👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Comme toujours avec ces romans qui "font le buzz" sur Internet, avec des critiques dithyrambiques sur les blogs, sur Babelio, et même le magazine Lire qui s'y est mis, je prends peur, me braque presque... En plus, un auteur mystérieux, qui n'est pas ce qu'il prétend être... Ouh là là, méfiance me dis-je, ça sent la bluette, le roman féminin fastoche, grand public (non pas que je méprise cette littérature mais ce n'est pas du tout ma came), la saga familiale bon marché... Surtout qu'il y a une "suite", qui n'était pas forcément prévue au départ (ouille, ça fleure le truc commercial...). Ah et puis zut, c'est quand même chez Gallimard, collection "Du monde entier" (que j'adore), et je fais confiance à la critique de Lire... Je me lance à mon tour dans cette histoire d'amitié italienne dans les années 50-60, chronique d'un quartier et de ses habitants modestes (petits commerçants), mais aussi d'un lien incroyable et banal à la fois entre deux petites filles puis adolescentes qui s'aiment/s'admirent/se jalousent/s'éloignent/se rapprochent.

Sans refaire le résumé de l'histoire (au final, il ne se passe pas grand-chose, c'est plutôt une longue chronique de cette amitié, vue par l'une des deux filles, la narratrice, que l'on sent un peu dans l'ombre de l'autre, Lila, la solaire Lila), il est vrai que l'on se prend très vite au jeu de cette relation complexe, subjective car vue par les yeux d'Elena (et l'on sent souvent qu'en fait elle se dévalorise, alors tout n'est qu'à prendre à l'aune de ce qu'elle veut bien nous raconter, c'est très habile de la part de l'auteur), mais aussi à l'ambiance de ce quartier napolitain, à cette Italie à la fois brûlante de chaleur et parfois grise d'une relative misère.

Le style est parfaitement adapté à l'histoire, très fluide mais soigné, il colle parfaitement à l'évolution des personnages, rien ne choque, tout est à sa place. Le rythme, quoi que lent, n'a rien d'ennuyeux, et sans qu'il y ait aucun suspense, on se surprend à vouloir connaître la suite. Même la multiplicité des personnages ne gêne en rien la fluidité du récit, tout se construit peu à peu, s'emboîte. Il y a comme une magie dans ce roman, comparable à la magie de l'attraction qu'exerce Lila, ce qui est, encore une fois, très habile et brillant de la part de l'auteur.

Un vrai coup de cœur pour un roman, il est vrai, assez féminin, mais qui tend aussi à l'universel.

Nadouch03
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Livres lus en 2016

il y a 6 ans

24 j'aime

2 commentaires

L’Amie prodigieuse
-Ether
5

Bac à sable napolitain

Saga à succès, lecture à métro, L’amie prodigieuse est le premier titre sorti des quatre tomes, dont le dernier paraîtra sous peu, de la chronique napolitaine qui a fait d’Elena Ferrante un nom connu...

Lire la critique

il y a 5 ans

24 j'aime

2

L’Amie prodigieuse
EricDebarnot
7

Les amies prodigieuses

A quoi reconnaît on un grand écrivain ? A l'élégance de son style, qui empoigne le lecteur par le col et le conduit derechef - sans lui laisser le temps de prendre son souffle - à travers la...

Lire la critique

il y a 6 ans

21 j'aime

L’Amie prodigieuse
retardeness
6

Critique de L’Amie prodigieuse par retardeness

J'ai un sentiment mitigé sur L'Amie prodigieuse car il m'a beaucoup touché à certains moments mais aussi laissé indifférente à beaucoup d'endroits. Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de...

Lire la critique

il y a 5 ans

18 j'aime

En attendant Bojangles
Nadouch03
4

Eloge de la folie douce, un peu raté...

Ah là là, qu'est-ce qu'elles ont ces petites "pépites", ces "découvertes à ne pas louper", ces "révélations de l'année", à me décevoir presque systématiquement ? Je le pressentais un peu, pour tout...

Lire la critique

il y a 6 ans

19 j'aime

5

Sur les chemins noirs
Nadouch03
3

Amère déception

Après sa chute d'un toit, Sylvain Tesson est esquinté, défiguré, affaibli. Il décide de traverser la France à pied pour se requinquer. Son itinéraire devra passer le plus possible par les "chemins...

Lire la critique

il y a 5 ans

17 j'aime

2

Riquet à la houppe
Nadouch03
7

Un très bon cru !

Un roman d'Amélie Nothomb c'est toujours : - un univers loufoque, voire baroque ; - des noms à coucher dehors, voire à ne pas dormir du tout ; - un scénario inexistant mais on s'en fout ; - une...

Lire la critique

il y a 5 ans

13 j'aime