Le Crabe aux pinces d'or

Avis sur Breaking Bad

Avatar Vincent_Ruozzi
Critique publiée par le

Breaking Bad : 5 saisons haletantes, 62 épisodes de bonheur, des dizaines d’heures sacrifiées pour la bonne cause, une série culte.

C'est certainement la série avec l’anti-héros le plus charismatique à ce jour, Walter White, Walt pour les intimes, plus connu dans le milieu sous le nom d’Heisenberg. Interprété par un acteur convainquant, Bryan Cranston, ce professeur de chimie décide de se lancer dans la production de méthamphétamine après s’être fait diagnostiqué un cancer. Ne connaissant rien à ce milieu, il trouve le partenaire idéal en la personne de Jesse Pinkman, un de ces anciens élèves. Autour de ce duo invraisemblable, on a le plaisir de voir évoluer toute une panoplie de personnages allant du beau-frère agent de la DEA, au grand baron de la drogue directeur d’une chaîne de fast-food.

Le cancer est tout d’abord l’élément déclencheur. Il devient ensuite, tout au long de la série, un prétexte pour continuer. Walt en vient presque à regretter la défaite du crabe et décide finalement de vouloir en garder un stigmate visible, la boule à zéro. Cette réaction qui peut paraître inappropriée démontre la transformation de Walt. Manipulateur, ne reculant devant rien pour se protéger, il prend rapidement goût au pouvoir et à l’argent sans parvenir à s’arrêter lorsqu’il en a l’occasion.

J’avoue avoir été sceptique au début de la saison 5. Comment pouvaient-ils continuer après le formidable final de la saison 4? L’appât du gain ou une volonté de clore cette histoire telle que Vince Gillan se l'imagine? En tout cas la dernière saison fut, pour moi, une belle apothéose. Ce n’est pas l’avis de tout le monde, dont le réalisateur Oliver Stone, qui trouva les 15 dernières minutes de la série ridicule, déclarant:

Il n'y a que dans les films que vous trouvez ce genre de violence fantaisiste. Et cela contamine la culture américaine. Les jeunes croient en cette merde! Au moins, respectez la violence. Je ne suis pas en train de dire de ne pas montrer de violence, mais de la représenter avec authenticité.

(réaction ahurissante quand on pense qu’il a sorti cette année-là le film Savages…).

Pour ceux qui n'ont pas encore attaqué cette série, foncez les yeux fermés! Et pour ceux qui n’ont pas encore vu la fin alternative de Breaking Bad, je vous laisse la savourer : http://www.gentside.com/breaking-bad/breaking-bad-la-fin-alternative-facon-malcolm-en-vostfr_art56388.html

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 6855 fois
102 apprécient · 1 n'apprécie pas

Vincent_Ruozzi a ajouté cette série à 3 listes Breaking Bad

Autres actions de Vincent_Ruozzi Breaking Bad