Avis sur

Nos ancêtres les gaulois par Z3D

Avatar Z3D
Critique publiée par le

Il y a quelques temps, j'ai pris conscience de la vacuité de mon savoir sur le peuple gaulois (excepté la vision erroné que nous avons tous à travers les aventures d'Astérix). Je me suis mis en quête d'un livre sur le sujet. Cette dernière n'a pas été aussi facile que cela. La plupart des oeuvres traitant de cette période de l'histoire concerne les 3 plus grandes civilisations à savoir, les Égyptiens, les Grecs et les Romains. Je suis parvenu à dénicher ce livre à la bibliothèque qui permet une bonne introduction dans le monde des Gaulois.
Chercheur au CNRS, Jean-Louis Brunaux balaye le sujet à travers le prisme des idées reçues que nous nous faisons tous des Gaulois. Il explique pourquoi nous en connaissons si peu sur ce peuple que nous revendiquons (à tord) comme nos ancêtres et d'où proviennent ces idées fausses.
Grâce à ce livre, on perçoit parfaitement comment les faits peuvent être perçus différemment et comment il est important d'identifier le témoin qui les rapporte.
Le plus gros des connaissances sur les Gaulois sont issues des écrits de Césars pendant la guerre des Gaules. Il est bien connu que L Histoire est écrite par les gagnants et est souvent modifiée pour paraitre plus grandiose et atténuer les défaites. C'est par ces biais que les fausses idées se créées et circulent.
Au travers de ces différents chapitres, nous découvrons la vie des Gaulois et son évolution car lorsqu'on parle des Gaulois, il faut préciser où et quand car contrairement à l'idée reçu, il n'y avait pas de vrai cohésion nationale entre les peuples seulement des interdépendances. L'influence des romains se fait sentir bien avant leur invasion.
Dans ce livre nous y découvrons pourquoi les gaulois, comparé aux 3 grandes civilisations, n'ont laissé aucun édifice, ni écrits. Nous y découvrons la place et le rôle des druides (non, pas la préparation de la potion magique) et des bardes (eh oui certains savaient chanter) ainsi que leur conception de la mort (très proche des japonais avec le mythe de Gaïa et de la métempsychose).
Qui sait que Vercingétorix était un partisan de Rome avant de se retourner contre César?
En fin de livre, on apprend tout ce qui nous reste des Gaulois avec l'aménagement du territoire, le nom de ville comme Beauvais ou Amiens et une centaine de mot de vocabulaire courant de français.
C'est un livre que je recommande chaudement pour tout ceux voulant en connaître davantage sur ce peuple loin de la vision commune de barbares et rustres!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 594 fois
5 apprécient

Autres actions de Z3D Nos ancêtres les gaulois