Avis sur

L'Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S.... par Nina in the rain

Avatar Nina in the rain
Critique publiée par le

Lorsque j'étais enfant, une institutrice en mal de formule avait un jour écrit sur l'un de mes cahiers « dans un travail, le fond et la forme ont la même valeur ». Sans vouloir polémiquer sur cette phrase qui me semble d'une profonde stupidité (il suffit de regarder un manuscrit d'écrivain pour voir qu'ils écrivent généralement comme des cochons, raturent, gribouillent, et que c'est de ce magma que sortent les grands romans) il me semble qu'elle peut s'appliquer avec bonheur à L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet. Tout au long de ce curieux roman, le texte voisine avec des graphiques, des dessins, des schémas, tous représentant la manière dont son jeune héros voit le monde à travers les 4000 kilomètres qu'il va faire à bord d'un train de marchandises, du Montana jusqu'à Washington.

Loin de déconcentrer la lecture, ces illustrations qui se rapportent quasiment toujours au texte apportent une vision décalée des évènements et, à condition de les lire à l'endroit où elles sont indiquées dans le paragraphe par des flèches, s'inscrivent dans la continuité de la narration. On ne perd jamais pied, et on a même parfois l'impression que ce sont les illustrations qui nous permettent de comprendre ce que l'auteur a voulu dire, même si on présente l'esprit le moins scientifique qui soit. Car c'est un exploit de ce roman que de faire apprécier à une pure littéraire les vaticinations scientifiques d'un jeune cartographe persuadé que le monde se résume à des abscisses et des coordonnées.

L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet est un curieux livre. Par exemple, malgré l'âge de son héros, ce n'est pas un roman initiatique. Son héros connaît déjà tout, en théorie, et il n'apprend pas grand chose de nouveau durant son voyage. Toutefois, il réalise quasiment tous ses rêves et découvre que ses parents l'aiment, ce qui n'est pas mal pour 370 pages ! Le personnage de TS est extrêmement attachant, il se réfugie dans ce fossé qui sépare l'enfant de l'adulte et ne nous laisse jamais oublier son âge, que ce soit en jouant avec un cadeau McDonalds ou en réclamant des bonbons dans sa suite d'hôtel, et l'instant d'après il étudie la carte sonore d'un coup de feu ou l'implantation des plumes d'un oiseau avec la même passion.

Curieux dans son fond comme dans sa forme, ce roman est il me semble une réussite absolue, un roman d'aventures charmant qui se lit avec beaucoup de plaisir, même si une partie de la fin semble effectivement sortie de l'imagination d'un enfant de douze ans. Ma foi, le reste de l'histoire rachète sans souci ce moment d'égarement !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 227 fois
3 apprécient

Autres actions de Nina in the rain L'Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet