’est pas vraiment un roman. Il s’agit plutôt une autobiographie, et c’est loin d’être anodin compte tenu de ce qu’on y trouve. En effet, Augusten Burroughs y raconte avec un détachement presque surhumain le chaos de son enfance et de son adolescence. Loin de se plaindre, il se contente de narrer tout ça sur le ton étonné de celui qui n’en revient toujours pas mais est... Lire la critique de Courir avec des ciseaux

1
Avatar Nonivuniconnu
7
Nonivuniconnu ·

Critique de Courir avec des ciseaux par Lady-D

Ce livre n'est sans doute pas parfait, mais je l'aime d'une manière inconditionnelle. Quand je l'ai lu pour la première fois j'avais 13 ou 14 ans, et j'ai pris une grande claque. Jamais auparavant je n'étais tombée sur ce type de livre: drôle, cruel, ironique, sarcastique, désespéré et fou aussi. Oui je crois bien que c'était la première fois qu'un auteur m'emmenait à ce point dans son univers... Lire l'avis à propos de Courir avec des ciseaux

1
Avatar Lady-D
9
Lady-D ·