👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

La Fille du capitaine

Kapitanskaïa dotchka

547

403

35

7.3

Livre de Alexandre Pouchkine · 1836 (France)

Genre : Roman

Traducteur :

Vladimir Volkoff

Groupe :

La Fille du capitaine
Toutes les informations

A l'âge de seize ans, sur ordre de son père, Piotr Andréïtch Griniov gagne le fort de Bélogorsk où il va servir et, parce qu'il est noble, devenir d'emblée officier. Quoique la vie de garnison ne fût pas faite pour le séduire, son existence devient vite plaisante, en particulier grâce à la présence de Maria Ivanovna, la fille du capitaine, qu'il souhaiterait épouser. Mais, au début d'octobre 1773, on apprend que le cosaque Pougatchov vient de réunir une bande de brigands et se fait passer pour... Voir plus

Aucun résultat

Pravda
7
Pravda

Critique positive la plus appréciée

Critique de par Pravda

La fille du Capitaine, est selon moi, une introduction idéale pour qui voudrait découvrir la littérature russe. En effet ce livre se lit vite, facilement, mais n'en oublie pas de faire souffler un...

Lire la critique

il y a 9 ans

SanFelice
9
SanFelice

Modèle du roman historique

Avec La Fille du Capitaine, publié peu avant sa mort, Alexandre Pouchkine écrit un des grands romans historiques du XIXème siècle, un livre bref mais dense qui se déroule pendant la révolte de...

Lire la critique

il y a plus d’un an

Cortex69
8

Histoire et romanesque

Si on demande à une personne de citer un auteur russe, il y a de fortes chances pour qu’Alexandre Pouchkine ne soit pas celui qu’elle nomme spontanément. Pourtant, l’apport de ce dernier à la...

Lire la critique

il y a 3 ans

Gwen21
10
Gwen21

Critique de par Gwen21

Merveilleux récit qui s'inscrit à la perfection dans la grande tradition romanesque russe du 19ème siècle. 1773, Russie des tsars. Pierre Andreïtch Griniev, jeune officier de 18 ans, est envoyé par...

Lire la critique

il y a 8 ans

Faust_le_Fifrelin
7

1-1, balle au centre !!!

Les Russes ont eu la "peau" de Napoléon. On leur a ôté leur première icône littéraire. Dans un soupir d'apaisement, et surtout afin d'éviter un éventuel trépas lors de la reprise de la guerre froide...

Lire la critique

il y a 2 ans