La princesse de Clèves et le Duc de Nemours

Honnêtement j'ai plus apprécié cette lecture que Journal d'Hirondelle (seul exemple de roman plutôt moyen que j'ai pu lire de Nothomb, je suis loin d'avoir tout lu) mais je trouve que ce roman ne vole pas haut quand même.


C'est un peu Nothomb qui s'auto-parodie dans ce bouquin. On reprend des restes d'Hygiène de l'assassin, on assaisonne le tout avec ce que la romancière a pu balancer en interview des dizaines de fois (ses romans préférés, son amour du champagne), pour le titre on prendra un mot qui reviendra une ou deux fois dans le roman mais n'aura rien à voir avec son intrigue principale, une fin brutale, on ajoute les prénoms soigneusement choisis pas du tout employés dans la vie courante mais ça vous fera les pieds de vous renseigner sur l'étymologie des prénoms bande de cancres, vingt minutes au four et c'est prêt.


Le truc c'est que contrairement à Hygiène de l'assassin ça n'a rien qui puisse paraître un peu nouveau, et que comme d'habitude elle a du mal à créer des personnages qui ne lui ressemblent pas, ce qui donne l'impression d'un monologue plutôt que d'un dialogue. Car oui, Les Aérostats est majoritairement constitué d'un long dialogue entre une prof particulière de français qui doit aider un dyslexique, dont les leçons se résumeront à "Lis ça pour demain" et le lendemain lui demander ce qu'il en a pensé.


Mais vous savez quoi ? Ça se lit bien quand même, c'est ça le pire. J'aime bien la personnalité de cette dame en apparence dérangée mais jamais subversive (même quand elle essaye de l'être), même si ses préoccupations dans la vie semblent plus être de comprendre les goûts littéraires d'un bourge qui s'ennuie qu'autre chose. Je ne sais même pas pourquoi ça me parle, je trouve juste qu'elle a trouvé la recette dans son écriture pour qu'on puisse aborder ce genre de thèmes avec une grande simplicité et une vraie limpidité aussi. Je comprends complètement qu'on s'en lasse, qu'on la trouve insupportable ou que son succès emmerde les gens car il y a sans doute des auteurs plus talentueux, mais je dois bien l'avouer, j'aime ça quand même.

GuillaumeL666
6
Écrit par

Le 30 août 2020

8 j'aime

Les Aérostats
MélusineEnfaïte
3

Les baudruches volantes.

Ce dernier Nothomb, je l'ai choisi en me disant "Pourvu que je ne fasse pas encore la même erreur". L'erreur d'espérer qu'il sera différent des Nothomb qui me déçoivent depuis longtemps. Comme...

Lire la critique

il y a 2 ans

11 j'aime

Les Aérostats
Nelly-H
4

Critique de Les Aérostats par Nelly-H

Ange est étudiante, elle a dix-neuf ans. Elle vit en colocation avec Donate, qui est une râleuse invétérée. Pour arrondir ses fins de mois, elle accepte de donner des cours de français à Pie, un...

Lire la critique

il y a 2 ans

9 j'aime

2

Les Aérostats
GuillaumeL666
6

La princesse de Clèves et le Duc de Nemours

Honnêtement j'ai plus apprécié cette lecture que Journal d'Hirondelle (seul exemple de roman plutôt moyen que j'ai pu lire de Nothomb, je suis loin d'avoir tout lu) mais je trouve que ce roman ne...

Lire la critique

il y a 2 ans

8 j'aime

The Mandalorian
GuillaumeL666
4

Des mandales ou rien

Ahlala les fans hardcore de Star Wars. Ces gens qui hurlent sur un film qui propose des idées et trouvent merveilleux un scénario absolument vide qui ne raconte rien, fait du fan service et se veut...

Lire la critique

il y a 2 ans

28 j'aime

13

Le Parrain
GuillaumeL666
5
Le Parrain

Parle plus bas.

Ahlala c'est toujours embêtant de voir un méga classique du cinéma et de trouver ça ennuyeux comme la pluie. Le pire, c'est que je ne suis pas un cas isolé avec Le parrain, des gens qui trouvent ce...

Lire la critique

il y a 3 ans

26 j'aime

Dawn FM
GuillaumeL666
7
Dawn FM

103.5

After Hours a permis à The Weeknd d'atteindre des sommets en termes de succès commercial et de popularité, jusqu'à faire la mi-temps du Superbowl. Pour ce nouvel album, il pousse le délire Pop...

Lire la critique

il y a 7 mois

15 j'aime