👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

De sang-froid possède deux facettes. Il y a l’œuvre, ce roman tiré d’un simple fait divers, le quadruple meurtre d’une famille de fermiers au Kansas en 1959. Il y a également l’implication de l’auteur, Truman Capote, dans ce fait divers. L’écrivain part en effet enquêter sur place accompagné de son amie, l’écrivaine Harper Lee. Il passera plusieurs années à rencontrer les témoins, éplucher les rapports de police et surtout, à discuter avec les deux meurtriers, Perry Smith et Dick Hickock. Cette longue plongée dans cet univers va profondément marquer l'écrivain. Il ne publiera son livre qu’en 1966, quelques mois après l’exécution de Perry et Dick.

A travers le prisme des sentiments développés au fil de ses rencontres lors de ses années sur le terrain, l’auteur pose un regard assez tendre sur les protagonistes, en particulier pour Perry et pour l’inspecteur Alvin. Il lui a d’ailleurs été reproché de ne pas garder un point de vue objectif et de modifier le caractère de certains personnages en fonction de son appréciation. Au vu de son implication dans cette affaire, il est cependant évident qu’il n’aurait pu en être autrement. Plus de cinq ans d’immersion additionnés au caractère sensible de l’écrivain lui interdisaient de garder une posture impartiale.

Les deux facettes de l’œuvre ont été transposées à l’écran. L’histoire en elle-même via le film De sang-froid de Richard Brooks. L'engagement de l’écrivain est quant à elle perceptible grâce à Truman Capote, réalisé par Bennett Miller avec un excellent Philip Seymour Hoffman dans le rôle de l’écrivain.

De sang-froid sera à la fois l’apogée et le glas de la carrière de Truman Capote. Tourmenté par son œuvre, plongeant peu à peu dans une dépression, se noyant dans l’alcool et la fête, le livre consumera l’écrivain. Révolutionnaire de par sa nature littéraire, De sang-froid ouvrira la voie à un nouveau genre, le roman non-fictionnel.

Un récit captivant, une construction narrative intelligente et une puissance descriptive plongent le lecteur dans un fait divers tragique.

il y a 5 ans

39 j'aime

18 commentaires

De sang-froid
Vincent_Ruozzi
8

Un fait divers dans la postérité

De sang-froid possède deux facettes. Il y a l’œuvre, ce roman tiré d’un simple fait divers, le quadruple meurtre d’une famille de fermiers au Kansas en 1959. Il y a également l’implication de...

Lire la critique

il y a 5 ans

39 j'aime

18

De sang-froid
Black_Key
9

Ask the Dust

La poussière. Petit manteau volage, elle recouvre les routes, les maisons, les voitures de tout le Kansas, à peine secouée par le vent qui souffle. Elle surplombe l'immobilité de sa chape légère,...

Lire la critique

il y a 5 ans

27 j'aime

6

De sang-froid
Gand-Alf
9

Chronique d'un assassinat.

Fasciné jusqu'à l'obsession par un fait divers atroce survenu au Kansas en 1959, l'écrivain Truman Capote va donner naissance à un classique de la littérature du vingtième siècle, enfantement dont il...

Lire la critique

il y a 10 ans

18 j'aime

2

Whiplash
Vincent_Ruozzi
10
Whiplash

«Je vous promets du sang, de la sueur et des larmes»

Whiplash est un grand film. Il est, selon moi, le meilleur de l’année 2014. Une excellente histoire alliant le cinéma et la musique. Celle-ci ne se résume pas à une bande son, mais prend ici la place...

Lire la critique

il y a 7 ans

186 j'aime

11

Mad Max - Fury Road
Vincent_Ruozzi
9

Sur les routes de Valhalla

Je viens de vivre un grand moment. Je ne sais pas si c’est un grand moment de cinéma, mais ce fût intense. Mad Max: Fury Road m’en a mis plein la gueule. Deux heures d’explosions, de fusillades et de...

Lire la critique

il y a 7 ans

181 j'aime

21

The Irishman
Vincent_Ruozzi
8
The Irishman

Le crépuscule des Dieux

Lèvres pincées, cheveux gominés, yeux plissés et rieurs, main plongée dans sa veste et crispée sur la crosse d'un revolver, Robert De Niro est dans mon salon, prêt à en découdre une nouvelle fois. Il...

Lire la critique

il y a 2 ans

149 j'aime

10