Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Couverture L’amour après

L’amour après

(2018)
12345678910
Quand ?
8.1
  1. 0
  2. 0
  3. 1
  4. 0
  5. 0
  6. 3
  7. 8
  8. 19
  9. 4
  10. 4
  • 39
  • 6
  • 111
  • 3

« Le téléphone sonne. C’est Charlotte qui m’appelle d’Israël. Nous étions dans la même classe à Montélimar. Elle a été arrêtée après moi, mais je ne l’ai pas croisée à Birkenau. — Qu’est-ce que tu fais en ce moment ? demande-t-elle. — Je travaille sur l’amour. Un silence alors, comme si...

PostsL’amour après

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (3)

L’amour après
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Corps et âme

J'ai tout vu de la mort sans rien connaitre de l'amour. Marceline a 16 ans en 1944, quand, déportée à Auschwitz, elle est confrontée pour la première fois au corps de l'Autre, contrainte de se tenir nue devant des centaines d'étrangères, pour être examinée, tatouée et rasée. Dans les douches, elles observe ces corps nouveaux qui ont encore des... Lire la critique de L’amour après

3
Avatar Chatlala
10
Chatlala ·
Découverte
Comment aimer après avoir connu l'horreur.

Sur la couverture du livre, la photo d'une femme que l'on devine espiègle, ses cheveux roux sont en bataille, ses yeux sont pétillants. Elle perd peu à peu la vue, mais elle a toujours la même verve. Elle vient de fêter ses quatre-vingt-dix ans, elle fume de temps en temps un pétard, elle se fout de son âge. Une valise oubliée, remplie de lettres, de photos, de souvenirs, l'occasion d'évoquer...

Avatar feursy
7
·
Et si aimer commençait par s'aimer soi-même, être libre?

Marceline, cette petite femme, haute comme trois pommes surmontée de sa chevelure rousse au sourire large et aux yeux malicieux. C'est elle que l'on voit sur la couverture, c'est ce visage que l'on a en tête tout au long de la lecture. Après Et tu n'es pas revenu, chronique des jours non vécus, elle qui est revenue des camps, alors que son père y est resté, ici elle nous conte... Lire la critique de L’amour après

1
Avatar bibliothequephemere
8
bibliothequephemere ·
Toutes les critiques du livre L’amour après (3)

InfosL’amour après

Éditeurs
Grasset