Une adaptation plutôt fidèle mais qui manque cruellement de rythme et de vie

Avis sur Dans les bois

Avatar Sir_Stifler
Critique publiée par le

Friand de longue date des romans d’Harlan Coben, chaque nouvelle adaptation de l’une de ses œuvres attise ma curiosité. Celle-ci s’est également décuplée depuis les magistrales créations télévisuelles du Maître : The Five et Safe.

Deuxième adaptation du contrat Coben - Netflix, Dans les Bois (mini-série de 6 épisodes) a vu le jour en Pologne. Sans doute pas là où on l’aurait le plus imaginé... Enfin bref, jugeons maintenant le fond et la forme de l’œuvre...

Sur le fond, la série est plutôt fidèle au roman. Le point de départ (passé comme présent) est respecté, les personnages également, les péripéties se rejoignent et le dénouement trouve une issue semblable. Sur ce dernier point, je regrette toutefois la fin ouverte qui ne clôt pas complètement l’intrigue et nous laisse sur une frustration.

Sur la forme, la série me laisse un goût amer, tellement j’en attendais autre chose. Malgré un synopsis hyper accrocheur, le roman m’avait déjà frustré par son manque de rythme et de vraies péripéties, nous entraînant longuement dans des impasses. Et en ce sens, la série est peut-être trop fidèle au roman, ne cherchant jamais à lui donner davantage d’intensité, à la manière d’Intimidation (premier roman de Coben adapté par Netflix). Le rythme est mou du début à la fin, ce qui rend la série plutôt ennuyeuse.

Deuxième problème : l’ambiance de la série. Harlan Coben met généralement en scène dans ses romans (et séries originales) des personnages meurtris par de vieilles blessures qui refont surface ou qui n’ont jamais été résolues, dans une ambiance souvent angoissante, inquiétante mais JAMAIS PLOMBANTE. Sur toute sa durée, l’ambiance de la série oscille entre mort, violence, vide et désespoir, où tout sourire ou sentiment positif est banni.

Troisième problème : la trop forte alternance entre passé et présent. Les retours 25 ans plus tôt sont beaucoup trop nombreux pour permettre à l’enquête du présent de prendre une réelle ampleur. Quelques flash-backs bien distillés comme dans The Five, auraient rendu les révélations progressives plus fortes pour l’enquête. Le passé est trop mis à l’écran, ce qui rend la place du présent secondaire.

En résumé, une adaptation qui malgré un vrai potentiel, se prend un peu les pieds dans le tapis par un manque de vie et de rythme.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 106 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Sir_Stifler Dans les bois