👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le début du roman est prometteur. On pense avoir commencé un page turner qui entraîne irrésistiblement à lire le chapître suivant. L'ambiance typiquement anglaise est délicieuse, la part de mystère intrigue, on est intrigué par le coup (pourtant classique) de l'élément rapporté qui ne comprend pas ce qui se passe.
Hélas, les promesses s'affadissent progressivement, au fur et à mesure qu'on comprend ... qu'il n'y aura rien de plus à découvrir que ce qu'on découvre en tout début de roman. Le livre est donc une longue promesse qui ne se réalisera jamais.
Par certains côté, l'écriture un peu creuse, qui veut paraître plus intelligente qu'elle n'est, peut rappeler La vérité sur l'affaire Harry Quebert.
Le livre rate triplement son but : il ne nous émeut pas, ne nous surprend pas, et ne nous apprends rien.

Christoblog
3
Écrit par

il y a 5 ans

1 j'aime

Le Complexe d’Eden Bellwether
isabelleisapure
9

Génial.

Rien ne prédisposait Oscar, modeste employé d’une maison de retraite à intégrer le cercle très fermé des amis d’Eden Bellwether. Lui qui ne rentre jamais dans une église a été littéralement happé par...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

Le Complexe d’Eden Bellwether
BenoitRichard
7

jolie découverte

Dans un style classique, l’auteur anglais Benjamin Wood séduit par son style alerte qui fait la part belle aux dialogues et à l’action et à un suspense savamment dosé tout au long d’un récit à la...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime

Le Complexe d’Eden Bellwether
François_CONSTANT
7

Critique de Le Complexe d’Eden Bellwether par François CONSTANT

Ce premier roman de Benjamin Wood (Ed. : Zulma, 2014) est, à plus d’un titre, une plaisante découverte. Vivant mal l’étroitesse de vue de ses parents, Oscar a pris ses distances au point de se...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime

Leto
Christoblog
4
Leto

Un film sûr de sa force, et un peu creux.

Leto est un bel objet, qui plaira aux esthètes, aux journalistes de rock, aux défenseurs de Kirill Serebrennikov (le réalisateur du film, persécuté par le pouvoir russe), aux fans d'Iggy Pop, aux...

Lire la critique

il y a 3 ans

30 j'aime

7

Doubles Vies
Christoblog
2
Doubles Vies

Entre-soi chichiteux

Le dernier Olivier Assayas mêle de façon assez grossière une réflexion lourdingue (et déjà datée) sur la révolution numérique et des histoires quelconques de coucheries entre bobos. Sur le premier...

Lire la critique

il y a 3 ans

29 j'aime

2

Notre petite sœur
Christoblog
10

Magnifique.

Quel autre cinéaste qu'Hirokazu Kore-Eda est aujourd'hui capable de filmer la beauté du monde ? Depuis que Malick est parti en vrille dans sa trilogie émoliente, la réponse est claire :...

Lire la critique

il y a 6 ans

29 j'aime

2