👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ainsi parlaient les sages... version courte !

Je suis typiquement la cible de ce genre de livres, chercheur de spiritualité devant l'éternel. J'ai donc forcément été touché par ce petit recueil d'aphorismes, par sa grâce poétique, son enseignement, mais pas autant que je l'aurais cru. Sans doute parce que j'y ai majoritairement retrouvé ce que je connaissais déjà: l'unité de toute chose dans l'Univers telle que décrite dans l'hindouisme non-dualiste, le taoisme ou encore la mystique soufie. Au lieu d'une pensée vraiment originale (mais je cherche plutôt la Vérité que l'originalité), il faut voir dans "Le prophète" un "résumé" de spiritualité, un concentré de milliers d'années de sagesse humaine.

Certains chapitres m'ont retourné, particulièrement "La joie et la tristesse" ("Votre joie est votre tristesse sans masque. Et le puits même d’où fusent vos rires fut souvent rempli de vos larmes. Et comment peut-il en être autrement ? Plus la tristesse évide l’intérieur de votre être, plus vous pouvez contenir de la joie.") et "La mort" ("Car qu’est-ce que mourir, si ce n’est être debout, nu, face au vent et fondre dans le soleil ? (...) C’est seulement quand vous aurez bu à la rivière du silence que vous chanterez vraiment."). Il y a dans ces phrases une véritable force qui m'a poussé à avancer, philosophiquement parlant.

Hélas, je n'ai pas trouvé le même génie dans toutes les autres pages et certaines réflexions m'ont parues beaucoup plus banales, tant dans leur style formel que dans l'enseignement apporté (par exemple, le chapitre sur le mal, disant grosso-modo que le mal n'existe pas, qu'il ne s'agit que d'un égarement... Véritable truisme spirituel avec lequel je n'ai jamais été d'accord parce que bien trop simplifié par rapport aux réalités de la vie...). Certains sujets auraient largement mérité quelques lignes en plus tant ils supportent difficilement la vulgarisation.

La lecture du "Prophète" ne peut cependant faire que du bien. Véritable pause dans la tempête de nos vies, je crois qu'il faut chérir ce genre de petits trésors qui nous rappellent de jeter un regard attentif à l'intérieur de nous-mêmes.
Amrit
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 9 ans

19 j'aime

2 commentaires

Le Prophète
Hypérion
10
Le Prophète

Mystique

Livre de chevet indispensable. D'une poésie rare, ce livre est un enchainement de paraboles et d'aphorismes envoutants, nous poussant à l'introspection, à une forme de réflexion qui échappe au...

Lire la critique

il y a 11 ans

26 j'aime

2

Le Prophète
Amrit
7
Le Prophète

Ainsi parlaient les sages... version courte !

Je suis typiquement la cible de ce genre de livres, chercheur de spiritualité devant l'éternel. J'ai donc forcément été touché par ce petit recueil d'aphorismes, par sa grâce poétique, son...

Lire la critique

il y a 9 ans

19 j'aime

2

Le Prophète
Jeolen
5
Le Prophète

Petit parfait à l’usage de ceux qui veulent se rassurer sur leur vision du monde

D’un livre quelconque qu’on n’a pas aimé, on dit qu’on n’est pas rentré dedans, qu’il n’a pas su nous happer, qu’il est mauvais – bref, que le problème vient du fichu bouquin dont on espérait mieux...

Lire la critique

il y a 8 ans

14 j'aime

Lost, les disparus
Amrit
10

Elégie aux disparus

Lost est doublement une histoire de foi. Tout d'abord, il s'agit du sens même de la série: une pelletée de personnages aux caractères et aux buts très différents se retrouvent à affronter des...

Lire la critique

il y a 10 ans

217 j'aime

77

Batman : The Dark Knight Returns
Amrit
9

Et tous comprirent qu'il était éternel...

1986. Encombré dans ses multivers incompréhensibles de l'Age de Bronze des comics, l'éditeur DC décide de relancer la chronologie de ses super-héros via un gigantesque reboot qui annonce l'ère...

Lire la critique

il y a 10 ans

91 j'aime

15

The End of Evangelion
Amrit
8

Vanité des vanités...

Après la fin de la série, si intimiste et délicate, il nous fallait ça: un hurlement de pure folie. La symphonie s'est faite requiem, il est temps de dire adieu et de voir la pyramide d'Evangelion,...

Lire la critique

il y a 11 ans

87 j'aime

5