Couverture Germinal

Germinal

(1885)
12345678910
Quand ?
7.3
  1. 48
  2. 68
  3. 131
  4. 247
  5. 538
  6. 983
  7. 1996
  8. 2122
  9. 1035
  10. 563
  • 7.7K
  • 330
  • 1.9K
  • 59

Du fond du souterrain où il a vécu si longtemps écrasé, l'homme enfin se redresse et surgit dans une révolte pleine d'espoirs.

Match des critiques
les meilleurs avis
Germinal
VS
Critique de Germinal par Gwen21

Ce qu'Elizabeth Gaskell a cherché à dénoncer dans "Nord et Sud", ce que Victor Hugo a supérieurement développé dans un contexte politique et historique dans "Les misérables", cette condition humaine soumise à la société capitaliste, Emile Zola nous la livre ici crûment, animé de sa verve naturaliste sans égale. Comment ne pas crier au chef-d'oeuvre ? Rarement un roman m'aura autant chaviré le cœur et l'âme. Noir comme la suie, rude comme la houille, plombé comme le ciel du Nord,...

8 2
Critique de Germinal par Shaman

Tout est petit chez Zola. J'ai beau parcourir ces lignes, aucune trace de grandeur ne vient perturber cette diarrhée prosaïque. Diarrhée, le mot est juste, Zola n'écrit que sur la merde, c'est là son seul centre d'intérêt. Alors il écrit sur le peuple, le peuple vit dans la merde, pour la merde ! Le seul exutoire possible étant... le travail. Le bon peuple, comprenez-vous, quand il ne travaille pas, il boit, il baise, (et il baise mal évidemment), voilà ce que nous explique le scatologique... Lire l'avis à propos de Germinal

13 11

PostsGerminal

Critiques : avis d'internautes (54)

Germinal
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
" Germinal " pour les nuls

Le jeune Etienne Lantier était machineur dans les chemins de fer Lillois, jusqu'à c'qu'il file une beigne dans le museau de son chef qui prenait sa gentille personne pour un paillasson. Le voilà chomeur et pas fier de l'être. Errant de village en village, la faim au ventre et les larmes aux yeux, à la recherche d'un boulot telle une Evelyne Thomas frigorifiée dans sa tente devant le siège de... Lire la critique de Germinal

59 29
Avatar Ze Big Nowhere
7
Ze Big Nowhere ·
"Votre haine des bourgeois vient de votre besoin enragé d’être des bourgeois à leur place"

Dans ce treizième tome de la série Rougon-Macquart, Zola s'emploie à dépeindre la condition des mineurs dans cette seconde moitié de siècle. Que dire si ce n'est que la misère, l'indigence, la tribulation des Maheu est adroitement représentée. Zola brosse également un portrait psychologique complet d'Etienne Lantier, évoluant, se mouvant à travers la découverte des conditions de vie... Lire la critique de Germinal

12 3
Avatar Nectanobé
8
Nectanobé ·
Critique de Germinal par Carine H.

Zola, je t'aime. Voilà pour le cri d'amour. La description de la société des mineurs est sublime, mais c'est Zola alors c'est normal. Cette tentative de révolte contre le système m'a beaucoup touchée, le tout sur fond de romance désirée, à peine effleurée. L'opiniâtreté de la Maheude, et toute cette grande famille durement frappée par la mort, c'était grandiose. Les rivalités entre les fosses,... Lire la critique de Germinal

11
Avatar Carine H.
10
Carine H. ·
Le sang de la terre

Un pavé majeur, massif et flamboyant figé dans le terreau littéraire de la fin du XIXème Siècle. Emile Zola développe sur plus de 500 pages le quotidien laborieux d'une poignée de personnages pleinement ancrés dans l'univers des mines de charbon du Nord de la France. Opposant de manière très contrastée la classe prolétaire et la haute bourgeoisie l'auteur construit son récit... Lire l'avis à propos de Germinal

1 2
Avatar stebbins
9
stebbins ·
Découverte
Critique de Germinal par Aliocha

Bien moins drôle que l'Assommoir dans le même genre, la pornographie sociale ou prolophilie, Germinal reste quand même savoureux avec ses grévistes qui mangent des touffes d'herbes dans la neige et qui boivent des soupes à l'eau chaude, ses émasculations de spéculateurs, ses anarchistes russes (Souvarine, personnage le plus intéressant du roman), ou ses trousseries sales et rapides au coin de la... Lire l'avis à propos de Germinal

10 3
Avatar Aliocha
7
Aliocha ·
Toutes les critiques du livre Germinal (54)
Vous pourriez également aimer...