Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Louis le patriarche, Jean, François et Hélène les enfants : les Pelletier, une famille où se succèdent les secrets, les jalousies, les ressentiments, les silences et les aveux. Il y aurait matière à écrire un livre sur cette famille et même plusieurs c'est ce que nous propose Pierre Lemaître. Nous sommes en 1952.

Pierre Lemaitre, dans la tradition du roman naturaliste et réaliste, nous offre un grand roman social ; la France est en plein essor mais cette marche en avant se fait au détriment de certains. La répression contre les avortements clandestins est terrible et pourtant c'est encore la seule solution offerte aux femmes. Les conditions de travail des ouvrières sont épouvantables : une exploitation permanente. Les logements sont vétustes et l'hygiène est déplorable. Pour la fée électricité, un village entier est sacrifié, englouti sous les eaux d'un barrage.

Le père et chacun des enfants Pelletier vont être mêlés à une sombre histoire différente que le lecteur suit avec plaisir tant l'écriture de Pierre Lemaitre est légère donnant au récit un rythme qui ne faiblit pas. Avec habileté l'auteur alterne avec chacune de ces intrigues, ajoutant de-ci de-là une dose de mystère ou de secret, n'hésitant pas à exhumer une vieille histoire de meurtre dont la victime était une actrice. Pierre Lemaitre a l'art de la description et tous ces personnages sont hauts en couleur mais il excelle particulièrement dans ceux qui sont exécrables et dans ce roman il nous régale avec Geneviève la femme de Jean, humiliante, manipulatrice, maltraitante envers sa petite fille.

Ce second volet des Trente glorieuses peut parfaitement se lire indépendamment du premier, Pierre Lemaitre a le talent de nous rappeler au détour d'un chapitre des informations qui facilitent la compréhension du récit. Une fois de plus la plume de Pierre Lemaitre m'a enchanté, il a su aiguiser mon appétit, une envie de connaitre la suite de cette saga familiale.




feursy
9
Écrit par

Créée

le 20 janv. 2023

Modifiée

le 20 janv. 2023

Critique lue 52 fois

Yves MONTMARTIN

Écrit par

Critique lue 52 fois

D'autres avis sur Le Silence et la Colère

Le Silence et la Colère
GautierAbgrall
8

l'effervescence qui vient

Comme dans Le grand monde, on retrouve le style truculent de Pierre Lemaitre, jamais cynique mais plein de malice dans l'écriture de ses personnages, avec une capacité à enchevêtrer leurs histoires...

le 19 févr. 2023

6 j'aime

4

Le Silence et la Colère
Cannetille
8

Passionnante peinture sociale de la France des années cinquante

Après Le Grand Monde qui ouvrait l’an dernier la trilogie des Années Glorieuses, l’on retrouve la famille Pelletier comme si l’on venait juste de la quitter. Quatre ans se sont écoulés depuis...

le 24 juin 2023

2 j'aime

5

Le Silence et la Colère
AlexandreKatenidis
8

La famille Pelletier après-guerre

Nous avons fait connaissance de la famille Pelletier dans l'entre-guerre, la savonnerie continuant de se montrer florissante. Elle s'adapta à l'après-guerre de pénuries, puis aux Trente glorieuses...

le 26 avr. 2023

2 j'aime

Du même critique

Betty
feursy
9

beau et poétique

Prendre le temps nécessaire pour rédiger cette chronique. Choisir les mots, relire les phrases pour être certain de bien faire ressortir toutes les émotions ressenties à la lecture de ce roman à la...

le 11 janv. 2021

10 j'aime

Les Aiguilles d’or
feursy
9

Critique de Les Aiguilles d’or par Yves MONTMARTIN

An de grâce 1882, les cloches de New York annoncent la nouvelle année. La famille du juge Stallworth décide de lutter contre la dégénérescence morale de cette ville : salles de jeux clandestines,...

le 30 août 2023

7 j'aime

Le Grand Monde
feursy
9

de la belle littérature

Le récit commence le jour où Louis Pelletier entouré de sa femme et de ses quatre enfants célèbre la réussite de sa savonnerie, un des fleurons de l'industrie libanaise. de mars à octobre 1948, de...

le 14 févr. 2022

7 j'aime