Voyage temporel sans paradoxe...

Pour une fois qu'un auteur contemporain français reconnu par le "grand public" s'intéresse et s'essaie à la science-fiction, cela ne peut qu'interpeller. Quand il s'agit d'Amélie Nothomb, encore plus.
De fait, la romancière des très drôles et attachants "Métaphysique des tubes" et "Biographie de la faim" a écrit un autre livre d'inspiration SF: "Acide sulfurique" (postérieur d'ailleurs à Péplum) qui montrait une émission de téléréalité fondée sur les camps de concentrations. Ce magnifique roman parvenait, avec une grande économie de moyen, à nous transmettre l'horreur de la lâcheté et du voyeurisme humain.
Dans "Péplum", la même économie de moyens est nettement moins convaincante, et même souvent décevante. L'espace est encore plus restreint que dans "Hygiène de l'assassin". On n'a ici que deux personnages, pas de décor, et quasiment que des dialogues.
Quant à l'histoire elle se résume ainsi : parce qu'elle a évoqué le fait que l'éruption du Vésuve qui a enseveli Pompéi pourrait ne pas être accidentelle, l'auteur (A.N.) se trouve happée au 26ème siècle. Elle y est tenue prisonnière par un savant (responsable de l'éruption).
Les 150 pages de dialogues sont l'occasion de passages très forts du point de vue du style comme des idées (particulièrement sur le Sud), mais ces moments brillants peinent à permettre au lecteur d'accrocher à ces deux personnages assez désincarnés.
En outre, même si son propos n'était sans doute pas là, Amélie Nothomb ne se préoccupe absolument pas du paradoxe temporel du savant qui prétend avoir "créé" Pompéi en découvrant par lui-même l'existence de cette cité, et en provoquant l'éruption depuis le 26ème siècle, alors que la ville engloutie sous les cendres était forcément connue de longue date, puisqu'il avait provoqué l'événement dans un lointain passé.
Reste quand même, pour les amateurs du style d'Amélie Nothomb, des moments de plaisir réels.
LaureB
5
Écrit par

Le 7 février 2012

4 j'aime

Péplum
Blèh
1
Péplum

Critique de Péplum par Blèh

Stupide (la clef de l'intrigue tourne autour d'une absurdité économique), toujours aussi prêchi-prêcha, irritant de béance, assommant d'ennui (encore un dialogue entre deux personnages, merci...

Lire la critique

il y a 12 ans

10 j'aime

Péplum
Leenne
1
Péplum

Du grand Nothomb.

Un livre totalement inintéressant reposant sur une intrigue pauvre, un narcissisme à vomir, un langage soutenu pour le plaisir de l'être, des références balancées aussi subtilement que dans un...

Lire la critique

il y a 11 ans

5 j'aime

3

Péplum
LaureB
5
Péplum

Voyage temporel sans paradoxe...

Pour une fois qu'un auteur contemporain français reconnu par le "grand public" s'intéresse et s'essaie à la science-fiction, cela ne peut qu'interpeller. Quand il s'agit d'Amélie Nothomb, encore...

Lire la critique

il y a 10 ans

4 j'aime

Le Troupeau aveugle
LaureB
9

Une capacité d'anticipation rare des questions d'environnement

Voilà certainement un roman qui aurait mérité 11/10 à sa sortie, il y a près de quarante ans... John Brunner est certainement moins lu ces temps-ci qu'il y a quelques décennies... C'est sans doute...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

L'Armée des 12 singes
LaureB
9

Peut-on souhaiter la (quasi) disparition de l'humanité ?

Le point de départ théorique de "L'Armée des 12 singes" est un court métrage très elliptique (et beau) de 1962 du trop mal connu cinéaste français Chris Marker : "La jetée". Mais le lien s'arrête...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

We Are Legion: The Story of the Hacktivists
LaureB
10

Un documentaire très sérieux et très bien construit

"We are legion" est un documentaire très sérieux et très bien construit, qui permet de se faire une idée claire de la pourtant complexe nébuleuse des Anonymous. Loin des présentations manichéennes...

Lire la critique

il y a 9 ans

6 j'aime