Une journée type dans un camp de travail du zek (prisonnier) Ivan Denissovitch Choukhov, du lever au coucher, entre courbatures, travaux forcés, entraide entre forçats et maigres repas.

La grande force de ce récit est que l'on est complètement happé dès les premières pages, on EST avec Ivan dans ce goulag, on frissonnerait presque du terrible froid sibérien que rien ne semble arrêter, et surtout pas les dérisoires vêtements/chaussures rapiécées dont sont équipés nos prisonniers.
Vraiment, à chaque page, Soljenitsyne réussit, avec une écriture simple et efficace à nous immerger dans ce quotidien, et ce, sans jamais sombrer dans le misérabilisme ou le larmoyant. De petites touches d'humour transparaissent même lors de certains passages, et, peut-être plus surprenant encore, je n'ai pu m'empêcher en lisant de ressentir comme une espèce de... liberté. Liberté d'un homme qui, bien que privé de cette dite liberté, loin de s’apitoyer sur son sort, continue, journée après journée, prenant presque plaisir aux onze heures de travail quotidiennes car elles lui tiennent chaud... Savourant un croûton de pain et une soupe, soupe qui tient plus du bol d'eau chaude que d'autre chose, car c'est le meilleur moment, celui ou l'on ressent, ne serait-ce qu'un peu, de plaisir, dans cette dure vie sans autres réconforts.

Un témoignage intéressant, dur et touchant.
Pravda
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 2 octobre 2012

15 j'aime

Une journée d'Ivan Denissovitch
Pravda
8

Bienvenue au goulag

Une journée type dans un camp de travail du zek (prisonnier) Ivan Denissovitch Choukhov, du lever au coucher, entre courbatures, travaux forcés, entraide entre forçats et maigres repas. La grande...

il y a 10 ans

15 j'aime

Une journée d'Ivan Denissovitch
FrancisLuccinFa
5

Critique de Une journée d'Ivan Denissovitch par Francis Del Luccin

Historiquement, ce témoignage est incroyable dans sa description du quotidien avec un ton banale, un peu détaché, mais dont la vérité transpire à chaque ligne. Et c'est peut être ça qui fait que, en...

il y a 9 ans

5 j'aime

1

Une journée d'Ivan Denissovitch
JimAriz
7

Critique de Une journée d'Ivan Denissovitch par JimAriz

Soljenitsyne, contrairement à Primo Levi, décide de parler d'une journée banale d'un zek fictif : Choukhov. Un personnage totalement normal, loin du romanesque de César qui, lui, est inspiré d'un...

il y a 10 ans

3 j'aime

Le Jour et la Nuit
Pravda
2

Et pourtant j'en ai vu des merdes.

Ce film, c'est l'histoire de gens qui passent leur temps à : boire, forniquer et faire des tours de montgolfière. La base, quoi. Je me disais que BHL n'étant pas le zigue le plus populaire du PMU du...

il y a 8 ans

141 j'aime

41

Plus belle la vie
Pravda
1

Plus belle la vie quand on a des gros seins

Errance hertzienne et voilà que je tombe sur… : Plus belle la vie. Série que j’ai moult fois critiqué sans jamais l’avoir regardé, et, dans un élan d’objectivité (ou de masochisme) je me décide à...

il y a 10 ans

128 j'aime

56

Crime et Châtiment
Pravda
10

"jeu de mot pourri ne faisant rire que son auteur et constituant un titre de critique"

Je pense que de ses trois œuvres les plus réputées (« Les frères Karamazov », « L’Idiot » et « Crime et Châtiment »), cette dernière est surement la plus accessible. Là où les digressions...

il y a 9 ans

114 j'aime

20