Couverture Parlez-moi d'amour

Parlez-moi d'amour

(1981)

What We Talk About When We Talk About Love

12345678910
Quand ?
7.9
  1. 0
  2. 1
  3. 1
  4. 4
  5. 6
  6. 8
  7. 35
  8. 70
  9. 46
  10. 13
  • 184
  • 26
  • 259
  • 4

Couples déglingués, vitelloni trompant leur ennui, pères et fils en quête d'une impossible réconciliation... Dans l'univers déchiqueté de l'Amérique moderne, Raymond Carver prélève les échantillons d'une humanité à la dérive. Dix-sept nouvelles consacrées à la même idée fixe : celle de la...

Critiques : avis d'internautes (8)
Parlez-moi d'amour
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Mise au point.

Ni fioritures, ni rien, à peine l'adjectif qualificatif et tout un quotidien de bric et de broc se déballe, je lis, relis parfois la phrase avec le simple plaisir des transparences. Raymond Carver raconte au plus près de la chose. Ainsi la simple histoire d'un adultère à la campagne me désarme. Carver écrit dans l'élan du photographe qui met au point. William Eggleston, j'y pense aussi. Les...

8
Avatar petitchien
9
·
Critique de Parlez-moi d'amour par MarianneL

«Ce matin-là, elle me verse du Teacher’s sur le ventre et se met à le lécher. L’après-midi, elle essaie de se jeter par la fenêtre. Je lui dis : "Holly, ca ne peut plus durer, Il faut que ça s’arrête." Nous sommes assis sur le canapé dans une des suites de l’étage.» (Gloriette) Il suffit de quelques lignes et tout Carver est là, ici dans un motel quelconque géré par un couple, un lieu qui... Lire la critique de Parlez-moi d'amour

5
Avatar MarianneL
8
MarianneL ·
Critique de Parlez-moi d'amour par Mindfulista

Maître du minimalisme, auteur adulé des amoureux de nouvelles, Raymond Carver joue ici au jeu du sentiment amoureux, entre regrets, débuts, renaissance, fissures, non-dits, attentes... Le minimalisme a de quoi séduire par son propos net et tranché; il a aussi de quoi ennuyer. J'ai trouvé que le tout manquait de nuance et de détail, je n'ai eu ni le temps ni l'envie de m'attacher aux personnages... Lire l'avis à propos de Parlez-moi d'amour

2 1
Avatar Mindfulista
5
Mindfulista ·
Découverte
Un instant précis

Si le genre de la nouvelle trouve sa spécificité dans la brièveté, il faut voir ce rapport au temps comme conditionnant la manière dont l'histoire va être construite par son auteur. Certains choisiront de mettre l'accent sur un scénario percutant, une suite d'évènements savamment agencés se terminant par une chute réjouissante de l'ensemble. D'autres souhaiteront au contraire s'attarder sur... Lire la critique de Parlez-moi d'amour

1
Avatar Kaputt
7
Kaputt ·
Critique de Parlez-moi d'amour par Vadim

Maître incontesté de la short story américaine et de Jay McInerney, Carver esquisse, laisse deviner les ombres qui peuplent une Amérique triste, qui picole et fume, est pleine de névroses et spleenée. Lire l'avis à propos de Parlez-moi d'amour

1 1
Avatar Vadim
9
Vadim ·
Toutes les critiques du livre Parlez-moi d'amour (8)
Vous pourriez également aimer...