Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Couverture L'Écume des jours

L'Écume des jours

(1947)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 168
  2. 173
  3. 323
  4. 543
  5. 1019
  6. 1987
  7. 4071
  8. 5793
  9. 4081
  10. 2797
  • 21K
  • 1.5K
  • 6K
  • 169

L'amour fou de Colin et Chloé finit par se briser contre la mort. Cet amour est l'écume qui se forme à la surface de la société indifférente.

Match des critiques
les meilleurs avis
L'Écume des jours
VS
Ecrire en Jazz....

"Il y a seulement deux choses: c'est l'amour, de toutes les façons, avec les jolies filles et la musique de la Nouvelle-Orléans ou de Duke Ellington. Le reste devrait disparaître car le reste est laid..." L'écume des jours, c'est d'abord ça: décrire une romance simple mais sur un mode de jeu rythmé... partir d'un thème enfantin et le développer avec toute la frénésie d'un jazzman en pleine impro'! Les récentes découvertes surréalistes en matière de traitement de l'image et de l'écriture...

28 1
Un Colin dans l'Ecume... vraiment ?

Je me suis ennuyée durant la première moitié… (mais le livre est court, alors j’insiste et termine) La seconde partie, quand tout commence à aller mal, est passée plus facilement… (mon côté vautour qui se délecte en voyant ses futurs festins expirer lentement sous ses yeux ?) Et tout du long, je cherchais, en vain, ce qui fait la renommée de cette Écume des jours… (je me suis perdue en chemin , je n’ai pas trouvé). Ce n’est pas un mauvais livre. Certaines images poétiques m’ont plu ainsi... Lire la critique de L'Écume des jours

50 5

Critiques : avis d'internautes (121)

L'Écume des jours
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Un Vian à lire sur un nénuphar

On m’avait dit, Boris Vian, c’est un type merveilleux qui écrit des bouquins merveilleux. Vraiment, fais pas ta sceptique sans cœur face à l'enthousiasme de tes semblables, lis avant de juger, allez, vas-y ! C’était il y a quelques années déjà. Alors depuis, j’ai lu. Et dès les premières pages, je suis tombée sous le charme. D’une écriture tellement particulière, qui sait se faire surprenante... Lire l'avis à propos de L'Écume des jours

102 17
Avatar ManouNyu
10
ManouNyu ·
Pianocktail et passage à tabac de contrebande

Très singulier destin que celui de l’Ecume des jours : passée totalement inaperçu lors de sa publication, Vian n’était pas considéré comme un romancier, ingénieur, musicien, parolier, habitué de Saint-germain et de ses caves, poète peut-être, au point qu’à côté de ses quatre grands romans à venir, il continuera de publier ses supercheries noires, scandaleuses et « américaines »,les Vernon... Lire la critique de L'Écume des jours

35
Avatar pphf
8
pphf ·
Voyage au pays des nénuphars

Ayant adoré le film, j'avais un peu peur d'être déçue par le livre ; j'ai toujours eu un peu de mal ; quand une oeuvre est adaptée au cinéma ; à la voir ET la lire, en général c'est soit l'un soit l'autre. Le roman "l'écume des jours" faisant partie des "classiques" et ayant une méconnaissance totale des oeuvres de Boris Vian (oui oui j'avoue surtout que maintenant c'est réparé) je me suis... Lire la critique de L'Écume des jours

5 1
Avatar amarie
8
amarie ·
Découverte
Les keums d'aujourd'hui

... devraient lire ce bouquin, c'est trop d'la balle. Pour me faire lire un livre je crois que l'adapter au cinéma est une très bonne technique. Cela me permet de combler mes lacunes (comme Bilbo en décembre dernier) et de pouvoir dénigrer le film pour passer pour un salaud. On peut reprocher plein de choses à cet ouvrage, sa candeur par exemple, tout droit sortie d'un Boris âgé de 26 ans. Ou... Lire l'avis à propos de L'Écume des jours

39
Avatar Flagblues
8
Flagblues ·
La symphonie du nénuphar

C'est une lecture délectable que "L'écume des jours", un moment vivifiant d'abord puis douloureux ensuite. Quelque chose d'unique et d'emballant qui se déroule sous nos yeux. Ce n'est pas tant une histoire d'amour que porte au jour Boris Vian mais à quel point en dehors de cela, il n'y a plus grand chose, comment l'étau se resserre et l'intérêt de la vie disparaît tout autant que l'espace vital.... Lire la critique de L'Écume des jours

21 5
Avatar eloch
10
eloch ·
Toutes les critiques du livre L'Écume des jours (121)
Vous pourriez également aimer...