"Le Prince", ouvrage précédé de la sulfureuse réputation de son auteur Nicolas de Machiavel, fut une lecture le temps d'un après midi aussi plaisante qu'édifiante.

On qualifie généralement de machiavélique une personne sans scrupules, dénuée de toute morale. Un terme pour le moins péjoratif qui naquit en opposition au legs de Machiavel, celui qui osa le temps d'un traité décrire sans complaisances les rouages des puissants, ces princes tous saufs charmants. Car quitte à écrire un ouvrage sur l'exercice du pouvoir, il l'a rédigé sans omettre d'évoquer en détail les leviers politiques les moins reluisants de ces seigneurs... Et de les mettre sur un pied d'égalité avec des méthodes plus vertueuses usitées pour atteindre leurs objectifs : parvenir au pouvoir, l'exercer, éviter d'en choir.

Écrit à peine les guerres d'Italie achevées, Machiavel profite de sa connaissance et de ses fréquentations des seigneurs italiens pour illustrer son propos de multiples anecdotes qui lui étaient contemporaines. Car s'il a recours fréquemment aux figures antiques (Scipion, Hannibal, Darius, Alexandre, etc) pour argumenter par l'exemple, son traité s'applique avant tout et surtout à l'Italie. Cette Italie morcelée, véritable nœud de serpents, entre duchés, villes républiques, états du papes, condottiere en roue libre et autres possessions fantoches pilotées par les royaumes extérieurs.

Au delà du propos décapant de Machiavel sur la pratique du pouvoir, "Le Prince" est de fait un petit bonheur pour qui s'intéresse à cette époque. Lire Machiavel tancer Louis XII pour avoir accumulé les bourdes stratégiques est savoureux ; les Borgias, pourtant évoqués sans complaisance, sont à contratrio souvent érigés en exemples.

C'est là toute l'ambivalence de l'ouvrage. Alors qu'encore aujourd'hui Alexandre le Grand est une figure quasi intouchable dans l'imaginaire collectif car le parfait prince instruit par Aristote, Machiavel ose dire qu'un César Borgia, quoique tyrannique, assassin, cruel, a exercé sa charge avec mesure et discernement, que plus généralement le prince est un homme comme les autres, donc perclus de défauts dont il doit s’accommoder pour gouverner, voire en user quand nécessaire.

Résolulement pessimiste sur la nature humaine (ou réaliste, c'est selon), le propos de Nicolas de Machiavel reste furieusement moderne (à appliquer en entreprise, ça doit faire des dégâts), servi par une plume simple, directe, aérée, qui jamais n'embrouille ou n'égare. Je ne peux que chaudement recommander cette lecture qui distrait autant qu'elle pousse à la réflexion.
Hypérion
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes L'Histoire reste le meilleur des scénarios et Livres critiqués notés 8

Le 16 octobre 2012

71 j'aime

19 commentaires

Le Prince
Hypérion
8
Le Prince

De la principauté en Italie

"Le Prince", ouvrage précédé de la sulfureuse réputation de son auteur Nicolas de Machiavel, fut une lecture le temps d'un après midi aussi plaisante qu'édifiante. On qualifie généralement de...

il y a 10 ans

71 j'aime

19

Le Prince
MauriceLapon
10
Le Prince

@Je désirai exclusivement de te voir goleri

@Je (=le bonhomme @Maurice Lapon) n'ambitionnai jamais de te susciter aucun navrement. @Je (=le bonhomme @Maurice Lapon) n'ambitionnai jamais de te susciter aucune douleur. @Je (=le bonhomme @Maurice...

il y a 6 ans

43 j'aime

8

Le Prince
Titiwilly
3
Le Prince

Rien de bien génial.

Auteur incontournable de la philosophie politique moderne, Machiavel suscite généralement une sorte d'admiration ou de révérence toute particulière chez ceux qui tiennent habituellement des chaires...

il y a 6 ans

22 j'aime

7

Princesse Mononoké
Hypérion
10

Un Miyazaki terrestre et mélancolique

Princesse Mononoké est un film à part dans la carrière de Miyazaki, une étape autant qu'une sorte de testament de son art. C'est peut être ce qui en fait l'un de ces films les plus adulés parmi ses...

il y a 11 ans

452 j'aime

80

Le Vent se lève
Hypérion
9

L'histoire d'un formidable égoïste

Le vent se lève, il faut tenter de vivre est définitivement un film à part dans la filmographie de Hayao Miyazaki, pour moult raisons que j'aurais bien du mal à évoquer de façon cohérente en un...

il y a 9 ans

410 j'aime

34

Kaamelott
Hypérion
9
Kaamelott

Alexandre Astier, héros des temps télévisuels modernes

Alexandre Astier est remarquablement similaire à son personnage Arthur. Comme Arthur, il est responsable de tout (Roi du royaume / responsable scénario, musique, production, dialogues, direction,...

il y a 11 ans

364 j'aime

57