Beau comme Ducasse

Avis sur Les Chants de Maldoror

Avatar stumpyjoe
Critique publiée par le

... ou "beau comme la rencontre sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie". Bien sûr, il faut réfléchir pour lire Lautréamont, pour essayer de comprendre Maldoror (le premier super-vilain de l'histoire, en 1869...), pour décoder les images (ici, la dissection du texte et de ce qui permet de se protéger de la tempête)... Mais on est quand même face à une œuvre sans équivalent, écrite par un gamin de 22 ans mort à 24, qui écrit comme si sa vie en dépendait. Faites l'effort, s'il vous plaît... Ce livre, bien plus que toutes les conneries de Coelho, Albom et consorts, peut changer votre vie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 518 fois
1 apprécie

Autres actions de stumpyjoe Les Chants de Maldoror