Jean-François Billeter ne se contente pas de bien connaître la Chine ; il sait en plus fort bien penser et écrire en français.De ce fait, la pensée de Tchouang-Tseu qui semblait jusqu'ici obscure, fumeuse et ésotérique devient tout d'un coup limpide et pénétrante, pleine de contenu et de signifiance. Une aide précieuse pour lutter contre l'illusion en des temps où celle-ci prédomine si lourdement!
Ses critiques contre les précédentes traductions sont parfaitement justifiés quand l'on veut bien constater l'effroyable charabia auquel l'on a parfois affaire; à moins d'admettre que Tchouang-Tseu quand il maitrisait mal son sujet, se contentait de raconter n'importe quoi!
Mais il est vrai que la rigueur de pensée qui caractérise notre époque ouvre aisément cette option ...
"Tchouang-tseu s'intéresse tout particulièrement à ce passage au régime supérieur, à ce moment où se produit une sorte de basculement, où aux mouvements artificiellement coordonnés et contrôlés par la conscience se substitue soudain un "fonctionnement des choses" beaucoup plus complet qui, prenant le relais, décharge la conscience de la plus grande partie de ses tâches et abolit l'effort. (...) Ce basculement est le point d'aboutissement, ou du moins un moment essentiel de tout apprentissage."
Ce qui peut s'illustrer ainsi :
"L'empereur Jaune se rendit un jour au nord de la Rivière rouge, escalada le Mont K'ouen-louen et du regard embrassa le sud. De retour chez lui, il s'aperçut qu'il avait perdu sa perle obscure. Il chargea Connaissance d'aller la retrouver, mais ce fut en vain. Il envoya Vue Perçante, mais elle revint bredouille. Il envoya Dispute, qui ne la trouva pas plus. Il envoya finalement Sans Rien, qui la retrouva. Étrange, se dit-il, que ce soit Sans Rien qui l'ait retrouvé !"

Le 26 novembre 2011

18 j'aime

2 commentaires

La Société du Spectacle
steka
10

Du Devenir marchandise

Lire « La société du spectacle » n'est pas chose aisée. Non pas que ce livre soit particulièrement difficile en lui-même, mais parce que cette difficulté tient à la nature même de son objet. En...

il y a 11 ans

87 j'aime

17

Le Prince
steka
9
Le Prince

Machiavélique ?

"Je prétends que ceux qui condamnent les troubles advenus entre les nobles et la plèbe blâment ce qui fut la cause première de la liberté de Rome : ils accordent plus d’importance aux rumeurs et aux...

il y a 11 ans

79 j'aime

30

Discours de la servitude volontaire
steka
10

De notre servitude volontaire

Ce livre fut écrit il y a cinq siècles. Pourtant, chez tous ceux pour qui le mot Liberté a encore du sens et qui accessoirement savent lire, son actualité s'impose cruellement. Car si la domination a...

il y a 11 ans

62 j'aime

1