ATTENTION ! Série dangereuse pour votre santé mentale.

Avis sur 7 à la maison

Avatar Acid VaultGirl
Critique publiée par le

Avec son générique entraînant (si si, c'est entraînant) et sa famille fort sympathique (des gens avec un sourire crispé et un balai dans les fesses), je suis prête à parier que beaucoup de parents confient leur petit Stewie ou leur jolie Marie-Victoire à cette famille "exemplaire". Genre : Hop le Kinder Pingui en guise de bâillon et les Camden en substitut de nounou.

C'est ici, à mon tour, de dénoncer ce fléau. Parce qu'après un épisode déjà on se sent bizarre, Eric (le père) et sa famille nous ont mâchouillé notre petite cervelle :
- On commence à regretter de n'être plus vierge et ceci même à 30 ans parce qu'on est toujours pas marié.
- On se dit qu'après tout c'est peut-être vrai que fumer c'est un crime (oui, oui, même les clopes).
- On se demande perplexe pourquoi Lucy (la moyenne) a une tête de farfadet O_o" et pourquoi personne ne lui fait la réflexion ?
- On s'indigne enfin que Rosy (la petite peste) ne soit pas enfermée dans la sacristie (A mon avis : c'est tabou, car tout-est-tabou chez les Camden...)

Pourquoi ils ne donnent pas le vrai bon exemple ?

Parce que déjà, à tout le temps sortir l'eau bénite et les chapelets dès que leurs filles parlent de garçons ou de tampax, ils en on fait des obsédées chroniques. Je m'explique : à force de dire " Le sexe c'est sale et tu sera une péripatéticienne déshéritée si tu couches avant le mariage >_". Ces jeunes n'ont plus qu'un but dans la vie : SE MARIER.

- Parce que c'est horrible de constater qu'Annie est une mauvaise mère. En effet, vous remarquerez que son brushing est toujours impeccable mais que les derniers pondus (des jumeaux insipides) ont une coupe des plus douteuses... Oui, ça signifie bien qu'Annie passe 3 plombes à se cramer les cheveux dans la salle de bain alors que ses propres fils sont livrés à eux même... Est-ce qu'elle les lave au moins ? Le doute plane si ce n'est l'odeur...

- Et pour finir parce qu'entre le sermon d'Eric où on commençait à s'endormir, les monologues sur la morale (coucher c'est mal) et les valeurs (fumer c'est mal) qui nous font marrer comme des écolières, sans oublier les enfants qui finissent toujours par dire "Amen" en se serrant dans les ailes de pôpa et môman... On finit naturellement par avoir envie de les lacérer à la machette... On se surprend à espérer que les enfants meurent brulés parce qu'Annie aurait oublié d'éteindre le four après avoir fait la seule chose qu'elle sait vraiment faire : des cookies.

Seveeenth heeeeeeaven, when I see their happy faces,smiling back at meeee... Seveeenth heeeeeaven, I know there's no greater feeling that the love of familyyyyy

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3179 fois
47 apprécient · 3 n'apprécient pas

Acid VaultGirl a ajouté cette série à 1 liste 7 à la maison

  • Séries
    Cover Je veux les gifler...

    Je veux les gifler...

    Parce qu'à mes yeux ils ont des têtes à claque, des caractères merdiques et qu'ils agissent toujours de façon à me donner envie...

Autres actions de Acid VaultGirl 7 à la maison