👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Si seulement tous les artistes, quels qu'ils soient, pouvaient écrire avec autant d'intelligence qu’Édouard Louis. C'est vraiment anormal que ce soit une exception de produire une œuvre en comprenant les déterminismes sociaux qui influent sur nos humeurs, nos choix de vie, nos gouts, etc. Lire Édouard Louis est un bonheur juste parce que c'est si rare d'enfin avoir quelqu'un qui raconte en profondeur ce qui fait l'existence d'une femme. Une œuvre n'est pas un simple scénario, ça peut l'être mais ça devrait être plus souvent une vision en profondeur des personnages et des déterminismes de leurs vies.

Ici, on comprend ce qui fait l'existence d'une mère de famille pauvre et son fils. On y voit toutes les formes de violences et c'est encore un récit très fort.

Foolly
7
Écrit par

il y a 10 mois

Combats et métamorphoses d'une femme
JoëlBoyer
8

Les repentirs d'Edouard Louis ?

Combats et métamorphoses d'une femme, Edouard Louis, Le Seuil Edouard Louis construit une œuvre. A moins qu'il ne cesse de retoucher le premier livre qui l'avait fait connaître, lors de son entrée...

Lire la critique

il y a 1 an

4 j'aime

Combats et métamorphoses d'une femme
Eliza93
6

Fort mais trop bref

Certes le témoignage est fort, sincère et touchant. Mais le livre ne se résume qu'à une liste de souvenirs, juxtaposés les uns aux autres sans forme stylistique particulière. Je passe sur la mise en...

Lire la critique

il y a 1 an

2 j'aime

Combats et métamorphoses d'une femme
Foolly
7

Le roi du déterminisme social ?

Si seulement tous les artistes, quels qu'ils soient, pouvaient écrire avec autant d'intelligence qu’Édouard Louis. C'est vraiment anormal que ce soit une exception de produire une œuvre en comprenant...

Lire la critique

il y a 10 mois

QALF
Foolly
2
QALF

Putes, putes, putes, argent, argent, drogue et glock

C’est quand même décevant de devoir écouter toutes ces paroles médiocres pour trouver des punshlines amusantes ou intéressantes : J’sais pas pourquoi t’as peur de vieillir La mort, c’est...

Lire la critique

il y a 2 ans

7 j'aime

8

Autonomes
Foolly
2
Autonomes

ésotérisme et sornettes

J'aime beaucoup l'oeuvre de Bégaudeau, que ce soit ses livres politiques, ses films ou ses critiques de cinéma (je n'ai pas encore eu l'occasion de lire ses romans). C'est la première fois que je...

Lire la critique

il y a 2 ans

7 j'aime

18

Crépuscule
Foolly
10
Crépuscule

livre du siècle ou arnaque du siècle ?

En refermant ce livre, on se dit que ce que l'on vient d'apprendre sur les conflits d'intérêts dans toutes les sphères de pouvoirs françaises est soit une pure théorie du complot, soit un livre...

Lire la critique

il y a 3 ans

7 j'aime

28