👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Eugène, dandy russe, citadin désabusé, jeune homme oisif, erre comme une âme en peine.
Ne pouvant entendre que certains éprouvent des sentiments qu'il se trouve bien en peine de connaître, il n'accorde que peu de crédit aux souffrances mêmes qu'il engendre.
Disparaissant des écrans radar pendant un certain temps après un épisode tristement sanglant, il aurait aimé que le monde n'attende que son retour parmi les vivants... il a été un peu trop long à la détente.
La leçon est rude et accompagnée d'une amère ironie.
Il n'aura pas été le seul à pâtir de son, quoi, snobisme ? indolence ?
Ce n'est pas parce-qu'il ne souhaitait pas toucher le monde qu'il ne l'atteignait pas. Il aurait aussi bien pu toucher le bonheur "et le bonheur était si proche, si possible".

Le tout porté par un texte en vers que j'aurais aimé pouvoir savourer en russe, des personnages réduits à leur fonction sans être pour autant caricaturaux, et une atmosphère typique des romans russes avec samovar, séjour à la campagne, duel pour un motif des plus discutables, bal avec chaperons et médailles militaires.
Carnecruse
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Top 10 Livres

il y a 7 ans

14 j'aime

3 commentaires

Eugène Onéguine
Al_
10

"Et le bonheur était si proche, si possible..."

Pouchkine à mis près de 8 ans pour écrire ce roman en vers qu'il est difficile de réduire à son histoire. Cette histoire en l'occurrence est celle d'un drame sentimental, le récit de rendez-vous...

Lire la critique

il y a 10 ans

23 j'aime

1

Eugène Onéguine
Carnecruse
9

Eugène me fait de la peine.

Eugène, dandy russe, citadin désabusé, jeune homme oisif, erre comme une âme en peine. Ne pouvant entendre que certains éprouvent des sentiments qu'il se trouve bien en peine de connaître, il...

Lire la critique

il y a 7 ans

14 j'aime

3

Eugène Onéguine
MC_Sauteuse
10

Critique de Eugène Onéguine par MC_Sauteuse

d'aucuns s'accordent à dire que Pouchkine est l'âme de la Russie. mélancolie, fatalisme, absence d'une vanité matérialiste propre aux Occidentaux, les Russes et Pouchkine en particulier sont...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime

Un peu, beaucoup, aveuglément !
Carnecruse
3

Effeuillage de marguerite ? Vivement sa fête.

Recette pour décoinçage express, garantie sans soude. Vous êtes une jeune pianiste aux cheveux tirés, bien boutonnée, lunetée et célibataire ? Vous êtes coincée. Et votre vie est tellement triste,...

Lire la critique

il y a 6 ans

18 j'aime

5

Cloud Atlas
Carnecruse
2
Cloud Atlas

Tous des faux-nez t'façon

Cloud Atlas est l'archétype du film à listes. Je m'explique : depuis que je fréquente un peu trop senscritique, il m'arrive, en regardant des films qui me captivent, de penser à plein plein de...

Lire la critique

il y a 9 ans

18 j'aime

8

Les Proies
Carnecruse
8
Les Proies

Mon premier baiser ? CLINT EASTWOOD TAVU

Est-ce qu'il va coucher le premier soir ? C'est vraisemblablement la question que se sont posé toutes les femmes de la pension. La réponse ne s'est pas faite attendre : il s'est très vite mis au lit...

Lire la critique

il y a 7 ans

18 j'aime

8