Des sciences et techniques sous le capitalisme

Avis sur Merci de changer de métier

Avatar steka
Critique publiée par le

Tout chercheur, que ce soit dans les domaines de la science ou de la technologie, devrait légitimement se poser la question de savoir quels seront les aboutissements de ses découvertes, leurs applications, l'usage qu'en feront ceux pour qui il œuvre; les nuisances qu'elles risquent de produire. En 1969, déjà, furent poser les termes de ce dont, avec ce petit livre, nous avons l'illustration contemporaine. Avec, toutefois, un élément complémentaire qui s'est si l'on peut dire universalisé : l'irresponsabilité assumée.

"De la même façon que l'industrie, destinée à libérer les hommes du travail par les machines, n'a fait jusqu'à présent que les aliéner au travail des machines, la science, destinée à les libérer historiquement et rationnellement de la nature, n'a fait que les aliéner à une société irrationnelle et anti-historique.
Mercenaire de la pensée séparée, la science travaille pour la survie, et ne peut donc concevoir la vie que comme une formule mécanique ou morale. En effet, elle ne conçoit pas l'homme comme sujet, ni la pensée humaine comme action, et c'est pour cela qu'elle ignore l'histoire comme activité voulue, et fait des hommes des "patients" dans ses hôpitaux.
Fondée sur le mensonge essentiel de sa fonction, la science ne peut que se mentir à elle-même. Et ses mercenaires prétentieux ont conservé, de leurs ancêtres prêtres, le goût et la nécessité du mystère. Partie dynamique dans la justification des États, le corps scientifique garde jalousement ses lois corporatives et les secrets du "Machina ex Deo" qui en font une secte méprisable.
(...) L'impossibilité actuelle de la recherche et de l'application scientifique sans des moyens énormes, a mis dans les mains du pouvoir la connaissance, concentrée spectaculairement, et l'a dirigée vers les objectifs d’État. Il n'y a aujourd'hui plus de science qui ne soit au service de l'économie, du militaire et de l'idéologie.
Et la Science de l'idéologie nous montre son autre côté, l'idéologie de la Science.
"
(Internationale Situationniste N° 12 - 9/1969)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 305 fois
5 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de steka Merci de changer de métier