Avis sur

Un arc-en-ciel dans la nuit par grimm

Avatar grimm
Critique publiée par le

Je suis une fois de plus séduit par les talents de conteur de Dominique Lapierre. Après avoir lu ô Jérusalem, je découvre cette fois l’histoire de l’Afrique du Sud. C’est un récit, non romancé mais passionnant qui commence avec l’établissement d’un petit comptoir au Cap par la compagnie des Indes néerlandaises en 1652. Objectif : faire pousser des salades pour ravitailler les navires en route pour les Indes.
Petit à petit, les « boers », poussés par leur foi calviniste, vont s’étendre vers l’intérieur des terres et s’affranchir de la tutelle d’Amsterdam en prenant le nom d’Afrikaners. Ils s’imposeront face aux tribus locales et résisteront même 4 ans à 10 contre 1 face à l’armée de la reine Victoria. Les Anglais s’approprient finalement l’or et les diamants du pays. Mais les afrikaners sont toujours là, avec leur conception du « développement séparé ». C’est en 1948 que le parti le plus extrémiste va gagner les élections et instaurer l’apartheid, le pire régime raciste depuis le IIIème Reich.

La deuxième partie du livre raconte comment le régime de l’Apartheid a régné sur l’Afrique du Sud de 1948 à 1990. Cela m’a permis de réaliser jusqu’à quel point la haine et le racisme peuvent aveugler les hommes et comment une minorité blanche a pu oppresser l’immense majorité de la population noire pendant aussi longtemps. J’admire encore plus Nelson Mandela pour avoir réussi à pardonner après avoir été emprisonné pendant 27 ans dans des conditions horribles. Il a même réussi à abattre l’apartheid en 1990 en évitant un bain de sang.

Ce livre est un excellent moyen de mettre en perspective les morceaux d’histoire déjà connus et de raconter l’histoire si atypique de ce pays.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 251 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de grimm Un arc-en-ciel dans la nuit