Couverture Le Tour du monde en 80 jours

Critiques de Le Tour du monde en 80 jours

Livre de (1873)

Révolution des transports

A certains moments, on a beau être des admirateurs d'un artiste, il faut avouer que celui-ci produit parfois des œuvres d'une qualité inférieure. Oh ! attention, n'allez pas croire que ce roman est mauvais. Il y a quelques moments vraiment agréables, mais il est quand même nettement en-dessous de l’Île Mystérieuse ou des Enfants du capitaine Grant (pour ne mentionner que ces deux-là). Alors,... Lire l'avis à propos de Le Tour du monde en 80 jours

33 11
Avatar SanFelice
6
SanFelice ·

Le tour du livre en 80 mots

Phileas c’est le mec droit dans ses bottes alors quand il te parie qu’il peut traverser le globe en 80 jours, t’as intérêt à serrer les fesses. L’est pas aidé par son metteur de pieds dans le plat de valet Passepartout pourtant. Fichus français ! En route il rencontrera l’amour et un éléphant. Les deux n’étant pas lié, on va être content pour lui. Et même qu’il remontera le temps à la fin.... Lire la critique de Le Tour du monde en 80 jours

32 2
Avatar Pravda
7
Pravda ·

" Le Tour du monde en 80 jours " pour les nuls

Londres 1872. Phileas Fogg Gentleman British dans toute l'acceptation du terme : Chicots jaunâtres de vingt centimètres de long, teint gris comme un ciel d'été sur les Cornouailles et haleine de fennec alcoolique, se rend comme tous les jours au Reform Club au centre de Londres. Le Reform Club est un club de gentlemen où viennent picoler en toute tranquillité et se raconter des histoires de... Lire la critique de Le Tour du monde en 80 jours

45 39
Avatar Ze Big Nowhere
6
Ze Big Nowhere ·

"Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… elle est mortel

Ah Jules Verne, rien que ce nom évoque déjà l'aventure et le voyage avant même de s'être adonné aux joies de la lecture, le même genre d'élan nostalgique qui s'imprègne quand j'évoque Georges Méliès. C'est dans mes premières jeunes années à découvrir ce que la lecture pouvait m'apporter que le style de Jules Verne s'est emparé de moi et m'a donné une soif de culture intarissable, une envie... Lire l'avis à propos de Le Tour du monde en 80 jours

18
Avatar Gwimdor
8
Gwimdor ·

Le tour du monde en 80 jours : Un coup de cœur d'enfance immédiat

Ce roman est passionnant, de bout en bout, avec le fameux Phileas Fogg et son serviteur Passe-partout se lançant dans un pari insensé pour l'époque. Cela se passe au XIX ème siècle. Jules Verne nous propose un enchaînement d'aventures aussi exotiques que drôles rendant ce tour du monde agréable à lire pour petits et grands. Cela a d'ailleurs été un... Lire la critique de Le Tour du monde en 80 jours

13 7
Avatar Hawk
10
Hawk ·

Le psychopathe et le loustic

Oui, la littérature classique, même celle du XIXème, peut-être drôle. Et Jules Verne le prouve brillamment avec Le tour du monde en quatre-vingt jours ! Fondé sur un duo improbable, l'hyper-flegmatique et insensible Phileas Fogg, naturellement anglais (et pour Verne, il n'y a guère pire qu'un Anglais) et le Français Passepartout, qui joue ici le fameux rôle du loustic, comme dirait... Lire la critique de Le Tour du monde en 80 jours

5 2
Avatar Cthulie-la-Mignonne
8
Cthulie-la-Mignonne ·

Le tour de Jules Verne en 2-3 jours

Si vous êtes âgés d’une quarantaine d’années, le premier souvenir qui vous vient à l’esprit lorsque l’on évoque Le Tour du monde en quatre-vingts jours est très certainement celui de la sérié animée diffusée au début des années 80 dans l’émission Récré A2, série animée qui mettait en scène des animaux anthropomorphes ; pour vous, Phileas Fogg est un lion et Jean Passepartout un chat.... Lire l'avis à propos de Le Tour du monde en 80 jours

1
Avatar Cédric Moreau
9
Cédric Moreau ·

Critique de Le Tour du monde en 80 jours par ngc111

Le Tour du monde en 80 jours est d'abord la mise en avant d'un personnage charismatique : Phileas Fogg. Flegmatique, pragmatique, toujours posé et réfléchi, le gentleman dégage l'aura des grands personnages de roman. Mais son mutisme n'a d'égal que l'expansivité de son valet Passepartout, élément qui lui causera beaucoup de souci. D'autres personnages viendront se greffer temporairement (ou du... Lire l'avis à propos de Le Tour du monde en 80 jours

3
Avatar ngc111
6
ngc111 ·

Critique de Le Tour du monde en 80 jours par Skarn-sha

Phileas Fogg est la personnification de l'anglais type: méthodique, ponctuel, toujours maitre de ses émotions. Ce fortuné gentleman est aussi un fervent joueur de whist qu'il pratique tout les jours au Reform-Club avec une ponctualité journalière d'horlogerie suisse. Passepartout est un jeune français et qui, après s'être essayé à bien des métiers, et dont la débrouillardise lui avait valu ce... Lire l'avis à propos de Le Tour du monde en 80 jours

3
Avatar Skarn-sha
8
Skarn-sha ·

Viens, je t'emmène !

C'est exactement la même sauce que dans Voyage au centre de la Terre : Un mec cultivé, riche, avec sa petite réputation, se lance dans un projet foufou. Fogg est flegmatique, peu bavard (quasi muet même), gentleman jusqu'à l'héroïsme, hermétique (voir autiste) et bon. Il est accompagné de son domestique, un français, Passepartout. Lui est un peu bébête, gaffeur, plein de mouvements, de... Lire la critique de Le Tour du monde en 80 jours

3
Avatar Queenie
7
Queenie ·