L'ascension du Mont Everest de la littérature.

Avis sur Ulysse

Avatar Mad Dog
Critique publiée par le

CA Y EST - J'AI ENFIN FINI !!!

Si le roman de James Joyce à été comparé par-ci par-là à la fois comme une cathédrale sous la brume ou comme un navire dans la tempête moi je le comparerait à l'ascension du Mont Everest. On ne s'attaque pas à lui par hasard, on en a beaucoup entendu parler, on sait que c'est long et chiant
au final, arrivé au sommet on ne verra pas grand chose. Et beaucoup ont commencés puis abandonnés. Personne ne vous y oblige mais dire qu'on l'a fait apportera toujours un certain prestige.

Personnellement ça m'a pris de Juillet à Décembre 2016

Trois règle pour survivre à votre ascension :

J'ai adopté trois règles qui, je pense, m'ont permis de ne pas abandonner le livre :

1) Wikipédia sera ton ami : Pour comprendre Ulysse, il faudrait avoir lu au moins l'Odyssée (c'est le principe même du livre...) mais aussi un grand nombre de livres de la littérature anglaise du moyen-age à nos jours et être un expert de Dublin à la fin du XIXe siècle. Bref, être un érudit et être limite dans la tête de James Joyce.

Or, d'autres ont fait ce travail pour vous, et ce, gratuitement. Pourquoi s'en priver ? Après chaque chapitre fini, je lisais son analyse sur l'article wikipédia qui lui était consacré me permettant de comprendre les références cachées, les subtilités de l'écriture... voire même de comprendre ce que je venais de lire via le résumé. Le tout étant un jeu de "ha, cool, effectivement j'avais compris cette chose" et de "ha, j'étais passé à côté de ça."

2) Toutes les 300 pages, une pause s'impose : A ne pas déprimer à force de lire un machin "ultra-compliqué et imbuvable" je me suis obligé à passer à un nouveau livre et à laisser Joyce de côté.

3) Ne jamais se retourner : L'écriture de Joyce imite le schémas de la pensée du coup, c'est volontairement obscur. Du coup, je ne me blâmais pas si j'étais en train de décrocher et je considérais au fond, qu'avoir des pensées parasites ou révasser à autre chose faisait partie de l'expérience du livre. C'est sans doute une hérésie pour beaucoup de gens, mais j'essayais le moins possible de revenir sur une page ou un paragraphe sur lequel j'avais décroché. Tant pis, au moins j'aurais compris le reste.

Bon au final, c'est bien mais tu en pense quoi :

J'aurais pu, comme pour certains pédant de ce site mettre un bon gros 10 en disant que c'est une oeuvre ultime tant l'ampleur de la tâche et le côté "OVNI" du roman est énorme, etc... (De toute façon le temps de finir le livre vous ne saurez jamais si je me foutais de votre gueule ou pas.) Mais en fait, c'est vrai que c'est un énorme pavé illisible. Il y a des moments que j'ai adoré dans Ulysse, (le passage en théâtre, le passage sous forme de questions, etc...) d'autres où je me suis profondément ennuyé, d'autres où j'ai complètement décroché, d'autres où j'aimais bien la forme tout en ne bitant strictement rien au fond, d'autres où c'était l'inverse.

Du coup, bah voilà, j'ai pas grand chose d'autre à dire que c'était une expérience intéressante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 713 fois
1 apprécie

Autres actions de Mad Dog Ulysse