Couverture Les Travailleurs de la mer

Les Travailleurs de la mer

(1866)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 2
  2. 2
  3. 5
  4. 9
  5. 18
  6. 35
  7. 83
  8. 150
  9. 97
  10. 43
  • 444
  • 53
  • 492
  • 13

Pour pouvoir reconstruire un nouveau bateau à vapeur après le naufrage de La Durande, il faudrait sauver la précieuse machine du navire dont le constructeur est mort. Donc qu'un homme seul, matelot mais aussi forgeron, ait l'audace de se risquer plusieurs jours jusqu'aux rochers Douvres où repose...

Match des critiques
les meilleurs avis
Les Travailleurs de la mer
VS
Victor Hugo c'est Victor Hugo... !!!

Guernesey dans les années 1820, Gilliatt est un brave type solitaire, tellement solitaire qu'il est mal considéré par la plupart des autres îliens qui voient en lui un sorcier, ainsi qu'un marin très aguerri qui est amoureux de Déruchette, la nièce d'un riche armateur Mess Lethierry, propriétaire de la "Durande" bateau à vapeur à une époque où la voile règne encore incontestablement. Quand celui-ci est échoué par une machination d'un capitaine malhonnête, le sieur Clubin, sur le redoutable...

10 4
Critique de Les Travailleurs de la mer par MrPoulet

Ce livre est la première expérience que j'ai eu avec Victor Hugo. La première chose qui saute aux yeux, c'est à quel point cet auteur maitrisait la langue avec talent. Hugo écrivait magnifiquement bien. Alors pourquoi 5? Tout simplement parce que l'histoire, qui présente pas mal de bonnes idées, est mal foutu, et absolument pas plausible. Un homme ne peut pas survivre 2 mois sur un rocher à boire dans des flaques d'eaux, et au moins la moitié de ses inventions, fabrications, dans le monde... Lire l'avis à propos de Les Travailleurs de la mer

2 2

Critiques : avis d'internautes (7)

Les Travailleurs de la mer
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Les Travailleurs de la mer par amaranth

Avec Gilliatt, le solitaire amoureux de Déruchette, qui risque sa vie pour récupérer une machine à vapeur, coincée dans la tempête, nous voici plongés dans une lutte terrible avec l'océan. Le calme avant la tempête est décrit d'une manière tout à fait angoissante, on se croirait dans un thriller ! Le vocabulaire, extrêmement riche, nous fait découvrir un univers marin bien loin des cartes... Lire la critique de Les Travailleurs de la mer

9
Avatar amaranth
9
amaranth ·
Le jeune homme et la mer

A la suite du coup d’état de Napoléon III en décembre 1851, l’écrivain Victor Hugo décide de partir en exil. Anciennement fervent défenseur du neveu de Napoléon Ier, Hugo se montre de plus en plus hostile envers son ancien allié, devenu Président de la République. Hugo s’établit tout d’abord dans l’île de... Lire la critique de Les Travailleurs de la mer

23 1
Avatar Vincent_Ruozzi
8
Vincent_Ruozzi ·
Une loooooooongue lecture...

Ça n'a pas été une lecture facile, loin de là, je n'ai d'ailleurs réellement lu qu'une infime partie de l'ouvrage... Mais alors, comment suis-je supposée donner mon avis dessus me direz-vous ? Pour sûr, ne vous attendez pas à une grande critique et analyse de l’œuvre de ce cher Victor Hugo. Je ne l'ai déjà pas fait durant ma première (et unique) année de Lettres Modernes alors c'est vous... Lire l'avis à propos de Les Travailleurs de la mer

Avatar Meuhriel
8
Meuhriel ·
A réserver aux amateurs et aux initiés de l'univers marin

Hugo est mon auteur favori mais là franchement il n'y a pas de quoi se perdre en génuflexions devant ce roman un peu tiède selon moi ! L'œuvre est divisée en deux parties et les deux pèchent pour des raisons différentes : dans la première, globalement, il faut aimer tout ce qui touche à l'univers marin à moins de décrocher devant l'étalage, page après page et chapitre après chapitre, de... Lire la critique de Les Travailleurs de la mer

Avatar Mika75
6
Mika75 ·
Toutes les critiques du livre Les Travailleurs de la mer (7)
Vous pourriez également aimer...