Avis sur

Cyclones par Bobkill

Avatar Bobkill
Critique publiée par le

Variations cloniques

Permettez que je vous entretienne quelques instants de « Cyclones ». Oui, cyclones, six clones, six visions du monde, une âme éclatée en six qui essaye de se retrouver. Tout commence avec Georges qui décide de participer à une expérience qui devrait le rendre six fois meilleur et qui se traduit par six clones dont un original, mais lequel ?

L'expérience a vraiment mal tourné et Georges n'a qu'une seule envie : s'enfuir de ce laboratoire et ensuite en inverser la conclusion. Etre six au lieu d'un, cela se traduit-il par un morcellement de la personnalité ? Par une réalité multipliée par six ? Par de nouveaux pouvoirs (à la con) ?

Au fil des six chapitres de cette nouvelle, Karim Berrouka que j'avais laissé avec une novella surréaliste et menuisière nous offre ici une exploration de l'individu cloné. Une quête sur la réunification qui se transforme peu à peu en introspection sur le sens de l'unicité dans une société où la science promet beaucoup en omettant le fait que le biologique est déjà un émerveillement en soi. Le clonage est-il un enrichissement ou une perte de l'identité ? A moins que ce ne soit une dilution dans une dimension plus vaste ? Ou un super pouvoir ? Même à la con.

Cet ouvrage est illustré par un artiste peintre et plasticien de talent. Bruno Leray aime plus que tout exprimer son art au contact d'autres expressions artistiques. Ici, la plume de Karim Berrouka glisse entre ses œuvres. Visages tourmentés et expressifs donnent une dimension supplémentaire à l'œuvre. Enfin, la mise en forme de Philippe Aureille rend cet objet unique. Objet plutôt que livre, car le complément entre les arts donne ici un bel objet, une œuvre polyartistique où l'adjonction de ces différents vecteurs les fortifie les uns les autres pour véhiculer le message auquel chaque artiste a offert son talent.

Cette nouvelle graphique est la septième Petite Bulle d'Univers parue aux Editions Organic. Cette collection peu ordinaire allie les talents d'un auteur et d'autres artistes pour mettre en perspective une nouvelle. Un collectif d'artistes, La machine à Bulles, la fait vivre et évoluer en passant de la peinture à la photographie ou à la sculpture. Une idée originale dans le monde de la microédition qui n'en manque pas. Une belle découverte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 132 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Bobkill Cyclones