En 1967, la date de "sortie" du beaujolais nouveau fut fixée au 15 novembre, chaque année, puis finalement au troisième jeudi de ce même mois. Le rapport avec Amélie Nothomb ? Il est évident, le vin primeur et l'opus(cule) rituel de la romancière sont des marqueurs obligés et intangibles du deuxième semestre de l'année, l'un paraissant 3 mois, quasiment jour pour jour avant l'autre. Ne parle-t-on point de cru quand il s'agit d'évoquer chaque production de la native d'Etterbeek ? Pour cette vendange 2017, l'on constate tout d'abord qu'il n'est pas besoin pour son éditeur de donner des détails sur l'intrigue, une simple explication de son titre, Frappe-toi le coeur, soit une citation de Musset, suffit. Amélie Nothomb est une marque soit, mais aussi une auteure dans le sens où elle a son propre univers lequel, cela ne se dément pas, touche visiblement beaucoup de lecteurs, bien que l'on puisse raisonnablement s'interroger sur la qualité littéraire de ses livres. Mais c'est un débat sans fin entre thuriféraires et contempteurs et qui ne sert strictement à rien si ce n'est à encore parler d'Amélie et à noircir des pages et des pages. Que dire de Frappe-toi le coeur ? Qu'il démarre on ne peut mieux, qu'il s'enlise un peu ensuite, que son dénouement est bâclé, que ses thèmes tournent autour du sentiment maternel, de l'envie, de la jalousie, de l'amitié. Que son acidité est toute relative car comme pour le beaujolais nouveau, certaines notes fruitées sont nécessaires pour rendre le goût agréable aux papilles. Le plaisir instantané est au rendez-vous, moins que pour certains millésimes "nothombiens", mais davantage que pour d'autres (dit celui qui n'a pas grand chose à déclarer) et puis voilà. Sinon, on attend, sans trop d'impatience, le beaujolais nouveau pour le 16 novembre.

Cinephile-doux
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Mes Livres de 2017

Créée

le 6 sept. 2017

Critique lue 1.5K fois

10 j'aime

2 commentaires

Cinéphile doux

Écrit par

Critique lue 1.5K fois

10
2

D'autres avis sur Frappe-toi le cœur

Frappe-toi le cœur
Cinephile-doux
5

Acide avec des notes fruitées

En 1967, la date de "sortie" du beaujolais nouveau fut fixée au 15 novembre, chaque année, puis finalement au troisième jeudi de ce même mois. Le rapport avec Amélie Nothomb ? Il est évident, le vin...

le 6 sept. 2017

10 j'aime

2

Frappe-toi le cœur
dididoumdida
5

Critique de Frappe-toi le cœur par dididoumdida

J'ai eu cette année l'occasion d'assister à un débat avec Amélie Nothomb lors de la manifestation "Morges sur les quais". J'ai eu vraiment beaucoup de plaisir à l'écouter parler de "Frappe-toi le...

le 9 oct. 2017

8 j'aime

2

Frappe-toi le cœur
dodie
9

Critique de Frappe-toi le cœur par dodie

Marie est une jolie jeune femme qui ne vit qu'à travers le regard des autres. Son plus grand bonheur: lire l'envie qu'elle suscite dans le regard des ses camarades. Toute son existence, ses faits et...

le 13 sept. 2017

5 j'aime

2

Du même critique

As Bestas
Cinephile-doux
9

La Galice jusqu'à l'hallali

Et sinon, il en pense quoi, l'office de tourisme galicien de As Bestas, dont l'action se déroule dans un petit village dépeuplé où ont choisi de s'installer un couple de Français qui se sont...

le 27 mai 2022

76 j'aime

4

France
Cinephile-doux
8

Triste et célèbre

Il est quand même drôle qu'un grand nombre des spectateurs de France ne retient du film que sa satire au vitriol (hum) des journalistes télé élevés au rang de stars et des errements des chaînes...

le 25 août 2021

76 j'aime

5

The Power of the Dog
Cinephile-doux
8

Du genre masculin

Enfin un nouveau film de Jane Campion, 12 ans après Bright Star ! La puissance et la subtilité de la réalisatrice néo-zélandaise ne se sont manifestement pas affadies avec Le pouvoir du chien, un...

le 25 sept. 2021

70 j'aime

13