La grande bouffe

Avis sur Le Ventre de Paris

Avatar MrShuffle
Critique publiée par le

Dans le premier épisode, Lisa fille d'Antoine Macquart se barrait assez vite pour Paris sans s'éterniser dans le climat morbide de la branche dégueu de la famille. Entre temps, la petite a épousé un brave boucher et elle a grossi jusqu'à atteindre le tour de taille de la bourgeoisie commerçante. On s'intéresse finalement peu à Lisa, encore moins à Claude Lantier, les deux seuls représentants de la famille dans ce tome.

Le personnage principal est le beau-frère, Florent Quenu. Envoyé au bagne par mégarde, celui-ci revient sans trop savoir comment et gagne une place de responsable au pavillon de la marée aux nouvelles halles de Paris. Mais même son histoire à lui, on s'en branle un peu. Surtout que dans ce tome là, Zola dénonce le colportage et la rumeur sans prendre la peine de faire preuve de finesse. L'histoire est cousue de fil blanc et l'issue est inéluctable.

C'est bien simple, sans son extraordinaire décor, ce roman ne vaudrait pas tripette (de Belleville). Mais voilà, le père Zola se lâche. Il est manifestement tombé amoureux du lieu, de ces halles de Paris, qui cache de nos jours l'une des pires galeries commerciales de France et une gigantesque station de métro. Chaque chapitre, chaque paragraphe donne lieu à une explosion de saveurs, de détails, de descriptions alléchantes à n'en plus finir. De la charcuterie, des poissons, des fromages, des légumes, des fleurs... Tout y passe. Les habitudes des marchands, des clients, des fournisseurs, des sans-le-sou... C'est bien simple on y est.

Après La Curée et sa percée de Paris, on admire l'envers du décor. On découvre l'endroit d'où viennent tous les délices qui ornent les buffets des Saccard. C'est bien dommage que Zola n'est pas pris la peine de nous raconter une histoire correcte avec tout ça. Tant qu'à faire il aurait mieux fait de s'abstenir parce que 300 pages sur un malentendu et des rumeurs débiles, ça fait un peu fainéant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 803 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

MrShuffle a ajouté ce livre à 1 liste Le Ventre de Paris

  • Livres
    Illustration Le marathon de Plassans

    Le marathon de Plassans

    Parce que se refaire l'intégrale de The West Wing ça fait branleur, je me lance dans la série des Rougon-Macquart.

Autres actions de MrShuffle Le Ventre de Paris