Le plus noir de ce monde se cache en l'Homme

Avis sur Né d'aucune femme

Avatar exuline
Critique publiée par le

Rose, 14 ans, vendue par un père qui va gouter à la saveur amère des remords, mais il est déjà trop tard. Une enfant qui va devoir grandir beaucoup trop vite, dont la naïveté n'a d'égal que sa jeunesse. Elle va sentir les frémissements des sentiments nouveaux mais ils lui seront volés par des personnes sans scrupule. Elle croira en Edmond, le seul ami, compagnon, amour caché (peut-être) qu'elle aura dans sa nouvelle demeure, mais la nature humaine reprendra ses droits.C'est facile de dire que le courage réside en chaque être mais quand on est devant le mur ; qui sont vraiment ces personnes que le courage n'abandonne pas et qui escaladent cet obstacle. Vient à cela s'ajouter le chantage, le pire maux que la Terre connait. Cette soumission passive qui gangrène l'esprit pour le mettre en position d'infériorité, où l'Homme n'est plus maitre de ses actes, n'a plus son libre arbitre. Et enfin l'obstination, qui conduit à tenir encore et tenir...

Autant le dire dès à présent, je n'ai pas aimé la plume de l'auteur, froide, chirurgicale, des dialogues agglomérés dans les mêmes paragraphes. Les premières critiques que j'ai pu lire sur ce livre qui vient tout juste de sortir sont déjà dithyrambiques, pas la mienne. Je n'ai pas réussi à m'attacher à Rose qui pourtant vivra les pires sévices. Aucune larme n'est venu perler dans mes yeux et pourtant en refermant le livre j'ai le cœur déchiré par la cruauté de l'esprit et des pulsions humaines. Heureusement que les dernières pages sauvent le roman qui fait que je ne sais pas dire si j'ai aimé ou non mais il restera je pense gravé longtemps dans ma mémoire.

L'auteur va au fond de ce que l'âme a de plus noir chez l'Homme et c'est dur. Difficile de supporter la méchanceté, le manque de compassion. La bienveillance, la tolérance ont totalement disparu entre les murs de pierre du domaine dans lequel se retrouve Rose, rendant le cœur de ses habitants encore plus froid que les terres qui les entourent.

Franck Bouysse m'a mis au pied levé. Devais-je continuer à lire son roman, ou bien arrêter ma lecture ? J'ai continué en espérant voir arriver des jours meilleurs. Je ne vous dirai pas si le sont ou pas à vous de le découvrir si vous franchissez les portes du domaine de la Forge. Mais attendez-vous à être secoué.

https://exulire.blogspot.com/2019/02/ne-daucune-femme-franck-bouysse.html

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1391 fois
5 apprécient

Autres actions de exuline Né d'aucune femme