Plongée en eaux mystérieusement troubles...

Avis sur Les Océans stellaires

Avatar Ed_Oneiroi
Critique publiée par le

Luu Ly est une jeune et mystérieuse Explo, particulièrement douée. À l’aide de son vaisseau sous-marin, elle parcourt les océans des planètes en quête de Seuils, des passages qui relient instantanément un monde à un autre. Ces portails sont très prisés par les trois puissances politiques humaines qui se partagent l’univers connu (la Fédération, l’Empire et la Ligue). Celles-ci rémunèrent grassement la découverte de nouveaux Seuils et cèdent carrément une petite fortune si ceux-ci mènent à une planète inconnue.
Accompagnée par Eleen et Sjurd, Luu Ly décide d’explorer les abysses d’Espeyner, une planète sous le contrôle de la Fédération, majoritairement couverte d’océans où un seul Seuil a été trouvé jusque là. Après plusieurs mois de recherches, leurs efforts et leur patience sont récompensés.
Stella est une psycho-éthologue de renom travaillant pour la Fédération. Accompagnée de son apprenti, Lonxto, doté de capacités extraordinaires, elle est envoyée en mission sur Espeyner avec un contingent militaire pour explorer le nouveau Seuil découvert par Luu Ly.
Quand politique et armée s’en mêlent, la situation a tendance à dégénérer... Les Océans stellaires ne fait pas exception à la règle.

Ce roman de Loïc Henry est d’une fraîcheur agréable.
Tout d’abord, l’intrigue est bien ficelée, captivante dès le début et va crescendo. Les révélations sur les personnages s’enchaînent progressivement, attisant et maintenant la curiosité du lecteur tout au long de l’ouvrage. Henry dépeint un univers cohérent, où chacun a une personnalité distincte, crédible, tranchée sans plonger dans le stéréotype.
Quant au décor, on nage entre science-fiction et fonds marins (à la manière de Jules Verne). L’auteur explore le désir d’aventure et de découverte du lecteur. Il lui donne à voir des panoramas océaniques à la fois envoûtants et effrayants, foisonnants de vie et pleins de mystères. Immersion garantie !
Enfin, le style de Loïc Henry s’écoule avec richesse et poésie. Il joue sur les sens du lecteur avec des descriptions alternants entre les couleurs et les formes, entre le point de vue des militaires et celui des scientifiques... Les chapitres, très courts, donnent un rythme fulgurant au récit, pas le temps de reprendre son souffle entre deux rebondissements. Sans la révéler, la fin du roman sort de l’ordinaire, moralisatrice, un poil déprimante et loin des happy ends de la fantasy.

Bref, un livre qui se dévore en quelques jours et qui donne envie de partir à l’aventure !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 34 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Ed_Oneiroi Les Océans stellaires