Where is my Danny ?

Avis sur Broadchurch

Avatar Naell
Critique publiée par le

A l'heure où j'écris cette critique, je viens de finir la série que j'ai entamé hier soir. Il est 21h pile, et je viens de passer mon après-midi à regarder l'une des plus belle série de ma vie.

Broadchurch, c'est l'histoire de deux détectives (incarnés par Tennant et Colman, ça part déjà bien) qui vont devoir enquêter sur la mort suspect de Danny, un gamin de 11 ans. Mais c'est aussi et surtout l'histoire d'une famille qui essaie de vivre avec ce vide causé par l'absence d'un être aimé. L'histoire d'une famille qui va tenter de se reconstruire, de faire son deuil par n'importe quels moyens.

Les plans sont bien filmés, les paysages magnifiques, le jeu des acteurs est très bon tant du côté de la famille que de celui des détectives, la bande son est sublime grâce au piano d'Olafur Arnalds que je découvre grâce à cette série. Je ne saurais vous en dire plus concernant la "vraie" critique de cette série, car je ne me considère en rien comme un expert, je vais plus vous parler du ressenti que j'ai après avoir visionné la première saison.

J'ai décidé de regarder cette série grâce à Tennant que j'ai trouvé brillant dans Doctor Who et je ne regrette absolument pas. J'avais peur de ne pas réussir à oublier le personnage si particulier qu'est celui qu'à majestueusement qu'il a incarné dans la série que je considère aujourd'hui comme ma favorite, mais il n'en est rien. Tennant est brillant, on oublie directement son rôle du Doctor tant il incarne parfaitement celui d'Alec Hardy, détective au passé sombre et malade. Il est encore une fois brillant mais dans un rôle totalement différent, celui du flic torturé qui essaye tant bien que mal d'oublier son passé.
Colma, était, quand à elle, une découverte. Une bonne découverte. Elle incarne à la perfection son rôle de détective débutant qui essaye d'oublier ses relations avec les habitants de la ville pour trouver celui qui a assassiné le meilleur-ami de son fils.

L'ambiance de la série, quand à elle me plaît énormément. Je n'avais regardé aucun résumé avant de la commencer, je ne savais que vaguement grâce aux images que j'ai vu sur le net qu'elle n'allait pas être comique. Le fait est qu'en dehors d'American History X, j'ai rarement vu des films dit "tristes" qui m'ont réellement plu. Celle-ci en fait désormais partie. On passe parfaitement des moments où la douleur de la famille est exprimée à ceux où les enquêteurs travaillent pour trouver le meurtrier, les deux étant plutôt bien répartis. On ne tombe pas non plus dans la parodie de la tristesse, avec des gros plans sur les larmes des gens ou du père qui casse tout parce qu'il est pas content.
C'est là le gros atout de cette série: elle est juste. On comprends ce que ressent une famille lorsqu'elle perds un de ses membres, ce qu'une mère et un père font quand leurs fils leur est pris. On comprends le poids du regard des autres, l'envie de s'évader, le besoin de savoir et la difficulté du deuil. On comprends surtout la perte du sourire qui met du temps à revenir, la quête incessante du bonheur par de multiples moyens puis le retour progressif à une vie aussi normale que possible après un évènement tragique.

Je ne vais pas en dire plus, car je risque de me répéter. Mais je vous conseille vivement de regarder cette série qui est un pur chef-d'œuvre dans son genre. Globalement, c'est une beau travail qu'à accompli Chris Chibnall en ayant réussi à faire plus qu'une série policière à deux balles avec un policier un peu dark grâce au choix des acteurs, du décor et de la bande son. Et ça, c'est le genre de série qu'au fond de moi, j'ai attendu depuis longtemps.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 817 fois
4 apprécient

Naell a ajouté cette série à 1 liste Broadchurch

Autres actions de Naell Broadchurch