👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Monument de l'anticipation, classique parmi les classiques de la littérature contemporaine, le cycle de "Fondation", débuté par l'écrivain Isaac Asimov au tout début des années 40, me faisait de l'oeil depuis un certain temps, sans que j'ose m'y plonger corps et âme, sans doute intimidé par l'ampleur du bousin. C'est motivé par la gentillesse d'un être cher à mon coeur qui m'offrit l'intégral de la saga que j'ose enfin sauter le pas.

Paru en 1951, ce premier volet est en fait un recueil de cinq nouvelles initialement publiées individuellement entre 1942 et 1944, nous plongeant dans une société futuriste au bord de l'effondrement, dont les principaux bouleversements seront décrit dans chacun des courts récits qui constituent "Fondation".

Diablement en avance sur son temps et d'une intelligence foudroyante, maniant l'ellipse avec maestria, "Fondation" est une véritable leçon de politique, parvenant à rendre limpide des enjeux pourtant complexes, miroir à peine camouflé de notre propre histoire et de la main-mise des dirigeants sur le peuple à travers la religion, les sciences ou même le pouvoir d'achat, le monde imaginé par Asimov rappelant fortement l'empire romain et sa folle décadence tout autant que notre société actuelle.

Narré sur plusieurs décennies (voir carrément sur plusieurs siècles), "Fondation" pourra rebuter les lecteurs par son absence de véritables "héros" (chaque protagoniste ne fait qu'un petit tour) malgré l'importance capitale du plus petit protagoniste, et par son apparente froideur et une certaine austérité. Ce serait passer devant une oeuvre majeure de la science-fiction adulte, devant une entreprise d'une ambition sans commune mesure, un récit digne de "L'art de la guerre" de Sun Tzu mais avec des vaisseaux spatiaux en plus !

il y a 8 ans

39 j'aime

10 commentaires

Fondation - Le Cycle de Fondation, tome 1
Clément_Mouille
5

Le Cycle de Fondation est un échec

La critique qu'on peut lire ci-dessous a été écrite il y a huit ans. Elle est celle qui m'a valu le plus de vues sur ce réseau, pour la simple raison qu'elle était outrancièrement négative, et...

Lire la critique

il y a 8 ans

40 j'aime

17

Fondation - Le Cycle de Fondation, tome 1
Ico
9

- Un roman sur plusieurs siècles ? - Tu vas voir, tu vas adorer

Ah. La première critique – dont vous excuserez le style, je prends mes marques. Ça a commencé par un clic: une « envie de lire ». Et puis un samedi après-midi, un pique-nique. En compagnie du...

Lire la critique

il y a 9 ans

40 j'aime

9

Fondation - Le Cycle de Fondation, tome 1
Gand-Alf
9

Society.

Monument de l'anticipation, classique parmi les classiques de la littérature contemporaine, le cycle de "Fondation", débuté par l'écrivain Isaac Asimov au tout début des années 40, me faisait de...

Lire la critique

il y a 8 ans

39 j'aime

10

Gravity
Gand-Alf
9
Gravity

Enter the void.

On ne va pas se mentir, "Gravity" n'est en aucun cas la petite révolution vendue par des pseudo-journalistes en quête désespérée de succès populaire et ne cherche de toute façon à aucun moment à...

Lire la critique

il y a 8 ans

264 j'aime

36

Interstellar
Gand-Alf
9
Interstellar

Demande à la poussière.

Les comparaisons systématiques avec "2001" dès qu'un film se déroule dans l'espace ayant tendance à me pomper l'ozone, je ne citerais à aucun moment l'oeuvre intouchable de Stanley Kubrick, la...

Lire la critique

il y a 7 ans

246 j'aime

13

Mad Max - Fury Road
Gand-Alf
10

De bruit et de fureur.

Il y a maintenant trente six ans, George Miller apportait un sacré vent de fraîcheur au sein de la série B avec une production aussi modeste que fracassante. Peu après, adoubé par Hollywood, le...

Lire la critique

il y a 7 ans

206 j'aime

25