Du rhum, des femmes et d'la bière, nom de Dieu!

Avis sur Persuasion

Avatar evy_dence_
Critique publiée par le (modifiée le )

Anne Eliott est l'héroïne de ce dernier roman de Jane Austen. Un livre publié à titre posthume qui ne déçoit jamais et démontre encore une fois toute l'étendue de son talent. Anne Eliott, sous l'insistance et l'influence de sa seconde maman, Lady Russell, va abandonner tout projet de continuer sa quête d'amour avec le beau capitaine Frederick Wentworth. Quelques années plus tard, les deux se retrouvent et vont vivre durant quelques semaines une expérience bien singulière. L'exceptionnelle Anne, que tout le monde admire, tombera-t-elle à nouveau sous les charmes de ce marin dont tout le monde ignore les élans ?

Le livre se lit très facilement et retranscrit avec justesse l'époque dans laquelle évolue tout ce petit monde. A travers une histoire qui prend son temps pour se mettre en place, on découvre Anne Eliott dont Jane Austen se plaît à la rendre extraordinaire. Jolie, intelligente, attentionnée, polie, serviable et pleine de charme, c'est une jeune femme qui avec les années va prendre de l'assurance et surtout de l'expérience. A l'époque frêle et docile, elle est désormais quelqu'un de responsable mais surtout de plus réfléchi. Son caractère étant plus affirmé et ses ambitions, certes cachées mais avérées, sont très simples : elle veut capter l'attention de ce Wentworth qui, finalement, reste assez en retrait durant tout le livre.

Il y a une place faite aux hommes dans cette oeuvre assez hors du commun. Du plus âgé au plus jeune, ils sont tous dépeints différemment et répondent à des critères peu similaires. On retrouve un Mr. Eliott qui cache bien son jeu, un Benwick effacé et poète ou un Amiral Croft, homme simple qui fera naître quelques jalousies. C'est une sensation générale que l'on ressent à la fin du livre et plutôt positive pour la gente masculine. Le fait qu'il y ait des marins tout du long aide. Je n'avais pas eu, à titre personnel, ce ressenti pour d'autres œuvres de Austen.

L'héroïne est tiraillée entre son passé qu'elle ne regrette pas mais dont elle paie aujourd'hui les pots cassés et ce que pourrait penser sa famille et les gens autour et c'est un intérêt de plus dans ce morceau de vie qui se lit comme si nous avions les yeux rivés sur la vie sophistiquée mais très remplie d'une certaine noblesse à l'époque. L'amour est abordé de plusieurs manières avec des stratégies, souvent pour de l'argent, parfois pour obtenir une reconnaissance. Quelquefois, il est simplement authentique, véritable, ne souffrant d'aucune contrainte ou condition. Cette histoire, propre à l'époque, car écrasée par les titres et les mérites de naissance, est un bonheur à suivre et nous plonge dans une romance aussi compliquée que captivante, mais pas que. L'écrivain prend le temps de mettre en place tous ses personnages et de les faire interagir entre eux ; c'est un vrai bonheur totalement immersif.

Je suis émerveillé par ce roman simple et pourtant chargé en émotions où l'on vibre en même temps que nos deux protagonistes. Une histoire d'esprits, de libre-arbitre aussi.

http://s4.e-monsite.com/2011/04/18/09/resize_550_550//persuasion-jane-austen.jpg

(Voici la couverture de mon livre car je la trouve beaucoup plus jolie et moins austère.)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 622 fois
17 apprécient · 5 n'apprécient pas

evy_dence_ a ajouté ce livre à 2 listes Persuasion

Autres actions de evy_dence_ Persuasion